Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : L'orthographe à l'école

"Révoltons-nous contre l'orthographe, les jeunes devraient écrire comme ils veulent" (Nouvel Obs') 20 Nov 2013 23:39 #8508

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Bien vu pour "mourir" ou "courir". Je me doutais que vous pointeriez le bout de votre nez dans cette discussion. Vous aviez d'ailleurs déjà pris l'exemple de "filosofia" dans une autre discussion à bâtons rompus.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Révoltons-nous contre l'orthographe, les jeunes devraient écrire comme ils veulent" (Nouvel Obs') 20 Nov 2013 23:54 #8509

  • Typhon
  • Portrait de Typhon
  • Hors Ligne
  • Immarcescible
  • Messages : 381
Évidemment, c'est mon territoire de chasse, en quelque sorte.

Notez que je ne remet pas en cause l'idée d'enseigner une norme aux enfants, quelques critiques que je puisse formuler vis-à-vis de celle actuellement en place.
« There are two kinds of fools: one says, "This is old, therefore it is good"; the other says, "This is new, therefore it is better." »
(William R. Inge)
Mon site
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Révoltons-nous contre l'orthographe, les jeunes devraient écrire comme ils veulent" (Nouvel Obs') 21 Nov 2013 00:08 #8510

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
J'ai bien compris votre position et je n'avais aucun doute à ce sujet, à vrai dire.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Révoltons-nous contre l'orthographe, les jeunes devraient écrire comme ils veulent" (Nouvel Obs') 21 Nov 2013 01:43 #8518

  • Shane_Fenton
  • Portrait de Shane_Fenton
  • Hors Ligne
  • Légendaire
  • Messages : 190
Ce texte me rappelle celui de Michel Guillou, déjà commenté ici-même.

Dans l'école où j'enseigne, nous avons une responsable de la reprographie âgée de 22 ans. Elle a remplacé l'ancienne, qui a été promue responsable des Masters spécialisés. Pas parce qu'elle a prouvé qu'elle pouvait être à la hauteur, mais parce que c'est la fille du directeur des systèmes d'information et qu'il fallait bien lui trouver du boulot. Pour le reste, elle est très gentille, elle est pimpante, mais elle est très souvent malade, ce qui fait que le plus souvent, quand j'ai quelque chose à imprimer, je m'en occupe moi-même (sauf pour les photocopies qui dépassent la vingtaine d'exemplaires, que je demande 1 mois à l'avance pour être sûr que ça sera fait).

Et surtout, surtout, c'est une magicienne de l'orthographe. Quand elle nous envoie un mail, on peut parfois compter 5 fôtes sur une seule ligne. Morceaux choisis :

[ Cliquer pour agrandir ]


[ Cliquer pour agrandir ]


[ Cliquer pour agrandir ]


[ Cliquer pour agrandir ]


J'en passe et des meilleures...

Je précise que le sobriquet "magicienne de l'orthographe" a été trouvé par mon collègue allemand, prof d'informatique comme moi dans l'école. Une autre de mes collègues, vietnamienne, a fini par se demander s'il était normal qu'elle apprenne à sa fille à bien parler français quand elle voit qu'on laisse une responsable de la reprographie, adulte et française "de souche", s'exprimer de la sorte. En fait, ces fautes d'orthographe et de syntaxe à répétition apparaissent comme autant de grossièretés qui sont infligées à ceux qui lisent les mails.

Gabriel Cohn-Bendit dit:
Aujourd'hui les élites préfèrent des textes sans la moindre faute d'orthographe et sans le moindre intérêt à un texte riche de sens mais plein de fautes

Je sais en tout cas que les employeurs préfèrent les textes sans la moindre faute, et qu'une lettre de motivation qui commence par "Chère monsieur" a de fortes chances de passer à la poubelle tout de suite, sans même lire le reste (c'est Michel Desmurget qui m'a raconté en personne l'anecdote).
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Révoltons-nous contre l'orthographe, les jeunes devraient écrire comme ils veulent" (Nouvel Obs') 21 Nov 2013 07:54 #8519

