Le niveau du Brevet

Plus d'informations
28 Jui 2013 19:09 #6594 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Commentaires à venir.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Jui 2014 11:21 #11112 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Jui 2014 00:52 #11122 par archeboc
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Hypothèse : il est possible que cette prépondérance des oeuvres les plus récentes au brevet aient une autre origine que pédagogique, Au sein des UFR de lettres ou d'humanité, les contemporanéistes sont aussi à la manoeuvre pour marginaliser les siècles anciens, et même le 19e siècle. Et l'une de leurs trouvailles les plus géniales, c'est de demander double ration de postes, puisqu'ils représentent deux siècles : le 20e et le 21e.
Promouvoir les auteurs encore vivants dans les cursus du secondaire est une bonne opération pour asseoir cette tactique. et pour cela, agir sur les sujets d'examen est plus facile et moins voyant que de tenter de peser sur les programmes.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Juil 2014 17:04 #11166 par Jack Mc Coy
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Je viens sur LVM une fois tous les 2 à 3 mois avec un certain intérêt mais je trouve que ça tourne un peu en rond en fin de compte :
- on a compris que rien ne marche plus dans l'école d'aujourd'hui dans la plupart des domaines envisagés
- mais que conviendrait-il de faire à la place de ce qui existe actuellement ? Y a-t-il une rubrique "positive" qui rassemblerait les bonnes idées où pourraient puiser d'éventuels esprits de bonne volonté ?
Ma remarque vaut pour l'école comme pour la politique ou pour tout domaine de la condition humaine : si on n'est pas capable de formuler un début de proposition alternative, on ne peut sérieusement se prétendre légitime dans la critique d'un système
Qu'on me comprenne bien : je ne cherche nullement à promouvoir un optimisme stupide contre la critique pessimiste des profs tournés vers le passé. Je dis juste qu'une pensée critique gagnerait à s'exprimer aussi sous forme de propostions alternatives. Et puis, objectivement, ce serait sympa d'avoir une boîte à idées positives en ligne, non ? #foodforthought

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Juil 2014 22:46 - 05 Juil 2014 22:56 #11167 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Disons que les articles de "critique pessimiste" valent en soi proposition. L'article que nous commentons en est un bon exemple.
Le but est bien d'agir, si possible dans la bonne humeur, et non pas de se complaire dans la lamentation stérile. L'explicitation, la clarification et la compréhension des enjeux (avec des données objectives pour sortir de l'incantation), pour une prise de conscience la plus large possible, sont des buts en soi. Si vous me lisez bien je ne m'interdis d'ailleurs pas de formuler des propositions explicites. Ce que vous voudriez, si je vous comprends bien, c'est un programme en bonne et due forme : vous avez vraiment confiance en moi à ce point ?
En tout cas je retiens votre idée de rubrique ou de fil. ;-)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Juil 2014 22:49 #11168 par archeboc
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Par ailleurs, une large partie du problème vient de ce que les autorités, le public et les média vivent pour une large part dans le déni de ce qui se passe. Mettre quelques paires d'yeux en face de leurs trous naturels est ainsi une manière d'oeuvrer pour l'amélioration de la situation.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 08:50 - 06 Juil 2014 10:35 #11170 par Jack Mc Coy
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Loys dit: Si vous me lisez bien je ne m'interdis d'ailleurs pas de formuler des propositions explicites. Ce que vous voudriez, si je vous comprends bien, c'est un programme en bonne et due forme : vous avez vraiment confiance en moi à ce point ?
En tout cas je retiens votre idée de rubrique ou de fil. ;-)

