Le niveau du Brevet

Plus d'informations
30 Jui 2012 08:50 #970 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_CREATED_NEW
En réaction à l'épreuve de français 2012, ce communiqué de "Sauver les lettres" :

Après la dernière refonte des programmes, après les diverses circulaires parues ces dernières années, où l'on a clairement insisté sur la nécessité d'une bonne maîtrise du français et donc de son enseignement, après les travaux récents des chercheurs pointant tous l'urgence d'un enseignement raisonné de la grammaire, on pouvait espérer que le sujet du D.N.B. 2012 (Diplôme National du Brevet, passé en fin de troisième du collège) eût ménagé une part consistante à la connaissance de la langue. Il n'en est rien.

Dans l'épreuve de français, une question en effet portait sur le style indirect libre. Pour le reste, on n'interrogeait sur aucun des points du programme de troisième, et c'est à la première année du collège qu'il faut remonter pour saisir l'esprit du questionnaire proposé cette année aux candidats. Celui-ci portait en effet presque intégralement sur la seule compréhension littérale d'un début de conte ; à une seule question près le D.N.B. 2012 était donc une épreuve de sixième. Même la "réécriture" relevait de ce niveau : accorder trois adjectifs qualificatifs au pluriel, transformer deux verbes au passé composé. Par ailleurs, on demandait aux candidats de détailler la formation de l'adjectif "incomparable", mais on ne leur posait aucune autre question de langue - aucune relation entre deux mots n'était à expliquer (pas de fonction grammaticale), aucune catégorie de mots à identifier (pas de nature) : c'était une épreuve de sixième sans grammaire. Nul doute que l'on informera très vite ceux qui montent l'an prochain en troisième : inutile de travailler pour le brevet, les souvenirs de sixième suffisent ; quant à la grammaire, on n'en parle plus.

Les professeurs du collectif Sauver les lettres protestent vivement contre la logique du socle commun au rabais qui triomphe ici : le niveau de référence de la dernière année de collège est maintenant celui de la première, c'est-à-dire le plus bas, et la réflexion sur notre langue est presque totalement ignorée. Ils demandent la réhabilitation d'un brevet des collèges qui respecte les candidats et leurs professeurs en s'appuyant principalement sur le programme national de troisième.


Le sujet est consultable ici : http://lewebpedagogique.com/brevet/file ... iture2.pdf

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Juil 2012 17:35 - 19 Mai 2013 14:38 #979 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Vous pouvez ici commenter l'article "Miri est contente" .

Le texte n'est pas original : il provient du site "Documents et liens pour la classe" .

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
16 Juil 2012 11:06 #1059 par Bug Neurone
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Rassurez moi... c'est juste un énorme coup de gueule déguisé et ces sujets ne sont pas proposés ? :D J'ai eu peur un instant... :rirej

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
16 Juil 2012 16:33 #1060 par Sevenseas
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Si j'ai bien compris (mais il y a des choses qu'on répugne à comprendre), le sujet sur les deux cuisiniers serait, lui, bien réel....

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Juil 2012 10:33 #1061 par Bug Neurone
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Je n'avais pas lu le sujet 2012 en entier...
Et ça, c'est compliqué ? :pendu

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Juil 2012 16:00 #1062 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Un bon élève de primaire pourrait réussir son brevet, avec un tel sujet.

PS Bug Neurone, j'ai bien aimé votre article sur les dates des articles.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Juil 2012 16:52 #1064 par Bug Neurone
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
En effet... si je comprends bien, avoir le niveau brevet aujourd'hui c'est être capable de comprendre un texte ? Un tantinet déprimant...

PS : merci ! :)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Juil 2012 17:43 #1065 par archeboc
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Un enseignant de CM2 qui fait passer le brevet à ses élèves s'expose-t-il à des sanctions ?

A.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Aoû 2012 09:57 #1095 par Loucath
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Je ne sais si Miri va être contente... :rirej mais nul doute que les Coréens et les Chinois, qui font beaucoup de maths, seront heureux d'être largement assez nombreux pour occuper les postes de compétence.

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/ ... -a-lecole/

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Aoû 2012 12:33 #1111 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Bon, le titre de l'article est une traduction abusive du titre de l'article anglais : "Is algebra necessary ?"

