"Qu’est-ce qui est inacceptable, en éducation ?" (EducaVox)

Plus d'informations
27 Oct 2013 13:40 #8170 par Loys
A lire sur "EducaVox" cet article traduit : "Qu’est-ce qui est inacceptable, en éducation ?" (25/10/13)


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
27 Oct 2013 14:01 #8172 par Loys

Qu’est-ce qui est inacceptable, en éducation ?

C'est toujours agréable de recevoir des leçons d'éducation, à plus forte raison de la part de quelqu'un qui n'éduque pas. :doc:

Justin Tarte est directeur des services éducatifs dans un district américain du Missouri. Blogueur à ses heures, il a livré récemment une liste de 8 choses que tout éducateur devrait, selon lui, trouver inacceptable. Est-ce votre cas ?

Et est-ce le cas de Audrey Miller, qui - elle non plus - n'enseigne pas ?

Le 12 octobre dernier, Justin Tarte publiait sur son blogue un billet intitulé « 8 things we can’t accept in education ». Avec sa permission, nous traduisons ici ces 8 choses afin de les partager avec la communauté francophone. Vous êtes d’accord (ou non !) ? Vous avez des points à ajouter ? N’hésitez pas à laisser des commentaires à l’aide du formulaire à cet effet, au bas de l’article.

Le forum de LVM est beaucoup plus pratique.

1. Ce n’est pas parce qu’on a toujours fait ainsi qu’il faut continuer dorénavant.

Sans doute mais a contrario ce n'est pas parce qu'on a toujours fait ainsi qu'il faut arrêter. Surtout quand on constate les dégâts occasionnés par l'abandon d'une certaine tradition scolaire.

L’évolution amène des changements que l’éducation ne peut ignorer.

L'école est en dehors de certaines évolutions et l'on doit s'en féliciter.

2. Ignorer les facteurs externes qui forment chaque élève.
De plus en plus, les élèves entrent en classe avec des besoins qui vont bien au-delà de simplement « apprendre ».

Par "quels facteurs externes" (sic) les élèves sont-ils formés ? Et quels besoins, concrètement ? :scratch:
Quant à les connaître, c'est chose aisée avec des taux d'encadrement élevés. :santa:
En fait, il faut renoncer à ce qu'un enfant ou un adolescent qui entre à l'école devienne un "élève".

3. Travailler de façon isolée en tant qu’enseignant.

Ou renoncer à fournir un travail autonome et personnel donnant un statut d'intellectuel : voilà qui est en effet inacceptable.

Le monde offre des possibilités infinies de collaboration et on est toujours plus forts lorsqu’on travaille en équipe.

C'est surtout un bel aveu de faiblesse. A relire ce que dit Jacques Muglioni sur le travail en équipe : « Il n’y a pas d’équipe pour penser. Le groupe et l’appartenance entraînent fatalement une régression intellectuelle. Avec l’équipe pédagogique, on cherche avant tout à dégrader, à dévaluer à ses propres yeux, le corps enseignant. » (La Gauche et l’école, L’École ou le loisir de penser, 1993).

4. Considérer que le contenu est plus important que la relation avec l’élève.
Le développement d’une relation forte avec les élèves donnera automatiquement du sens au contenu qu’on leur propose.

Qu'est-ce qu'un "contenu" ? qu'une "relation forte avec les élèves" ? :scratch:

5. Considérer que la technologie en éducation est une option parmi d’autres.
En tant qu’individus, on peut choisir d’ignorer l’influence de la technologie sur la société. En tant qu’éducateurs, ce serait de priver les élèves d’expériences dont ils auront besoin plus tard pour réussir.

C'est donc une option qui n'est pas optionnel.

6. Croire que l’apprentissage est limité à ce qui se passe dans la classe.

On a déjà parlé des "facteurs externes", non ? :roll:

Apprendre, ça se passe partout, en tout temps, ça ne peut être contraint ni défini uniquement par des structures bâties par l’humain.

Et surtout pas une bête école.

Le milieu scolaire doit le reconnaître.

Voire disparaître. :doc:

7. Comparer les écarts de réussite plutôt que l’inégalité des chances.

:scratch:

Le système scolaire devrait favoriser l’égalité et l’équité dans l’accès aux ressources éducatives de qualité des différents milieux.

Favoriser l'égalité et l'équité dans l'accès aux ressources éducatives, rien de plus simple à vrai dire. Mais le travail de l'enseignement n'a pas encore commencé quand on en est seulement là.

8. Refuser d’être tenu responsable de ce qui se passe dans les écoles.

"responsable" au sens légal ou au sens scolaire ? :scratch:

C’est justement cette responsabilité imputée aux éducateurs qui rend ces emplois aussi gratifiants.

Oui et d'ailleurs il faudrait payer les enseignants au mérite. :doc:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.106 secondes
Propulsé par Kunena