Non, certainement pas "un programme en bonne et due forme" signé Loys :
- ça doit nécessairement être alimenté par tout le monde, et non pas par une personne qui ne peut avoir toutes les bonnes idées à elle seule
- ça doit nécessairement être une approche modeste avec les bonnes idées arrivant en vrac et au fil de l'eau, car Loys lui-même n'a très probablement pas en tête un plan complet et structuré des bonnes idées
- chacune des propositions de la rubrique, si modeste soit son domaine d'appartenance, doit pouvoir faire l'objet d'une adhésion auprès de 100% des esprits de bonne volonté (par exemple, s'il est irréfutable que l'école doit apprendre à lire, à écrire et à compter, il est objectivement bien moins certain qu'elle doive enseigner le latin ou le grec)
- chacune des proposition doit être soumise auprès des lecteurs à un sondage d'approbation et de degré d'importance, afin que puisse être opéré un classement des propositions par popularité et par degré d'importance
J'estime que l'époque actuelle nage aujourd'hui dans une confusion mentale intégrale et un relativisme absolu qui font le lit des personnalités de foire comme références pour l'opinion publique. Or, c'est pourtant une évidence que tout ne se vaut pas et qu'il devient maintenant urgent de mettre de l'ordre dans les idées en supprimant tout a priori idéologique trop marqué (passer au-delà des idéologies et non en-deçà d'elles). Ce système de boîte à propositions aurait d'ailleurs intérêt à être adopté par toute association ou parti politique, comme une intelligence collective en mouvement et en actes plutôt qu'en incantations et en geignardises. L'internet, ça peut aussi être l'outil de cette démarche salutaire.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 09:09 - 06 Juil 2014 10:55 #11171 par Jack Mc Coy
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

archeboc dit: Par ailleurs, une large partie du problème vient de ce que les autorités, le public et les média vivent pour une large part dans le déni de ce qui se passe. Mettre quelques paires d'yeux en face de leurs trous naturels est ainsi une manière d'oeuvrer pour l'amélioration de la situation.

J'estime qu'il n'est plus temps de critiquer, fût-ce à juste titre, car je pense que ce stade est passé.
Que puis-je affirmer positivement avec l'adhésion potentielle de 100% des interlocuteurs de bonne foi ? C'est une démarche plus exigeante que la simple raison critiquant les torts des autres, mais il va bien falloir reconstruire un jour à partir de quelque chose.
Je force un peu le trait en écartant par principe toute considération critique : il faut bien entendu entretenir sa lucidité critique, mais j'insiste sur le fait qu'on ne doit pas s'en tenir à une dimension exclusivement critique (d'autant que cette dernière ne vaut pas garantie de lucidité en toute situation)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 10:32 #11172 par Jack Mc Coy
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Pour mieux illustrer ou incarner mon propos, je vais prendre l'exemple du célèbre article de Loys critiquant wikipedia et intitulé "Comment j'ai pourri le web"
1/ Il est vrai que wikipedia peut être incomplet, ou détourné ou même carrément faux comme l'a démontré le canular de Loys.
2/ Mais ce serait complètement idiot d'en conclure que wikipedia constitue pour autant un outil d'abrutissement collectif. En tant que moyen de transmission d'informations, wikipedia est au contraire par définition objectivement parfait et irréprochable : j'accède aujourd'hui à des infos que j'ignorais et que je ne savais pas où trouver avant wikipedia, ce qui est un progrès incontestable.
3/ Ce n'est pas pour autant que wikipedia constitue l'alpha et l'omega de la pensée humaine. En particulier, il lui manque la hiérarchisation des infos ou l'explication des liens de causalité entre elles, ce qui pourrait relever d'un enseignement scolaire digne de ce nom.
Trop souvent, j'ai l'impression que les profs voient l'informatique et les smartphones comme des concurrents déloyaux à l'égard de l'école. Pourtant, wikipedia ne prend en charge que la partie la plus stupide (et malheureusement la plus significative) de l'enseignement scolaire : à savoir la dimension du bachotage ou de simple accumulation passive d'informations.
Maintenant que les infos sont potentiellement prises en charge par l'informatique, les profs devraient en profter pour se concentrer sur des enseignements plus intelligents que le simple bachotage fastidieux (de même qu'ils devraient mettre en ligne leurs cours plutôt que d'obliger leurs élèves à prendre stupidement et passivement des notes)
Plutôt que de geindre sur le respect qui se perd de la part des élèves ou sur le prétendu manque de moyens de l'institution scolaire pour améliorer les conditions du bachotage stupide, je pense que les profs devraient :
- se concentrer sur lire écrire compter
- tirer parti de l'outil informatique pour se décharger de la partie "mécanique" de l'enseignement (prises de notes, mémorisation de connaissances, etc.)
- prendre de la hauteur et de la profondeur en mettant davantage l'accent sur l'intelligence réelle des choses
Personnellement, j'en ai rien à foutre des "oeuvres des grands auteurs classiques" si elles n'ont rien à dire qui éclaire l'intelligence d'aujourd'hui. Et c'est d'ailleurs exactement pareil pour les "oeuvres des grands auteurs contemporains" dont la stupidité m'apparaît au moins aussi évidente que celle des classiques.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 11:24 #11173 par Frist
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Personnellement, j'en ai rien à foutre des "oeuvres des grands auteurs classiques" si elles n'ont rien à dire qui éclaire l'intelligence d'aujourd'hui.

