Le nouveau miracle pédagogique

Les enseignants innovants

Le nouveau Ministre de l’Éducation, Vincent Peillon, vient de participer au 5ème Forum des enseignants innovants et de l'innovation éducative (FEIEE), Forum à l'initiative du Café pédagogique en partenariat avec - entre autres - Microsoft.

L’objectif est annoncé : « Donner à voir une École qui n’est pas immobile, qui cherche à progresser » car « le discours médiatique porté sur l’École est trop souvent celui du déclin et du discrédit. Il vante le retour à des méthodes traditionnelles qui bloquent la démocratisation de l'École. Il fonctionne sur des logiques d'exclusion. Il se méfie des TICE alors que la culture du XXIème siècle est numérique. »

L'intitulé de ce forum, se résumant à la seule injonction de modernité, procède en vérité de l'intimidation, du terrorisme intellectuel : qui peut bien oser s'opposer à ce qui est « innovant » ?

Cet intitulé ("forum des enseignants innovants") exprime tout le mépris pour les enseignants qui dans l'ombre s'efforcent chaque jour, non pas par l'innovation - et la fausse valorisation qui lui est aujourd’hui attachée -, mais par leur patience, leur exigence, leur méthode, leur implication, leur attachement à leur discipline et à la culture en général, par leur courage aussi parfois, de faire progresser leurs élèves. Toutes qualités qui ne sont pas « innovantes » et ne montreraient en rien des enseignants « investis ». Et qui sont donc, d’un revers de slogan, disqualifiées, déconsidérées, balayées.

Ces qualités traditionnelles sont mêmes accusées, comble de l’imposture, de bloquer « la démocratisation de l’école », de pratiquer « l’exclusion » et sont sommées, en quelque sorte, de s’effacer, de disparaître, de mourir, au nom de l’égalité des chances. Et c’est d’ailleurs à ce titre qu’on encourage l’innovation la plus innovante en priorité dans les Z.E.P., là où les élèves ont moins besoin d'écrans, de réseaux sociaux et de jeux ludo-éducatifs que d'écoute, de rigueur et de méthode. Et qu’en réalité, on creuse plus que jamais la fracture scolaire.

L’innovation, slogan de ce forum, n’est pas sans rappeler la culture d’entreprise, si cette expression a un sens.

Comme si l’innovation vantée n’était pas la seule que promeut à longueur d’articles le Café Pédagogique, activiste de la e-education, de l’école numérique et des TICE de la maternelle au lycée.

Comme si l'innovation pédagogique, qui fait qu'élèves, parents et professeurs eux-mêmes se perdent dans des programmes scolaires sans cesse renouvelés, n'était pas à l’œuvre depuis plus de vingt ans, avec les résultats désastreux que constatent avec désolation tous les hommes de bonne volonté.

Comme si l'innovation était une valeur en soi.

On s'intéresse d'ailleurs bien peu, dans ce nouveau genre merveilleux qu'est le compte-rendu journalistique d'expériences innovantes en milieu scolaire, à leurs véritables résultats à moyen ou long terme. Et au mépris des élèves qu’elles supposent, en les renvoyant bien souvent à la seule culture à laquelle ils sont censés pouvoir accéder : la leur, ou du moins celle qu'on croit être la leur.

« Toute notre action devra être conduite en gardant comme fil conducteur l'intérêt des élèves » a déclaré M. Peillon. Puisse ce fil d'Ariane lui permettre de ne pas s'égarer dans le labyrinthe du numériquement correct.

Pour ma part je propose non pas un forum des enseignants innovants et de l'innovation éducative, mais un simple hommage aux enseignants consciencieux, à leur compétence et à leur efficacité éducative. Car ces enseignants-là, qu'ils soient d'hier ou d'aujourd'hui, n’ont besoin de rien d'autre que de notre  reconnaissance.

Commentez sur le forum