L'anti-déclinisme dans le rétro (ou pas)

Plus d'informations
02 Mai 2018 11:04 - 14 Mai 2018 22:19 #20913 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
2/05/18 : Manifeste anti-décliniste dans ce nouveau collectif "Lettres vives" : www.questionsdeclasses.org/?Naissance-du...ignement-du-francais


Connectez-vous pour voir le message entier.


On observe dans ce manifeste qui se veut libertaire et progressiste :

- malgré les précautions rhétoriques ("Point d’idéalisation ni d’angélisme de notre part"), un déni de la dégradation des compétences élèves ("de prétendues évidences") qui ne peuvent être que le fait du "déclinisme" de "ces discours passéistes, alarmistes et défaitistes sur l’enseignement du français ou le niveau des élèves" éloignés du terrain ("C’est cependant une autre réalité que nous vivons"). Face à ce déni sur la dégradation des compétences des élèves, et de façon quelque peu contradictoire : "C’est d’abord la curiosité des élèves, leur finesse, leur capacité à se mettre à la place de l’autre qui nous interpellent et que nous voudrions partager et souligner".

- un joyeux mélange des objectifs (littérature et langue par exemple), de tous les niveaux scolaires rendant absurde toute réflexion sur les fondamentaux EN PRIMAIRE par exemple ("La célébration du b.a.-ba, la réduction aux « Lire, écrire, compter », qui irriguent déjà notre système éducatif"), avec ce renoncement atterrant (déjà rencontré dans les formations pédagogiques) : "l’enseignement du français est un processus qui va de la petite enfance à l’Université et même au-delà".

- "nous avons décidé de fonder le collectif « Lettres vives », sans esprit de concurrence avec d’autres mouvements existants" mais néanmoins "notre ambition n’est pas de « sauver les lettres »"...

- malgré les précautions rhétoriques ("nous ne nous réclamerons pas d’une tendance pédagogique particulière"), des revendications dans la plus classique tradition constructiviste (l'élève créateur, "acteur", "auteur de nouveaux savoirs" ; "transformer l’école, pour et avec les élèves" ; "un autre rapport jeune/adulte, élève/enseignant") et un rejet brutal de la maîtrise de la classe par l'enseignant ("nous opposer à la culture du silence comme à celle de la participation muselée, prêter l’oreille au bruit et au « bruissement des derniers rangs »"). Il s'agit d'imposer "d’autres pratiques" qui ont déjà été - malheureusement - imposées à l'école. La référence à Vincent Faillet (sur la base de l'habituel contresens historique de la "méthode mutuelle"), professeur donné en modèle par les cadres de l'Éducation national, illustre assez bien ce que ce discours révolutionnaire sur l'enseignement peut avoir d'institutionnel (avec les mêmes éléments de langage : faire bouger les lignes, rendre les élèves acteurs, donner du sens aux apprentissages). Alors "pour un autre enseignement du français"...

- Le collectif semble d'ailleurs très aligné politiquement puisque mobilisé contre un ministre voulant "mettre au pas l’enseignement et les enseignant.e.s" mais pas contre le précédent qui avait fait exactement la même chose... À titre d'exemple, Alain Chevarin avait applaudi la disparition de l'enseignement des langues anciennes avec collège 2016. De même, l'attitude très ambigüe de Grégory Chambat à l'égard de collège 2016 ou la demande de Viviane Youx (AFEF) pour rejoindre ce collectif : l'AFEF a soutenu collège 2016 contre l'ensemble des collègues ...

- la littérature doit être une source de plaisir… mais au service de causes sociales, ce qui contraste quel peu avec le refus de l'utilitarisme revendiqué.

- un "chemin vers une émancipation individuelle et collective" passant par une curieuse assignation identitaire : "accueillir l’enfant (et pas seulement l’élève), en partant donc autant que possible de sa culture première" ; "des paroles sur la culture, leurs cultures". Mais rassurons-nous : "la langue est un objet vivant, une réinvention permanente de nous-mêmes et de notre relation à l’autre et au monde"



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
10 Mai 2018 10:54 #20942 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Sur l'anti-déclinisme, voir également l'argumentation fondée sur l'enquête PIAAC de l'OCDE concernant les adultes sur ce fil.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
27 Jui 2018 14:24 - 27 Jui 2018 14:29 #21112 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Loys dit: Vous pouvez commenter ici l'article "Perles et "anti-perles"" du 9/07/17.


francoisecahen.wixsite.com/antiperles

Deuxième saison en 2018, avec ce magnifique contresens sur le texte de Voltaire, donné en exemple de coup de génie...
[ Cliquer pour agrandir ]

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
10 Juil 2018 19:41 - 10 Juil 2018 19:44 #21168 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Dans "Le Monde", Pierre Merle nous rassure : il n'y a pas de baisse de niveau... puisqu'on ne peut pas mesurer le niveau ! :cheers:


Connectez-vous pour voir le message entier.


On notera que ce "spécialiste des pratiques d’évaluation scolaire" fait comme si l'étude TIMSS n'existait pas !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.219 secondes
Propulsé par Kunena