Confronter l'utilité au programme scolaire, ça me fait tellement penser au clivage dans la recherche scientifique, fondamentale / appliquée, avec toutes les histoires de budget qu'il y a derrière, même si maintenant on désigne ces catégories de manière différente.
C'est peut être le contexte de la mondialisation et de la crise économique, où on cherche forcément une utilité à chaque virgule.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 12:02 - 06 Juil 2014 12:15 #11174 par Jack Mc Coy
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Frist dit:

Personnellement, j'en ai rien à foutre des "oeuvres des grands auteurs classiques" si elles n'ont rien à dire qui éclaire l'intelligence d'aujourd'hui.

Confronter l'utilité au programme scolaire, ça me fait tellement penser au clivage dans la recherche scientifique, fondamentale / appliquée, avec toutes les histoires de budget qu'il y a derrière, même si maintenant on désigne ces catégories de manière différente.
C'est peut être le contexte de la mondialisation et de la crise économique, où on cherche forcément une utilité à chaque virgule.

Aucun rapport avec l'éventuelle inutilité pratique des programmes scolaires actuels (objection classique des profs corporatistes enfermés dans leur système), et il suffit de relire mon post pour le comprendre
C'est pas un problème d'utilité, mais de capacité à éclairer l'intelligence, c'est-à-dire à produire un sens intelligible : ce n'est pas parce que des oeuvres qualifiées de "grandes" sont classiques ou contemporaines qu'elles doivent être dispensées de se montrer intelligentes, quoi qu'en pensent certains érudits diplômés et plus ou moins décérébrés
Pour éviter un combat stérile sur le terrain des principes, je vais prendre un exemple concret de grandes oeuvres dont l'enseignement ne m'a strictement rien apporté. Les pièces de Molière ne parlent à personne, ni le "grand roman" Bari chien-loup non plus. Et si certaines oeuvres littéraires sont véritablement intéressantes, pourquoi ne pas laisser simplement les gens en découvrir seuls les plaisirs plutôt que de les obliger à les subir à l'école sous l'autorité des profs ?
A mon sens, en matière d'enseignement du français, l'école devrait déjà se soucier de transmettre ce qui est objectivement indispensable (lire écrire et compter) plutôt que l'amour très subjectif "de grandes oeuvres classiques et contemporaines". Or, au contraire, devant l'échec de l'enseignement des savoirs de base, les profs ressassent leur nostalgie pathologique des grandes oeuvers classiques ou contemporaines trop méconnuses du fait du manque de moyens.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 12:21 #11175 par Desbois
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Les pièces de Molière ne parlent à personne ?
C'est sans doute la raison pour laquelle plus personne ne les monte de nos jours... :devil:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 12:29 #11176 par Frist
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Jack, votre réponse montre bien que vous ne voyez pas pourquoi j'évoque la recherche scientifique. Votre expression capacité à éclairer l'intelligence laisse entendre que l'intelligence est un papillon qui ne demande qu'à être attirant par la lumière.
Vos exemples laissent simplement entendre qu'on doit sombrer dans le clientélisme, ne faire que du fast food (ce qui a du sens pour les gens). L'université populaire, c'est surement très bien au niveau supérieur, mais j'ai du mal à voir son application à un niveau inférieur.
Si ni Molière ni Bari chien-loup ne parlent à personne, pouvez-vous donner des exemples de choses qui parlent à des gens ? Des exemples par le positif, ce serait surement plus constructif que des exemples en négatif.

A mon sens, en matière d'enseignement du français, l'école devrait déjà se soucier de transmettre ce qui est objectivement indispensable (lire écrire et compter) plutôt que l'amour très subjectif "de grandes oeuvres classiques et contemporaines". Or, au contraire, devant l'échec de l'enseignement des savoirs de base, les profs ressassent leur nostalgie pathologique des grandes oeuvers classiques ou contemporaines trop méconnuses du fait du manque de moyens.