A mon niveau, je peux aussi faire un sujet de brevet en mathématiques plus adapté aux élèves. :mrgreen:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Aoû 2012 09:10 #1116 par Bug Neurone
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Je viens de lire l'article en anglais... et j'avoue que je ne sais pas comment réagir... Consternation, effarement, mépris, cri au fou, ou un micro-poil de réflexion ? Bon, on essaye de se ressaisir et on analyse ce qu'il raconte.
À en lire cet article, j'ai l'impression que pour l'auteur, l'enseignement des mathématiques n'apporte que la connaissance des théorèmes ou des algorithmes que l'on apprend et rien d'autre, et que comme la plupart des gens ne réutiliseront jamais ces théorèmes et ces algorithmes - ce qui est parfaitement exact -, ça ne sert à rien. Mais dans ce cas, pourquoi continuer à proposer des cours de latin-grec ancien ? Plus personne ne parle le latin ni le grec ancien, donc c'est inutile.
Cet homme semble totalement oublier que derrière un enseignement, qu'il soit mathématique ou non, il y a également l'apprentissage de méthodes, de modes de raisonnement, un aiguisage de l'esprit, un renforcement de la curiosité, tout simplement... Alors oui, c'est vrai, je ne me suis jamais resservie depuis que je travaille du petit théorème de Fermat ou de la méthode de calcul de l'aire de la sphère, mais je ne regrette pas de l'es avoir appris car cela m'a enseigné des méthodes et une curiosité scientifique qui me resservent énormément.

Je comprends que certaines personnes soit totalement hermétiques aux mathématiques et à la beauté de la science ^^, et que pour elles, imposer un tel enseignement est une torture, mais est-ce une raison pour vouloir supprimer toute algèbre des programmes pour tous ? C'est identique pour la philo, l'histoire-géographie... Je ne sais pas trop comment se passe l'enseignement aux États-Unis, y a-t-il, plus ou moins comme en France, des filières scientifiques ou littéraires ? Ce qui permettrait aux élèves de s'orienter, après avoir acquis un niveau de connaissance minimum, de s'abstraire de l'algèbre si cela ne passe vraiment pas. Niveau minimum, qui pourrait alors se « limiter » à l'arithmétique, aux fonctions, aux statistiques et aux proba pour le domaine mathématique (par exemple).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Aoû 2012 11:00 #1117 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Bug Neurone dit: Mais dans ce cas, pourquoi continuer à proposer des cours de latin-grec ancien ?

On le propose de moins en moins, rassurez-vous. :xx

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Aoû 2012 11:27 #1118 par Bug Neurone
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Je ne suis pas certaine que cela me rassure.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Aoû 2012 15:01 #1120 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Jan 2013 12:50 #3405 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Les annales année zéro du nouveau Brevet de français sont parues sur Eduscol (janvier 2013).
- Rappel : Présentation de l'épreuve
- Sujets année zéro

Moins de questions, plus d'axes de lecture, dictée plus longue, possibilité de QCM ou de questions vrai/faux pour la compréhension...

On s'approche de "Miri est contente" .

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
27 Jui 2013 16:56 #6570 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Le sujet de brevet est tombé en 2013 :

Connectez-vous pour voir le message entier.

Quatre questions de compréhension littérale, deux questions de connaissance (temps et grammaire) et quatre questions ouvertes ("que pensez-vous", "pensez-vous que").

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Jui 2013 16:35 #6583 par archeboc
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Réécrivez les phrases suivantes en remplaçant les pronoms de la 1ère personne du pluriel (nous) par la 3ème personne du pluriel (ils)

Quelle est la proportion d'élèves de 3e qui ne connaissent pas leurs pronoms personnels sujet ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Jui 2013 16:56 - 28 Jui 2013 16:56 #6584 par Euler
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Merci d'avoir remonté ce post, je hurle de rire chaque fois que je lis le vrai faux sujet de Loys (avec le "dessin du papillon citoyen" qui m'achève :lol: :pendu: ).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Jui 2013 17:07 #6585 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

archeboc dit:

Réécrivez les phrases suivantes en remplaçant les pronoms de la 1ère personne du pluriel (nous) par la 3ème personne du pluriel (ils)

Quelle est la proportion d'élèves de 3e qui ne connaissent pas leurs pronoms personnels sujet ?