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Shane_Fenton dit:
Je sais en tout cas que les employeurs préfèrent les textes sans la moindre faute
En ce cas il faut d'urgence déclarer Gabriel Cohn-Bendit employeur universel. :doc:

Mieux encore : s'il préfère une copie mal orthographiée mais pleine de sens, il peut venir seconder utilement les correcteurs du Bac. Ils lui fourniront les premières, il n'aura a plus qu'à chercher les secondes à l'intérieur. :devil:
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"L’orthographe à l’école : pratiques et représentations" (Académie de Rouen) 22 Mai 2014 12:22 #10616

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
A lire également, le fil de discussion sur le nouveau barème de la dictée proposée par l'Inspection générale.



Une journée scientifique à l'ESPE de l'Académie de Rouen : "L’orthographe à l’école : pratiques et représentations".

Le titre inquiète un peu, ainsi que certains éléments annoncés :

Nos élèves, nos enfants, font-ils finalement «toujours plus de fautes» ?
La notion d’erreur en orthographe grammaticale a-t-elle encore un sens ? D. COGIS (Laboratoire MODYCO)

A lire cet autre fil : www.laviemoderne.net/forum/le-naufrage-d...vrose-orthographique
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"L'orthographe : cause perdue?" (Rue des écoles) 25 Oct 2014 10:51 #12149

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
A écouter sur "France Culture" du 22/10/14 : "L'orthographe : cause perdue?"

L'orthographe : cause perdue?

Anne-Douaire-Banny, Doyenne de la faculté de lettres de l'ICP (Institut Catholique de Paris)

Daniele Manesse, professeur à la sorbonne nouvelle, UFR DIFLE laboratoire DILTEC, axe 1 Responsable de l'équipe de recherche E2C (écoles de la deuxième chance ) Paris-Seine Saint-Denis

Viviane Youx (en duplex), membre de l'association française des enseignants de français (AFEF)

Le niveau baisse! Concernant l’orthographe c’est tout à fait avéré et toutes les études sur la question concordent. Les enseignants le constatent de l’école primaire au supérieur.... Mais, une fois que l’on a dit cela, que faire ? Nos invitées vont partager leurs pistes de réflexion pour améliorer la production écrite et ce à tous les niveaux d’enseignement. Notre réflexion sera double car nous ne pourrions parler de l’orthographe sans nous interroger sur la place de ces fameuses fautes dans nos représentations scolaires, culturelles et sociales. Bref, aujourd’hui, dans Rue des écoles nous allons tenter de dépasser la déploration attachée à cette véritable passion française qu’est l’orthographe.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"L'orthographe : cause perdue?" (Rue des écoles) 25 Oct 2014 11:52 #12151

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
1987-2005 : on a perdu deux ans.

Danièle Manesse dit:
En vingt ans les résultats des élèves de3e par exemple étaient ceux de 5e vingt ans auparavant, les résultats des élèves de 5e étaient ceux en gros des élèves de CM2.

Des chiffres moyens : la réalité est bien pire dans les établissements ZEP.

Danièle Manesse dit:
Les résultats des élèves de ZEP : eux ont perdu quatre ans [...] Les résultats des élèves de [3e en] ZEP de 2005 étaient ceux de CM2 de 1987.

Et ce n'est qu'une moyenne en ZEP ! Pour s'en convaincre il suffit de consulter des copies de ZEP en 2006 que j'ai mises en ligne.

Comment un système à ce point réformé peut-il produire des résultats aussi calamiteux ?

La baisse s'observe dès le CM2 :

Danièle Manesse dit:
A l'issue du CM2 en 2005 on était très loin des CM2 vingt avant.

Danièle Manesse estime - à juste titre - qu'il s'agit d'une rupture dans l'école entre "ceux qui n'ont que l'école pour apprendre le français" et les autres et s'indigne pour les "20% d'enfants démunis" car "l'orthographe, c'est bien plus que l'orthographe".

