"Je ne dékhôllère pas"

Plus d'informations
23 Mar 2012 22:00 - 19 Mai 2013 14:29 #133 par elf
COM_KUNENA_MESSAGE_CREATED_NEW
Je me permet de réagir à l'article "Je ne dékhôllère pas" du 18 février 2012 en pensant que vous tirez des conclusions un peu hatives de votre expérience de Kholleur en prépa (sauf s'il s'agit du même lycée où vous avez étudié et ou vous enseignez, auquel cas ma remarque est caduque).
En effet, l'ambiance dépend énormément du lycée. Personnellement, dans la prépa ou j'étais encore il y a un an, j'ai vu de mes propres yeux des professeurs de maths insulter des élèves de "connards", il m'est même arrivé d'assister à une scène où un professeur s'est mis à refuser un élève en cours, car le pauvre avait loupé une colle pour aller a l'enterrement d'un proche parent (même s'il avait pris la peine de prévenir le colleur, et de se justifier à l'administration dès son retour, certificat de décès à l'appui).
Alors de là à qualifier, les élèves d'enfants rois, je pense que vous allez un peu vite en besogne en généralisant votre exemple personnel à toutes les prépas Françaises.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • loulou
  • Visiteur
  • Visiteur
24 Mar 2012 03:34 #157 par loulou
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Quand j'étais en prépa, nous avions 2 à 3 khôlles par semaine. Et il était donc quasi impossible de changer d'horaire. Je me demande comment cela est possible actuellement...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
24 Mar 2012 22:40 #200 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

elf dit: En effet, l'ambiance dépend énormément du lycée. Personnellement, dans la prépa ou j'étais encore il y a un an, j'ai vu de mes propres yeux des professeurs de maths insulter des élèves de "connards", il m'est même arrivé d'assister à une scène où un professeur s'est mis à refuser un élève en cours, car le pauvre avait loupé une colle pour aller a l'enterrement d'un proche parent (même s'il avait pris la peine de prévenir le colleur, et de se justifier à l'administration dès son retour, certificat de décès à l'appui).

Alors de là à qualifier, les élèves d'enfants rois, je pense que vous allez un peu vite en besogne en généralisant votre exemple personnel à toutes les prépas Françaises.

Je veux bien vous croire, mais on passerait d'un extrême à l'autre.

Pour ma part je n'ai pas eu dix-neuf enterrements de proches parents depuis deux ans...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Mar 2012 08:03 #214 par archeboc
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
D'un autre côté, les élèves prennent ce qu'on leur donne. Même s'ils sont pour la plupart majeurs, c'est fort fraîchement. Est-il raisonnable de leur tenir rigueur d'un ordre des choses qui préexiste à leur entrée en prépa ?

Loys,
- que fait, que dit, l'enseignant titulaire de l'enseignement où vous êtes khôleur ?
- si vous assurez la présence à la khôl où un élève ne vient pas, êtes-vous payé ?
- si vous mettez 0 à cette khôl, l'enseignant vous suit-il dans votre tentative de recadrage ?
- si vous admettez du public à la khôl, et qu'en cas de défaut de l'élève un autre puisse prendre sa place pour s'entraîner, que se passe-t-il ?

Ici, comme ailleurs, le problème me semble venir non des élèves mais de la lâcheté ambiante. Et le plus déprimant, c'est que le premier responsable, l'enseignant qui devrait se sentir comptable de la bonne organisation des khôls, semblent laisser les khôleurs seuls face à cette situation anormale.

A son niveau, peut-être cet enseignant est-il lui aussi soumis à des pressions de sa hiérarchie qui ne veut surtout pas que les vagues remontent jusqu'à elle ? Le khôleur de son côté a besoin des khôls : elles lui permettent d'espérer un jour entrer dans le système de la prépa. Elles améliorent aussi le quotidien. L'incitation au laisser-faire se propage ainsi depuis le haut de la chaîne hiérarchique. Les élèves n'en sont pas les auteurs, ils en sont finalement les victimes. Comment leur demander de résister à ce à quoi nous-mêmes ne résistons pas ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Mar 2012 13:39 #241 par elf
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Je veux bien vous croire, mais on passerait d'un extrême à l'autre.

Pour ma part je n'ai pas eu dix-neuf enterrements de proches parents depuis deux ans...



Je comprends. Après tout dépend des habitudes imposées par le professeur dont vous collez les élèves. Personnellement, durant mes deux ans de prépa (prépa scientifique, c'est à dire 2 colles par semaine), nous étions soumis à de fortes sanctions en cas d'absence en colle (parfois, même quand celles ci étaient justifiées...). Par conséquent, mes absences aux colles étaient rare, et personnellement je n'ai eu des problèmes d'emplois du temps que durant trois colles sur les presque 130 colles que j'ai passé (1 colle ou je ne suis pas venu à cause d'une gastro - mais j'ai pris soin de prévenir mon colleur via un camarade-, une colle ou le prof n'est pas venu - celui ci a d'ailleurs été changé car il a posé des lapins répétés durant l'année- et une colle ou l'administration ne nous avait pas communiqué le même numéro de salle qu'au prof... ("faute à pas de chance") ). Pourtant, les colles scientifiques posent moins de problèmes (comme les élèves collent par 3 simultanément , si l'un est absent, la colle se déroule avec deux élèves et le troisième vient dans le groupe de la semaine suivante).