Les intervenants de ce site traitent du problème du collège et du lycée, pas du primaire malheureusement. À moins que vous proposiez de prolonger sur dix ans de plus le programme du primaire ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 12:52 - 06 Juil 2014 12:59 #11177 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Jack Mc Coy dit: ce serait complètement idiot d'en conclure que wikipedia constitue pour autant un outil d'abrutissement collectif. En tant que moyen de transmission d'informations, wikipedia est au contraire par définition objectivement parfait et irréprochable

"objectivement parfait et irréprochable" ? Vous n'avez pas lu mon analyse du fonctionnement de Wikipédia, vous (et mes propositions de réforme). :mrgreen:
www.laviemoderne.net/grandes-autopsies/3...-c-est-de-participer
Honnêtement, en lettres, je vois mal en quoi Wikipédia pourrait constituer un "concurrent". Et sur la prise de note stupide et passive, vous faites à mon sens un grave contresens pédagogique. La prise de notes est tout sauf passive, puisqu'elle suppose écoute, attention, concentration suivie, sélection, reformulation, anticipation. C'est toute l'intelligence qui est mobilisée par la prise de notes.
Quant à renoncer à la mémorisation des connaissances, je vous renvoie à un autre de mes anciens articles: www.laviemoderne.net/grandes-autopsies/2...-google-donc-je-sais

Personnellement, j'en ai rien à foutre des "oeuvres des grands auteurs classiques" si elles n'ont rien à dire qui éclaire l'intelligence d'aujourd'hui.

Je crois bien que l'intelligence d'hier est la même que celle d'aujourd'hui.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 13:13 #11178 par Frist
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Loys dit: Je crois bien que l'intelligence d'hier est la même que celle d'aujourd'hui.

Moi je crois dans le second principe de a thermodynamique.
Je crois bien que l'intelligence d'aujourd'hui est d'un niveau inférieure à celle d'hier :devil:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 13:35 #11179 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Ah mais je parlais de principe, pas d'application. :doc:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 13:40 - 06 Juil 2014 13:44 #11180 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Pour en revenir au fil, le choix d'un texte sans grand intérêt pour l'intelligence, avec un sujet ne mobilisant lui-même que bien peu l'intelligence (ce qui est devenu habituel au Brevet), montre bien la peur d'évaluer celle des élèves.
PS Les pièces de Molière sont un feu d'artifice pour l'intelligence. ;)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 13:48 - 06 Juil 2014 13:57 #11181 par Frist
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Mais en vérité qui peut trouver le moindre « intérêt culturel » ou littéraire à des romanciers aussi momifiés et éloignés de nous qu’Honoré de Balzac, Théophile Gautier, Gustave Flaubert ou Albert Camus, pourtant tous recommandés par les programmes ? On y trouve même des monuments littéraires universels comme Sophocle, Euripide, William Shakespeare, Hoffmann, Edgar Allan Poe, Pouchkine, Gogol, les sœurs Brönte, Tourgueniev ou Tchekhov !

Ça me fait penser à la nouvelle Usher 2 du recueil les Chroniques Martiennes, de Ray Bradburry, étudié pour ma part en classe de 3°. (Mais peut-être que Fahrenheit 451 est plus connu comme titre)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 14:09 #11182 par Jack Mc Coy
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Frist dit: Si ni Molière ni Bari chien-loup ne parlent à personne, pouvez-vous donner des exemples de choses qui parlent à des gens ? Des exemples par le positif, ce serait surement plus constructif que des exemples en négatif.