Viviane Youx "bien obligée" de reconnaître "une baisse dans les résultats" mais "c'est un peu plus complexe que cela" mais critiquant le constat : "le temps scolaire consacré au français a énormément diminué". C'est un élément d'explication mais ça ne change rien au constat. Au passage Viviane Youx oublie de rappeler qu'elle invitait à repenser "les objectifs et le programme en fonction du volume horaire". :fur

Ajoutons qu'il y a d'autres éléments d'explication : la proportion de temps consacrée à l'orthographe elle-même a diminué en français.

Anne-Douaire-Banny accuse l'université de ne pas prendre en compte les difficultés orthographiques des étudiants...

Sébastien Sihr (SNUIPP) noie le poisson en concédant que "le niveau s'effrite" (sic) en raison d'une baisse des horaires mais assure que "dans le même temps [les élèves] ont plus de compétences dans des domaines plus variés tels que le numérique, tels que les langues vivantes". Tout va bien donc. Tous les savoirs se valent. Un partout : la balle au centre. Bon Sébastien Sihr reconnaît que l'orthographe, c'est "important" : mais c'est plus une clause de style qu'autre chose puisque tout est important..

En réalité les compétences numériques et linguistiques censément nouvelles des élèves sont loin d'être avérés. Sébastien Sihr fait ensuite une sorte de caricature de l'enseignement à l'ancienne, avec lequel il faut trouver cependant trouver un "équilibre". Il critique à juste titre des programmes contradictoires et termine - comme de bien entendu - par un appel à une meilleure formation des enseignants.

Danièle Manesse, très justement, fait le lien entre savoir écrire et savoir lire, entre l'orthographe et la bonne intelligence de la langue.

Danièle Manesse dit:
Il faut des moment spécifiques d'orthographe, des moments-repères, où on a un cahier, un carnet, un petit dictionnaire qu'on construit. [...] Il ne se trompe pas, le bon sens populaire : il y a une très forte corrélation entre réussite scolaire et niveau orthographique.
On peut donc analyser le décloisonnement tel qu'il est pratiqué depuis une vingtaine d'années à l'école comme un non-sens pédagogique.

Curieusement Anne-Douaire-Banny explique que la remédiation proposée à l'université consiste à "individualiser" l'enseignement de l'orthographe car "on n'apprend plus de la même façon aujourd'hui qu'il y a vingt ans, qu'il y a cinquante ans". :scratch:
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Certificat d’orthographe obligatoire pour devenir ingénieur" (VousNousIls) 03 Nov 2014 20:00 #12269

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Dans "VousNousIls" du 3/11/14 : "Certificat d’orthographe obligatoire pour devenir ingénieur"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"L’orthographe préoccupe les universités" (Le Figaro) 29 Déc 2014 21:55 #12761

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Dans "Le Figaro" du 26/12/14 :

- "L’orthographe préoccupe les universités"

Connectez-vous pour voir le message entier.

- Danièle Manesse : "«On a discrédité les méthodes traditionnelles de l’enseignement de l’orthographe»"

Connectez-vous pour voir le message entier.

- "À l’école, l’orthographe est passée au second plan"

Connectez-vous pour voir le message entier.

- "Orthographe : à Dijon, Quentin, Bastien et Marilyn en cours de rattrapage"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"La question de l'orthographe à l'université, une nouveauté ?" (Claude Lelièvre) 31 Déc 2014 17:51 #12790

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Heureusement le relativisme de Claude Lelièvre vient à la rescousse de l'école !

"La question de l'orthographe à l'université, une nouveauté?" (30/12/14)

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"La question de l'orthographe à l'université, une nouveauté ?" (Claude Lelièvre) 31 Déc 2014 18:01 #12791