Je ne sais comment ceci a pu m'échapper. C'est assez extraordinaire ! :o
La fatigue sans doute : j'ai enfin terminé mes interminables copies et mes oraux de français aujourd'hui.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Jui 2013 19:09 #6593 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
A lire, cette merveilleuse analyse de Jean-Michel Le Baut du "Café Pédagogique" : "Brevet : Français : Désir d’ailleurs"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Jui 2013 19:09 #6594 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Commentaires à venir.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Jui 2014 11:21 #11112 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Jui 2014 00:52 #11122 par archeboc
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Hypothèse : il est possible que cette prépondérance des oeuvres les plus récentes au brevet aient une autre origine que pédagogique, Au sein des UFR de lettres ou d'humanité, les contemporanéistes sont aussi à la manoeuvre pour marginaliser les siècles anciens, et même le 19e siècle. Et l'une de leurs trouvailles les plus géniales, c'est de demander double ration de postes, puisqu'ils représentent deux siècles : le 20e et le 21e.
Promouvoir les auteurs encore vivants dans les cursus du secondaire est une bonne opération pour asseoir cette tactique. et pour cela, agir sur les sujets d'examen est plus facile et moins voyant que de tenter de peser sur les programmes.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Juil 2014 17:04 #11166 par Jack Mc Coy
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Je viens sur LVM une fois tous les 2 à 3 mois avec un certain intérêt mais je trouve que ça tourne un peu en rond en fin de compte :
- on a compris que rien ne marche plus dans l'école d'aujourd'hui dans la plupart des domaines envisagés
- mais que conviendrait-il de faire à la place de ce qui existe actuellement ? Y a-t-il une rubrique "positive" qui rassemblerait les bonnes idées où pourraient puiser d'éventuels esprits de bonne volonté ?
Ma remarque vaut pour l'école comme pour la politique ou pour tout domaine de la condition humaine : si on n'est pas capable de formuler un début de proposition alternative, on ne peut sérieusement se prétendre légitime dans la critique d'un système
Qu'on me comprenne bien : je ne cherche nullement à promouvoir un optimisme stupide contre la critique pessimiste des profs tournés vers le passé. Je dis juste qu'une pensée critique gagnerait à s'exprimer aussi sous forme de propostions alternatives. Et puis, objectivement, ce serait sympa d'avoir une boîte à idées positives en ligne, non ? #foodforthought

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Juil 2014 22:46 - 05 Juil 2014 22:56 #11167 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Disons que les articles de "critique pessimiste" valent en soi proposition. L'article que nous commentons en est un bon exemple.
Le but est bien d'agir, si possible dans la bonne humeur, et non pas de se complaire dans la lamentation stérile. L'explicitation, la clarification et la compréhension des enjeux (avec des données objectives pour sortir de l'incantation), pour une prise de conscience la plus large possible, sont des buts en soi. Si vous me lisez bien je ne m'interdis d'ailleurs pas de formuler des propositions explicites. Ce que vous voudriez, si je vous comprends bien, c'est un programme en bonne et due forme : vous avez vraiment confiance en moi à ce point ?
En tout cas je retiens votre idée de rubrique ou de fil. ;-)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Juil 2014 22:49 #11168 par archeboc
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Par ailleurs, une large partie du problème vient de ce que les autorités, le public et les média vivent pour une large part dans le déni de ce qui se passe. Mettre quelques paires d'yeux en face de leurs trous naturels est ainsi une manière d'oeuvrer pour l'amélioration de la situation.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 08:50 - 06 Juil 2014 10:35 #11170 par Jack Mc Coy
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Loys dit: Si vous me lisez bien je ne m'interdis d'ailleurs pas de formuler des propositions explicites. Ce que vous voudriez, si je vous comprends bien, c'est un programme en bonne et due forme : vous avez vraiment confiance en moi à ce point ?
En tout cas je retiens votre idée de rubrique ou de fil. ;-)

Non, certainement pas "un programme en bonne et due forme" signé Loys :
- ça doit nécessairement être alimenté par tout le monde, et non pas par une personne qui ne peut avoir toutes les bonnes idées à elle seule
- ça doit nécessairement être une approche modeste avec les bonnes idées arrivant en vrac et au fil de l'eau, car Loys lui-même n'a très probablement pas en tête un plan complet et structuré des bonnes idées
- chacune des propositions de la rubrique, si modeste soit son domaine d'appartenance, doit pouvoir faire l'objet d'une adhésion auprès de 100% des esprits de bonne volonté (par exemple, s'il est irréfutable que l'école doit apprendre à lire, à écrire et à compter, il est objectivement bien moins certain qu'elle doive enseigner le latin ou le grec)
- chacune des proposition doit être soumise auprès des lecteurs à un sondage d'approbation et de degré d'importance, afin que puisse être opéré un classement des propositions par popularité et par degré d'importance
J'estime que l'époque actuelle nage aujourd'hui dans une confusion mentale intégrale et un relativisme absolu qui font le lit des personnalités de foire comme références pour l'opinion publique. Or, c'est pourtant une évidence que tout ne se vaut pas et qu'il devient maintenant urgent de mettre de l'ordre dans les idées en supprimant tout a priori idéologique trop marqué (passer au-delà des idéologies et non en-deçà d'elles). Ce système de boîte à propositions aurait d'ailleurs intérêt à être adopté par toute association ou parti politique, comme une intelligence collective en mouvement et en actes plutôt qu'en incantations et en geignardises. L'internet, ça peut aussi être l'outil de cette démarche salutaire.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 09:09 - 06 Juil 2014 10:55 #11171 par Jack Mc Coy
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