Excellente question, pour laquelle je n'ai jusqu'à présent apporté qu'un début de réponse :
- l'école doit apprendre à lire, à écrire et à compter
- quant au reste, ce n'est tout simplement pas indispensable jusqu'à preuve du contraire
Je n'affirme pas que les fameux savoirs de base soient seuls légitimes pour être enseignés, mais que ce sont les seuls dont l'utilité est objectivement indispensable à la formation de l'esprit.Or, non seulement l'école actuelle est incapable de garantir ces savoirs de base, mais elle prétend ignorer le problème en se donnant des exigences cultureuses en informatique, en éducation civique, en biologie, en économie, en commentaires composés, en résumés discussion, en chimie, en histoire et en géographie, etc.. C'est une simple fuite en avant d'un système scolaire enfermé dans sa propre logique. L'école ne marche ? Il faut donc plus d'école. Pareil que pour l'Europe ou pour le communisme : ça ne marche pas non plus ? c'est donc qu'il en faut plus! Je perds au poker ? c'est donc que je dois jouer davantage au poker!
C'est l'objet de mon idée de rubrique d'idées positives : qu'est-ce qui mérite vraiment d'être enseigné de l'avis de tous ? et, à la rigueur, quelles sont les bonnes méthodes qui permettraient de le faire ?
- j'ai déjà apporté la 1ère idée positive de cette rubrique : l'école doit apprendre à lire, à écrire et à compter
- pour les autres idées, je compte sur la créativté de la communauté
Ma démarche présente se fait dans l'absolu et avec un désintéressement évident. Je ne me demande pas comment améliorer l'école existante dont les profs, malgré leurs lamentations pemranentes, tardent à dresser le constat de décès. Je me demande plus radicalement, en supposant que LVM soit chargé de créer une école à partir de rien, quels sont les éléments qui pourraient constituer cette école.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 14:20 #11183 par Jack Mc Coy
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
Ce qui est classique peut (aussi) être idiot : la stupide approbation inconditionnelle de la modernité n'excuse pas la stupide révérence de principe envers les classiques. Si on est incpaable de penser, il ne sert à rien de se cacher derrière la modernité ou le classicisme.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 14:35 #11184 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Il ne s'agit pas de révérer les classiques parce qu'ils sont des classiques mais de tirer profit de ce qu'une tradition éprouvée nous offre. Je serais très curieux de savoir ce qui vous laisse croire que les pièces de Molière sont idiotes.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Juil 2014 19:17 #11187 par Frist
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Jack dit: Excellente question, pour laquelle je n'ai jusqu'à présent apporté qu'un début de réponse :
- l'école doit apprendre à lire, à écrire et à compter
- quant au reste, ce n'est tout simplement pas indispensable jusqu'à preuve du contraire
Je n'affirme pas que les fameux savoirs de base soient seuls légitimes pour être enseignés

Je répète, lire, écrire et compter, c'est pour l'école primaire. La scolarité obligatoire est jusqu'au collège au minimum. Le collège doit-il aussi être le lieu du lire, écrire et compter ?
Il y a surement un échec des fondamentaux au primaire. Mais cela signifie-t-il qu'on doit prendre trois fois plus de temps pour l'acquisition de ces connaissances ? Cet article traite des sujets du brevet des collèges, certes au primaire les élèves sont confrontés avec de la littérature, mais pas encore celle des vieux croutons décrépis.

Je ne sais plus si ce sont les directives européennes, mais ce sont quelques recommandations de ce genre qui dirigent l'école vers le "savoir lire et rédiger les instructions techniques nécessaires dans le cadre de son futur travail". Dans ce cas, arrêtons l'école après le CM2, après s'être assuré de la seule maitrise du lire, écrire et compter, pour la suite les anciens élèves auront bien la curiosité pour acquérir les connaissances par eux-même.

mais que ce sont les seuls dont l'utilité est objectivement indispensable à la formation de l'esprit.

Objectivement, on peut reprendre les arguments que nous ont laissé Platon, qui étaient surement ceux de Socrate, et de bien quelques personnes pendant des millénaires. L'écrit ne favorise pas la mémorisation, savoir lire n'encourage pas forcément à comprendre, puisqu'on peut récupérer plus tard ce qui a été écrit.
Pour l'écrit, la forme cursive est déjà abandonnée dans quelques endroits. La lecture, il y a bien des logiciels de lecture à haute voix. Et les logiciels de dictée vocale peuvent être très efficaces.
De même compter, ça sert à quoi fondamentalement ? Pour qu'on rende la bonne monnaie au supermarché ? Mais ça il y a le ticket de caisse pour savoir (véridique, on m'a raconté l'anecdote comme quoi des clients réclament que la somme donnée à la caisse soit saisie, par peur que la personne donne un mauvais rendu de monnaie...) ?

Lire, écrire, compter, ce ne sont que les fondamentaux pour commencer dans notre vie de lettres et de chiffres, pour apprendre à être indépendant, pour initier la vigilance du citoyen, tout ce qu'on veut, mais pas la formation de l'esprit. L'esprit peut être formé juste avec des discussions au coin du feu, voir même tout seul.