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Sans doute dans un autre contexte ( vraisemblablement moins en proie au délitement, et surtout moins ‘’massif’’ : à peine 1% d’une classe d’âge faisait alors des études supérieures ), le ‘’ niveau ‘’en orthographe ( et plus généralement en français ) des étudiants a été depuis très longtemps et régulièrement stigmatisé.
« Nous voudrions simplement rappeler aux candidats que la faculté désirerait ne plus avoir à corriger des fautes d’orthographe aussi nombreuses que stupéfiantes » ( Gaffarel, doyen de la faculté des lettres de Clermont, 1881 ).
« J’estime que les trois quarts des bacheliers ne savent pas l’orthographe » ( Victor Bérard, maître de conférences à la Sorbonne, 1899 ).
« Les élèves des lycées n’ont ni orthographe, ni vocabulaire exact et varié, ni connaissances grammaticales » ( Paul Lemonnier, « La crise de la culture littéraire », 1929 ).
Que de nombreux exemples, mais s'agit-il bien des mêmes exigences orthographiques ? A ce sujet Claude Lelièvre fait semblant de croire que c'est le cas. :santa:

On peut se demander ce que penserait MM. Gaffarel, Bérard, Lemonnier et Duruy de l'orhographe d'aujourd'hui...

Par ailleurs la baisse du niveau d'orthographe a été mesurée en CM2 par la DEPP de 1987 à 2007 au moins. Mais c'est sans doute être un vilain décliniste que de le constater.

« La décadence est réelle, elle n’est pas une chimère : il est banal de trouver vingt fautes d’orthographe dans une même dissertation littéraire de classes terminales. Le désarroi de l’école ne date réellement que de la IV° République » ( Noël Deska, « Un gachis qui défie les réformes : l’enseignement secondaire », 1956 ).
Vingt fautes ? Voilà qui paraît très peu aujourd'hui... Sans parler même de leur gravité.

PS1: Une recommandation: "L'anti-manuel d'orthographe" de Pascal Bouchard (Point-Seuil)
Pourquoi faire puisqu'il n'y a pas de baisse de niveau ? :mrgreen:

PS2 :Quel est l’écolier de onze ans, futur écrivain célèbre qui a écrit le texte n° 1 : " Je suis dévoré d’impatience de voir le meilleur de mes amis celui avec lequel je serait toujours amis nous nous aimerons, ami qui sera toujours dans mon cœur. Oui ami de la naisance jusqua la mort " ? Quel est l’écolier de onze ans, futur écrivain célèbre qui a écrit le texte n°2 : " Mon cher grand-père pardonne moi de mon péché car j’ai moin mangé qu’a l’ordinaire j’ai pleuré pendant un cardeur après cela j’était en senglot " ?
Flaubert et Proust. Des exemples un peu trop brefs pour signifier quoi que ce soit, d'autant que ces deux auteurs n'ont soit pas connu l'école républicaine, soit ses tout débuts. Bizarrement, ce sont les deux extraits déjà cités par Pierre Greilsamer (voir plus haut) en 2005... Pierre Greilsamer précisait alors qu'ils avaient été écrits avant dix ans...

Que M. Lelièvre consulte maintenant des copies d'élèves en fin de collège : www.laviemoderne.net/mirabilia/10-copies-non-conformes.

Sans nul doute de futurs Proust et Flaubert.

Une argumentation qui hésite entre absence de baisse du niveau en orthographe et le peu d'importance de l'orthographe. Mais sans faire de faute, bien sûr ! :doc:
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La "twictée" 03 Jan 2015 22:11 #12820

  • Hervé
  • Portrait de Hervé
  • Hors Ligne
  • Sage
  • Messages : 93
Heureusement qu'il y a des enseignants modernes et imaginatifs.

"Vive la dictée 2.0" dans "Le Monde" du 19/12/14



:roll:

J'aime beaucoup l'idée de la négociation...
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La "twictée" 04 Jan 2015 09:47 #12822

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Il y a même un fil dédié à Twitter à l'école où la "twictée" est évoqué à plusieurs reprises. Mais il effectivement il faut faire le lien avec le présent fil. :topla:
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Dans les entreprises, zéro pointé en orthographe" (Le Monde) 19 Jan 2015 19:16 #12940

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Article incident.

Dans "Le Monde" (abonnés) du 19/01/15 : "Dans les entreprises, zéro pointé en orthographe" par Gaëlle Picut.