archeboc dit: Par ailleurs, une large partie du problème vient de ce que les autorités, le public et les média vivent pour une large part dans le déni de ce qui se passe. Mettre quelques paires d'yeux en face de leurs trous naturels est ainsi une manière d'oeuvrer pour l'amélioration de la situation.

J'estime qu'il n'est plus temps de critiquer, fût-ce à juste titre, car je pense que ce stade est passé.
Que puis-je affirmer positivement avec l'adhésion potentielle de 100% des interlocuteurs de bonne foi ? C'est une démarche plus exigeante que la simple raison critiquant les torts des autres, mais il va bien falloir reconstruire un jour à partir de quelque chose.
Je force un peu le trait en écartant par principe toute considération critique : il faut bien entendu entretenir sa lucidité critique, mais j'insiste sur le fait qu'on ne doit pas s'en tenir à une dimension exclusivement critique (d'autant que cette dernière ne vaut pas garantie de lucidité en toute situation)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 10:32 #11172 par Jack Mc Coy
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Pour mieux illustrer ou incarner mon propos, je vais prendre l'exemple du célèbre article de Loys critiquant wikipedia et intitulé "Comment j'ai pourri le web"
1/ Il est vrai que wikipedia peut être incomplet, ou détourné ou même carrément faux comme l'a démontré le canular de Loys.
2/ Mais ce serait complètement idiot d'en conclure que wikipedia constitue pour autant un outil d'abrutissement collectif. En tant que moyen de transmission d'informations, wikipedia est au contraire par définition objectivement parfait et irréprochable : j'accède aujourd'hui à des infos que j'ignorais et que je ne savais pas où trouver avant wikipedia, ce qui est un progrès incontestable.
3/ Ce n'est pas pour autant que wikipedia constitue l'alpha et l'omega de la pensée humaine. En particulier, il lui manque la hiérarchisation des infos ou l'explication des liens de causalité entre elles, ce qui pourrait relever d'un enseignement scolaire digne de ce nom.
Trop souvent, j'ai l'impression que les profs voient l'informatique et les smartphones comme des concurrents déloyaux à l'égard de l'école. Pourtant, wikipedia ne prend en charge que la partie la plus stupide (et malheureusement la plus significative) de l'enseignement scolaire : à savoir la dimension du bachotage ou de simple accumulation passive d'informations.
Maintenant que les infos sont potentiellement prises en charge par l'informatique, les profs devraient en profter pour se concentrer sur des enseignements plus intelligents que le simple bachotage fastidieux (de même qu'ils devraient mettre en ligne leurs cours plutôt que d'obliger leurs élèves à prendre stupidement et passivement des notes)
Plutôt que de geindre sur le respect qui se perd de la part des élèves ou sur le prétendu manque de moyens de l'institution scolaire pour améliorer les conditions du bachotage stupide, je pense que les profs devraient :
- se concentrer sur lire écrire compter
- tirer parti de l'outil informatique pour se décharger de la partie "mécanique" de l'enseignement (prises de notes, mémorisation de connaissances, etc.)
- prendre de la hauteur et de la profondeur en mettant davantage l'accent sur l'intelligence réelle des choses
Personnellement, j'en ai rien à foutre des "oeuvres des grands auteurs classiques" si elles n'ont rien à dire qui éclaire l'intelligence d'aujourd'hui. Et c'est d'ailleurs exactement pareil pour les "oeuvres des grands auteurs contemporains" dont la stupidité m'apparaît au moins aussi évidente que celle des classiques.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 11:24 #11173 par Frist
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Personnellement, j'en ai rien à foutre des "oeuvres des grands auteurs classiques" si elles n'ont rien à dire qui éclaire l'intelligence d'aujourd'hui.

Confronter l'utilité au programme scolaire, ça me fait tellement penser au clivage dans la recherche scientifique, fondamentale / appliquée, avec toutes les histoires de budget qu'il y a derrière, même si maintenant on désigne ces catégories de manière différente.
C'est peut être le contexte de la mondialisation et de la crise économique, où on cherche forcément une utilité à chaque virgule.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.315 secondes
Propulsé par Kunena