A l'expéditeur inconnu

Voici venir, après celle du fastfood, la société du fastforward.

Les transferts de mail, ces avatars bureaucratiques des spams publicitaires, sont la nouvelle plaie des formes de communication institutionnelle modernes.

Aujourd'hui, et pour la énième fois dans ma boîte de messagerie professionnelle, un mail sans aucune indication d'expéditeur. Seule apparaît une adresse mail chiffrée. Je devine qu'il s'agit de quelqu'un de l'administration ou de la direction mon lycée, mais au fond je ne sais pas qui m'a envoyé ce mail.

Le mail est collectif : il est adressé à moi-même et à une liste interminable de collègues dont certains, parce qu'ils ont muté ou pris leur retraite, n'enseignent plus dans mon lycée depuis longtemps.

Mais voici le comble de l'absurdité : l'intitulé de ce mail transféré est : TR: [ce.lgt-pub] MATHEMATIQUES ANIMATIONS NOUVEAUX PROGRAMMES DE PREMIERE ET TERMINALE ES et S.

Je suis professeur de lettres et curieux de nature, mais je me sens néanmoins assez peu concerné par les animations sur les nouveaux programmes de première et terminale ES et S en mathématiques. Hélas aucune explication n'accompagne le mail transféré, et pour cause.

Chaque jour nos messageries sont inondées par ces vagues de mails fantômes, envoyés par un expéditeur inconnu, qui ne sait pas lui-même ce qu'il envoie ni à qui. Miracle d'une communication dépourvue d'émetteur, de destinataire et même d'objet.

Quant à cette armée innombrable de fantômes, ils finissent, comme il convient à des fantômes, par devenir totalement invisibles.

Commentez sur le forum