Evidemment, il ne faut pas faire preuve de trop de discipline, mais je pense qu'il faut trouver le juste milieu, et équilibrer en fonction de l'attitude des élèves. Pourquoi ne pas sanctionner ceux qui vous posent un lapin pour des raisons non justifiées...

Mais ce que je "critiquais" surtout c'était l'idée selon laquelle vous pensiez qu'à votre époque, la discipline était plus stricte en prépa, et vu mon expérience, ce n'est pas le cas dans toute les prépas, ce n'était, en tout cas, pas le cas de la mienne...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Mar 2012 21:24 #484 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

archeboc dit: D'un autre côté, les élèves prennent ce qu'on leur donne. Même s'ils sont pour la plupart majeurs, c'est fort fraîchement. Est-il raisonnable de leur tenir rigueur d'un ordre des choses qui préexiste à leur entrée en prépa ?

Loys,
- que fait, que dit, l'enseignant titulaire de l'enseignement où vous êtes khôleur ?
- si vous assurez la présence à la khôl où un élève ne vient pas, êtes-vous payé ?
- si vous mettez 0 à cette khôl, l'enseignant vous suit-il dans votre tentative de recadrage ?
- si vous admettez du public à la khôl, et qu'en cas de défaut de l'élève un autre puisse prendre sa place pour s'entraîner, que se passe-t-il ?

- Pas grand chose...
- Non
- Je mets jusqu'à ce que l'étudiant(e) me contacte pour rattraper.
- A envisager, mais ça me paraît compliqué

archeboc dit: Ici, comme ailleurs, le problème me semble venir non des élèves mais de la lâcheté ambiante. Et le plus déprimant, c'est que le premier responsable, l'enseignant qui devrait se sentir comptable de la bonne organisation des khôls, semblent laisser les khôleurs seuls face à cette situation anormale.

A son niveau, peut-être cet enseignant est-il lui aussi soumis à des pressions de sa hiérarchie qui ne veut surtout pas que les vagues remontent jusqu'à elle ? Le khôleur de son côté a besoin des khôls : elles lui permettent d'espérer un jour entrer dans le système de la prépa. Elles améliorent aussi le quotidien. L'incitation au laisser-faire se propage ainsi depuis le haut de la chaîne hiérarchique. Les élèves n'en sont pas les auteurs, ils en sont finalement les victimes. Comment leur demander de résister à ce à quoi nous-mêmes ne résistons pas ?

Je suis assez d'accord avec vous. Je vais mettre la direction face à ses responsabilités pour définir une procédure plus cadrée dont les étudiant(e)s soient informé(e)s dès le début de l'année.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Mar 2012 21:29 #485 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

elf dit: Mais ce que je "critiquais" surtout c'était l'idée selon laquelle vous pensiez qu'à votre époque, la discipline était plus stricte en prépa, et vu mon expérience, ce n'est pas le cas dans toute les prépas, ce n'était, en tout cas, pas le cas de la mienne...

C'est pas tellement que je veux entonner l'antienne d'un âge d'or auquel je ne crois pas mais je trouve que la place de l'enfant/de l'élève a singulièrement changé depuis qu'il est "au centre du système". Et ce n'est pas qu'un avis subjectif car il se concrétise dans de nombreuses dispositions réglementaires des établissements scolaires.

Un exemple parmi beaucoup d'autres : la composition des commissions disciplinaires pour les cas de fraude au bac, avec une moitié d'étudiants. C'est proprement ahurissant.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Avr 2012 21:21 #524 par Dunant
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Cher collègue,
Je viens de lire votre article et je tombe des nues. Vous vous présentez comme un collègue certifié. Je n'ai rien contre les certifiés qui peuvent être de très bons enseignants mais, sans vouloir vous offenser, le fait de vous savoir khôlleur en CPGE est tout de même un signe de l'incroyable dégradation de notre système scolaire.
Alors comment blâmer les élèves ? Ils savent bien que vous êtes certifié. Et ils ont bien compris que le système se moque d'eux en leur envoyant ainsi un collègue titulaire d'un diplôme signe de la médiocrité du système (je vous renvoie à ce sujet aux débats du début des années 1950 : le CAPES a été le cheval de Troie pour la destruction de l'exigence dans l'éducation nationale).
Cordialement,
Dunant.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Avr 2012 22:31 #529 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Sécher les khôlles est une protestation d'exigence ? :mrgreen:

Quant à penser que les qualités intellectuelles d'une personne sont définitivement arrêtées à vingt-trois ans, ça n'engage que vous.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
27 Avr 2013 18:52 #5430 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Moins d'absences impromptues cette année : le protocole s'est amélioré sans encore atteindre la perfection car l'absentéisme reste de l'ordre de 15%.