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Les folles (més)aventures de l’orthographe rectifiée... 19 Jan 2015 20:14 #12941

  • Shane_Fenton
  • Portrait de Shane_Fenton
  • Hors Ligne
  • Légendaire
  • Messages : 190
Je ne compte plus les témoignages de proches qui sont effarés par le niveau d'orthographe des actuels diplômés. Et très souvent, ce sont mes amis d'origine étrangère (vietnamienne, laotienne, allemande...) qui sont scandalisés parce qu'ils ont travaillé dur pour maîtriser la langue, et ils se retrouvent obligés de corriger les innombrables fautes de leurs collègues "de souche"... lesquels ne voient pas toujours où est le problème.

Pour en revenir aux entreprises, je connais des recruteurs qui mettent la lettre de motivation à la poubelle dès qu'ils voient une faute. Et ce n'est pas limité aux entreprises, d'ailleurs : Michel Desmurget m'expliquait, lorsque je l'ai rencontré il y a 3 ans, que c'était ce qu'il faisait : quand il lisait "chère monsieur", allez hop ! à la poubelle direct, et on ne regarde même pas la suite. Hors de question que je le désapprouve, d'ailleurs.

Dans mon école, notre directeur a essayé d'imposer la "certification Voltaire" : l'idée était de faire passer un concours de français aussi obligatoire et éliminatoire que celui du TOEIC en anglais. On en avait même fait la pub au JT (voir ici). Mais au fil des ans, c'est devenu facultatif. Allez savoir pourquoi.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"AFEF : « nous sommes pour une simplification de l’orthographe »" (VousNousIls) 28 Jan 2015 13:51 #13024

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Dans "VousNousIls" du 28/01/15 : "AFEF : « nous sommes pour une simplification de l’orthographe »"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"AFEF : « nous sommes pour une simplification de l’orthographe »" (VousNousIls) 28 Jan 2015 14:35 #13026

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Cette discipline qui irrigue toutes les autres est fondamentale dans la construction de l’élève citoyen, et notre association est très préoccupée par les inégalités sociales, culturelles et également scolaires – celles que l’école produit elle-même – dont sont victimes les élèves.
L'école suit pourtant les bons conseils de nouveaux pédagogues comme ceux de l'AFEF depuis longtemps.

Enfin, une de nos problématiques fondamentales est également la formation des enseignants. Leur formation devrait les conduire à être davantage dans une posture d’accompagnement de l’élève. Il s’agirait là d’une formation non pas académique, mais bien professionnelle. A ce jour, la formation reçue en ESPE est très hétérogène, et bien que des initiatives soient tout à fait intéressantes, elle se heurte globalement à un manque de temps réservé à la formation pédagogique.
Tout ceci est bien abstrait ("posture", "accompagnement", "formation")

En effet, le volume horaire du français au collège par exemple a diminué de moitié en quarante ans.
:scratch:

Non, on est passé de 22h à 17h. En revanche, si l'on inclut le primaire, un tiers des heures supprimées depuis quarante ans.



C’est ce que souligne aussi Bruno Suchaut pour le primaire : il explique ainsi que les élèves ne disposent pas en primaire du temps nécessaire à l’apprentissage de la lecture. Il faut du temps d’échange, de dialogue, avec les enseignants, surtout pour les élèves venant des milieux les plus défavorisés. Et plus généralement, ce temps d’apprentissage n’est pas le même pour chaque élève. Il est nécessaire de former les enseignants à comprendre comment cette réalité fonctionne, dans le cadre d’une formation continue qui leur permette de prendre du recul sur leur façon d’enseigner. En faisant venir par exemple un chercheur dans la classe pour observer les pratiques et en discuter ensuite.
Donc résumons : le premier problème, c'est l'horaire, mais la solution, c'est la formation. Et notamment à la "pédagogie".

Nous prônons une véritable formation continue, en particulier par le biais de « recherche-action ». Nous proposons dans notre association de réfléchir sur nos pratiques, et d’être continuellement dans une démarche d’autocritique, d’autoformation.
De culpabilisation permanente des enseignants. Par contre, l'autocritique de l'AFEF, on peut toujours l'attendre...

A côté du temps et de la formation, ne se pose-t-il pas également la question d’une nécessaire réforme des programmes ?