Jack dit: Or, non seulement l'école actuelle est incapable de garantir ces savoirs de base,

Pour les difficultés pour le lire, écrire, compter, je cite l'article de Mediapart Carte scolaire: «J’ai dû choisir entre mon enfant et mes principes» (témoignage d'un parent d'élève)

L’autre argument, c’est le niveau. Il y a peu d’élèves par classe à Belleville mais il semblerait que les enseignants s’occupent d’abord de ceux qui ont des soucis. Ceux qui parlent bien français seraient donc lésés. Un instituteur aurait parlé de « niveau catastrophique ». Une autre de « violences ». Le CP, c’est le moment où mon fils va apprendre à lire, à écrire. Ce sont les fondamentaux. S’il rate ça…

mais elle prétend ignorer le problème en se donnant des exigences cultureuses en informatique, en éducation civique, en biologie, en économie, en commentaires composés, en résumés discussion, en chimie, en histoire et en géographie, etc.. C'est une simple fuite en avant d'un système scolaire enfermé dans sa propre logique.

Je vois très peu de matières enseignées lors de l'apprentissage du lire, écrire, compter de l'école primaire.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Juil 2014 09:40 #11188 par Jack Mc Coy
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
mouais...
Tout cela ne répond pas à la question que je pose depuis le début : qu'est-ce qui mérite objectivement d'être enseigné de l'avis de tous ?
Personnellement, je pense que l'école doit apprendre à lire, à écrire et à compter. Certains ne sont d'ailleurs peut-être pas d'accord avec moi sur ce point, mais je crois pouvoir estimer sans me tromper qu'ils seraient dans l'erreur ou dans une démarche de mauvaise foi.
Quant aux pièces de Molière, je n'ai pas affirmé qu'elles étaient "idiotes"mais qu'elles ne me parlaient pas et qu'elles parlent encore moins aux élèves actuels. Plutôt que d'obliger les élèves à faire semblant de les lire en leur signifiant ainsi que ce sont là des pensums officiellement sans intérêt, pourquoi ne pas laisser les gens découvrir librement et par eux-mêmes les oeuvres culturelles ayant de la valeur ?
Même si je ne pense pas me tromper au sujet de la légitimité indiscutable des savoirs de base, je ne prétends pas pour autant avoir la vérité sur tout. C'est précisément la raison pour laquelle je suggère d'insérer un outil de sondage concernant chacune des propositions de la rubrique d'idées positives. Par exemple 123votez.com . Et peut-être même qu'on découvrira ainsi que les profs ne croient nullement dans la légitimité des savoirs de base, ce qui pourrait expliquer bien des choses ;)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Jan 2015 17:41 #13029 par marie-candide
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Belle découverte que ce sujet de brevet. En écho, je vous suggère un certain oral de rattrapage du bac pro.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Mar 2015 18:42 - 20 Mar 2015 18:56 #13641 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Juil 2015 00:07 - 01 Juil 2015 00:09 #14215 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Heureusement le sujet de 2015 en mathématiques... était beaucoup plus facile !
"Maths : Un brevet de maths trop facile ?" dans le "Café" du 30/06/15.

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
10 Juil 2015 18:41 - 11 Juil 2015 16:27 #14299 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Et le résultat :
www.lexpress.fr/education/brevet-2015-ve...-record_1697950.html
Bizarrement le "Café" parle d'un taux de réussite de 90% en série générale.
www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/...721086555371083.aspx

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
10 Juil 2015 21:53 #14302 par JCP
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Loys dit: Et le résultat : www.lexpress.fr/education/brevet-2015-ve...-record_1697950.html

À 90,3% de réussite au DNB, en hausse de 0,3%, on ne peut que se féliciter que le niveau monte, comme Baudelot et Establet jadis, Lelièvre aussi...
Le collège actuel semble plutôt efficace, puisqu'il mène même à la réussite une partie des 25% d'élèves de troisième qui ne maîtrisent pas les compétences de base en Français, ainsi que des 13% qui ne maîtrisent pas les compétences de base en mathématiques, d'après l'enquête PISA 2012 relayée par le MEN : www.education.gouv.fr/cid86831/college-m...r-mieux-reussir.html
Alors pourquoi diable vouloir changer une équipe qui gagne ?!
À moins que... :mrgreen:

Mehr Licht !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Mar 2016 21:45 - 17 Mar 2016 00:28 #16119 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Sur le site de "France Examens" : "58% de mention : les dessous du brevet 2015"
[ Cliquer pour agrandir ]

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Mar 2016 00:27 - 23 Jui 2016 20:35 #16163 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
En série générale, 60% de mentions d'après la DEPP : www.education.gouv.fr/cid59753/diplome-n...e-mathematiques.html
En 2015, record : 86% de réussite (87,2% en série générale). La DEPP ne signale pas ce record. :xx:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.311 secondes
Propulsé par Kunena