Les pratiques de lecture de la jeunesse

Plus d'informations
12 Mai 2019 08:03 #21976 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
27 Jui 2019 11:04 #22096 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Jui 2019 17:00 #22107 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Sep 2019 07:19 #22241 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
16 Sep 2019 21:43 #22270 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
A découvrir en 2019 : le dépeçage (ou "arpentage") de livres pour "donner le goût de la lecture" : www.laviemoderne.net/forum/les-pedagogie...llective-l-arpentage

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Sep 2019 21:20 - 20 Sep 2019 21:50 #22294 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
usbeketrica.com/article/demain-serons-no...op-abrutis-pour-lire




« Il faut faire comprendre aux enfants et aux adolescents que leur cerveau est riche mais vulnérable, martèle Olivier Houdé

Il faut se pincer...

Et ensuite le relativisme qui, sous une fausse forme de dialectique, annihile toute pensée :

Un tel pessimisme nous pousse vers des réflexions opposées : et si nous étions, emportés par les alertes des neuroscientifiques, en train de dramatiser, comme les penseurs l’ont fait au moment de l’invention de l’écriture (horreur, on allait se « reposer » sur des mots écrits) ? De regretter un âge d’or de la littérature qui n’a sans doute jamais existé ? De sacraliser l’activité lecture et l’objet livre alors que le secteur des livres audio est en pleine santé (un Français sur dix en achète, 18 % en ont déjà écouté) ? Pire, de se concentrer sur la « culture légitime » et d’oublier que les littératures de l’imaginaire – et en particulier la science-fiction – connaissent un certain succès, notamment auprès des jeunes lecteurs ? Sans parler du triomphe des livres destinés aux young adults, des fan fictions et des nouvelles formes de littérature créées sur les réseaux sociaux…

L'analogie avec l'écriture est idiote : "les penseurs" renvoient au seul Socrate qui la critique en tant que philosophe pratiquant le dialogue, le paradoxe étant que sa pensée (ou supposée telle) nous est rapporté par un livre de Platon, Le Phèdre...

Et quel rapport avec "un âge d’or de la littérature" ? Il est ici question de lire la littérature, pas de l'écrire...

"le secteur des livres audio est en pleine santé (un Français sur dix en achète, 18 % en ont déjà écouté" : ces chiffres parlent d'achat mais ne disent rien de pratiques de lecture. Comme si on disait que les Français mangent du quinoa parce que tel pourcentage y a déjà goûté...

L'évocation (comminatoire) des "cultures légitimes" (concept à définir) vient encore un peu plus stériliser la réflexion : comme si les "cultures légitimes" avaient interdit jusque là toutes les autres cultures... On voit bien qu'il s'agit d'évoquer les secondes pour faire oublier les premières et légitimer l'oubli des "culture légitimes", remplacées par les "nouvelles formes de littérature créées sur les réseaux sociaux"...

Le chercheur imagine qu’« à moyen terme, avec l’intelligence artificielle, les hologrammes, la réalité virtuelle, on devrait assister le lecteur dans sa visualisation, et lui permettre d’échanger plus avec ses personnages. On peut imaginer les lecteurs du futur comme des zombies hallucinés avec des implants rétiniens, vivant dans un monde fictif comme dans Matrix...

Voilà qui fait rêver...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.246 secondes
Propulsé par Kunena