Je distingue entre programmes de collège et de lycée. Ceux de lycée sont relativement ouverts : il y a de grands thèmes d’étude, mais dans lesquels l’enseignant serait plutôt libre si le bac à la fin de la première ne transformait souvent l’enseignement en bachotage. Au collège, en 2002, il y a eu des programmes assez ouverts, balayés totalement par les programmes de 2008, qui ont opéré une régression par rapport aux avancées de la recherche. Deux exemples : on a vu apparaître dans ces programmes de 2008 la leçon de grammaire, et en disparaître la littérature jeunesse.
Effectivement la "littérature jeunesse" aurait mieux fait de prendre la place de la grammaire ! :cheers:

Les changements de programme incessants compliquent considérablement la tâche des enseignants. Et cela se ressent d’autant plus fortement dans la discipline français, qui est au cœur des déchirements sociaux. Dès que l’on veut changer un point de grammaire ou d’orthographe, c’est une levée de boucliers.
On se plaint des changements permanents et on propose... une nouvelle réforme orthographique : c'est très logique.

Les enseignants de français portent cette pression sociale forte. Si un jour vous dites : on va supprimer la dictée, imaginez les réactions !
C'est surtout qu'elle a déjà en grande partie été supprimée dans les pratiques. :fur

Précisément sur l’orthographe, quelle est votre position ? Faudrait-il la simplifier ou du moins changer les méthodes d’enseignement ?

Cette question de l’orthographe est une spécificité française, avec laquelle nous devons travailler.
C'est sûr que l'orthographe de l'anglais est beaucoup plus simple. :santa:

Durant une période dans l’enseignement, certains aspects de son apprentissage ont été négligés. Or l’orthographe est un système dans lequel il faut entrer. Les enseignants doivent être formés à ce qu’est ce système orthographique français avec ses régularités et ses irrégularités, et doivent avoir du temps pour se focaliser avec leurs élèves sur ce système-là.
C'est vrai qu'ils n'y ont jamais songé : heureusement qu'il y a l'AFEF !

La dictée n’est pas un moyen d’apprendre l’orthographe, mais de la fixer. Il s’agit plus d’amener les élèves à réfléchir sur un texte écrit et à voir comment cela fonctionne. Il faut absolument prendre le temps de le faire.
Non, il ne s'agit pas de réfléchir mais au contraire de donner des automatismes. La pédagogie du "sens", on voit où elle nous a menés. :fur

D’autant qu’en France il est vrai que le français est plus une langue de l’écrit qu’une langue de l’oral dans l’enseignement.
Quel dommage ! Heureusement l'oral a pris une bonne place dans les programmes et dans le LPC depuis vingt ans.

Dans notre association, nous sommes pour une simplification de l’orthographe. Et si la société veut continuer à maintenir la pression sur la norme orthographique, alors qu’elle donne les moyens à l’école.
C'est-à-dire ?

Il faudrait également arrêter de se focaliser sur les programmes. Mais davantage se focaliser sur ce qu’apprennent les élèves.
Effectivement. :fur

La logique de programme en effet est difficilement compatible avec l’idée de conduire la classe, c’est-à-dire tous et chacun, à un certain niveau.
Il faudra m'expliquer la différence avec un programme. :scratch:

Pourquoi ne pas entrer plutôt dans une logique de curriculum ? Les élèves aujourd’hui écrivent peu et parlent peu en classe. Il serait souhaitable de les faire pratiquer.
L'oral est l'aspect le plus valorisé dans les réformes pédagogiques récentes : cf histoire des arts, TPE etc.

Concrètement aujourd’hui, pourriez-vous proposer une première piste pour améliorer l’enseignement du français ?

Oui, ce serait de favoriser la formation continue des enseignants, mais de l’accompagner impérativement de recherche-action.
Passons de l'enseignant qui perpétue une tradition d'enseignement à l'enseignant chercheur, qui, faisant tabula rasa de cette tradition, invente chaque jour son enseignement !