Par contre, voici un des messages que j'ai reçu après coup de la part d'un étudiant qui ne s'est pas présenté et ne m'a pas averti. Rappelons que les étudiants choisissent eux-mêmes la date et l'heure de leur khôlle dans un planning qui leur est proposé.

Bonsoir Monsieur,

Je vous prie de bien vouloir excuser mon absence à la khôlle d'aujourd'hui mais il s'est avéré que le créneau était le même que celui de ma khôlle de philosophie et que j'ai dû privilégier cette dernière car la professeur de philosophie ne pouvait pas me placer à un autre moment.

Je suis sincèrement désolé du désagrément causé, je verrai demain matin avec mon professeur pour fixer un nouveau créneau.

Bien respectueusement,

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
27 Avr 2013 19:03 #5433 par Frist
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Je n'ose pas imaginer le texte envoyé au professeur de philosophie :devil:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
27 Avr 2013 19:23 #5434 par archeboc
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Je n'avais pas vu le message du 2 avril. J'en suis sidéré. Demandez à Cédric Villani si les deux ou trois enseignants de math qui lui ont donné le goût de cette discipline au lycée étaient tous agrégés.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Avr 2013 08:25 #5438 par DM
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
JESUS MARIE JOSEPH! IL N'EST PAS AGRÉGÉ! OÙ VA LA FRANCE?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Avr 2013 14:44 #5443 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Vous savez, certifié de lettres classiques, ce sera bientôt une denrée rare. :doc:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Avr 2013 13:35 #5501 par Dunant
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Bonjour cher collègue,
Avez-vous fini par obtenir l'agrégation ou n'êtes-vous toujours que certifié ?
Cordialement,
Dunant.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Avr 2013 15:53 #5514 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Comme indiqué sur le site je ne suis "que" certifié et je ne me suis jamais présenté à l'agrégation pour l'instant mais - rassurez-vous - j'envisage de le faire un jour.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Mai 2013 00:48 #5549 par archeboc
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
|
Ça c'est le pain => Bonjour cher collègue,
| --- ça c'est la garniture => Avez-vous fini par obtenir l'agrégation ou n'êtes-vous toujours que certifié ?
| -- ça c'est le pain aussi => Cordialement,

C'est la recette du sandwich Dunant : entre deux tranches de cordialité, une belle garniture de mépris assaisonné de sa sauce au fiel.

Sortant de prépa, j'ai donné des colles. Je pense que j'apportais quelque chose à mes élèves, mais j'avais conscience de ne pas être aussi performant que les enseignants professionnels qui officiaient là, et personne ne se demandait qui était dument agrégé et qui n'était "que" certifiés.

Et encore une fois, parmi les enseignants de mathématique que Cédric Villani a cité comme ayant compté dans son cursus, il n'y a pas que des agrégés. Quel décadence.

PS : Dunant, je suis conscient que les attaques et les menaces contre l'agrégation et le corps des agrégés puisse remplir d'inquiétude les détenteurs de ce précieux label, mais ce n'est pas une raison pour prendre de haut les catégories subalternes. Ce ne peut être que contre productif.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Mai 2013 02:20 #5553 par N°6
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Huhuhu.
J'adore ceux qui se prennent pour des loups parce qu'ils sont sortis du troupeau.
En tant que Docteur de l'Université ( :doc: ), j'en déguste deux à chacun de mes petits déjeuner. :devil:
Et je m'honore de refuser toute participation à cette mandarinade aussi archaïque que grotesque. :xx:

Dans mon premier poste, en tant qu'Auxiliaire (vite! la chemise de soufre! Qu'il soy bruslé en place de grève, avecque un escritau autour du col, portant notice "estions coulpable de ne point estre titulayre!" ), là haut dans la montagne, je découvris une salle des profs façon apartheid, avec dans un coin de vieux fauteuils avachis surmontés d'un panonceau "Messieurs les agrégés" s'opposant à quelques chaises antédiluviennes décorées d'un "Messieurs les certifiés" du plus bel effet. Les mercenaires de la pédagogeste dans mon genre étaient censés s'assoir en tailleur dans la neige, en méditant sur l'honneur qui leur était fait de voisiner avec de tels titans de la pensée... :topla: Oui, il se pourrait que j'exagère un tantinet: les PEGC avaient le droit de se tenir debout à la porte, à la seule condition de s'incliner bien bas au passage d'un membre de la société désagrégée... :spider:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.212 secondes
Propulsé par Kunena