Sans la mise en œuvre de nouvelles pratiques, cela ne sert à rien. Prenons l’exemple des maîtres supplémentaires au primaire. Cette initiative est formidable si elle s’accompagne de nouvelles pratiques. Mais si le maître supplémentaire refait la même chose que son collègue, ou si par exemple dans le cadre d’un travail en demi-groupe, il refait la même chose qu’en classe entière, l’efficacité est limitée.
Si une pratique est "nouvelle", c'est qu'elle est bonne. :santa:
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Orthographe à l'université : objectif zéro faute" (EducPros) 17 Mar 2015 00:34 #13602

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Dans "EducPros" du 16/03/15 : "Orthographe à l'université : objectif zéro faute".

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"La faute d'orthographe d'aujourd'hui est la norme de demain" (Alain Rey) 23 Mai 2015 20:42 #13979

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Ce brave Alain Rey : "La faute d'orthographe d'aujourd'hui est la norme de demain" dans le JDD du 22/05/15.

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Les Français et l’orthographe" (Baromètre Voltaire) 11 Jui 2015 20:11 #14098

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Choux gras dans les médias aujourd'hui : "BAROMÈTRE VOLTAIRE - Les Français et l’orthographe" (1ère édition - juin 2015)

Aujourd’hui, les Français maîtrisent 45% des règles d’orthographe. En 2010, les Français maîtrisaient 51% de ces mêmes règles, ce qui représente une baisse de niveau de 6 points
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"L’orthographe, cette grande oubliée du baccalauréat" (Le Figaro) 16 Jui 2015 11:24 #14112

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Dans "Le Figaro" du 16/06/15 : "L’orthographe, cette grande oubliée du baccalauréat"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Et aussi : "Les profs de français font aussi des fautes"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La "dictée quotidienne" de Najat Vallaud-Belkacem 24 Sep 2015 09:47 #14752

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Le coup médiatique de la "dictée quotidienne" le 18/09/15 :


Dans "Le Monde" du 23/09/15 : "Trop d’étudiants fâchés avec l’orthographe"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Orthographe: la baisse alarmante du niveau des étudiants" (Le Figaro) 04 Nov 2015 20:29 #15141

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Dans "Le Figaro" du 4/11/15 : "Orthographe: la baisse alarmante du niveau des étudiants"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Les fautes d’orthographe diminuent les chances d’être recruté" (Le Monde) 28 Mai 2016 21:38 #16540

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Dans "Le Monde" du 27/05/16 : "Les fautes d’orthographe diminuent les chances d’être recruté"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"La langue française est un discriminant social" (Julien Barret) 01 Nov 2016 15:20 #17593

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Dans "Le Figaro" du 1/11/16 : "La langue française est un discriminant social", entretien avec Julien Barret.

Julien Barret est titulaire d'un DEA de linguistique : www.criticomique.com/a-propos-de-l-auteur

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Bien apprendre l’orthographe" (Jacques Crinon) 05 Nov 2016 11:16 #17628

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Dans les "Cahiers" n°440 : "Bien apprendre l’orthographe"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

1987-2015 : La baisse des compétences orthographiques continue en CM2 (DEPP) 09 Nov 2016 09:34 #17676

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

1987-2015 : La baisse des compétences orthographiques continue en CM2 (DEPP) 09 Nov 2016 09:40 #17677

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
  • 44% des élèves de CM2 en 2015 ne savent pas écrire "Le soir tombait" (13% en 1987).
  • 48% ne savent pas écrire "peut-être" (32%)
etc.
Ainsi, d’après une étude de la DEPP de 2013, si « parler correctement » était le premier choix pour 49 % des enseignants, pour 41 % d’entre eux « écrire correctement » arrivait en deuxième choix. Si 67,4 % des enseignants interrogés déclaraient pratiquer souvent la dictée, un tiers révèle ne la pratiquer que de temps en temps, exceptionnellement ou jamais.
...l’essentiel des difficultés relève de la non-application des règles grammaticales, notamment celle de l’accord entre le sujet et le verbe

Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

1987-2015 : La baisse des compétences orthographiques continue en CM2 (DEPP) 09 Nov 2016 17:39 #17678

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12831
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.321 secondes
Propulsé par Kunena