La réforme de l'évaluation des enseignants

Plus d'informations
20 Sep 2016 23:32 #17200 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
09 Mai 2017 14:49 - 09 Mai 2017 14:50 #18884 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La réforme de l'évaluation des enseignants
Dans le "Café" du 9/05/17 : "PPCR : Les textes publiés in extremis" .
Un peu comme François Fillon avec son décret sur l'évaluation des enseignants au lendemain de l'élection présidentielle de 2012.



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Jui 2017 18:06 - 29 Jui 2017 18:07 #19280 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Juil 2017 15:49 #19363 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Sep 2017 08:15 #19652 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La réforme de l'évaluation des enseignants
Dans le "Café" du 19/09/17 : "Blanquer promet des créations de postes dans le primaire" .

Interrogé sur ses idées en éducation, JM Blanquer n'a pas tiqué à l'idée du recrutement des enseignants par les chefs d'établissement et de leur rémunération au mérite, idées défendues dans ses livres sur l'école. " L'ensemble des professeurs en ont un peu assez d'un système réglé par la machine et les points... Les professeurs éprouvent le besoin qu'on prenne en compte ce qu'ils sont", a-t-il répondu, laissant ouverte la perspective d'une évolution des statuts.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Nov 2017 18:59 #20081 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La réforme de l'évaluation des enseignants

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
Plus d'informations
09 Mai 2022 19:42 - 09 Mai 2022 19:55 #23884 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La réforme de l'évaluation des enseignants
Enquête de la Cour des comptes publié le 3/05/22 : "Les inspecteurs territoriaux des premier et second degrés de l’Education nationale"

Le texte du référé : www.ccomptes.fr/sites/default/files/2022...ux-1er-2e-degres.pdf

Quelques observations :

La Cour a en effet considéré que, si ces personnels représentent des effectifs limités, au regard notamment du nombre d’enseignants gérés par votre ministère, leur rôle est néanmoins déterminant pour la réussite des élèves et la transformation du système éducatif, en raison de leur position centrale dans le pilotage pédagogique mais aussi fonctionnel des académies.

Le confinement l'a bien montré...

Dans le 2nd degré, où le cloisonnement disciplinaire est considéré comme un obstacle à l’efficacité du système éducatif, les questions pédagogiques transversales ont pris une importance croissante. Ce mouvement de fond est venu déstabiliser une partie des inspecteurs du 2nd degré dont la légitimité est assise sur la maîtrise de leur discipline et qui souffrent de devenir des « généralistes de l’encadrement pédagogique ».

Difficile d'être plus cynique... On note le postulat sur le "cloisonnement" disciplinaire : les disciplines scolaires sont les ennemies...

Une revue des missions confiées aux inspecteurs, à l’échelle nationale et académique, pour le 1er et le 2nd degrés permettrait d’identifier celles qui pourraient être regroupées ou simplifiées voire confiées à des enseignants ou à des cadres administratifs. Une priorisation de ces missions permettrait de restituer du temps aux inspecteurs pour qu’ils puissent davantage répondre aux besoins d’accompagnement pédagogique exprimés par les professeurs.

Car c'est le souhait des enseignants, bien sûr !

Confier une partie du travail des inspecteurs (laquelle ?) "à des enseignants ou à des cadres administratifs" laisse pantois...

Ce dispositif [l'évaluation individuelle des enseignants dans le cadre du PPCR] ne laisse qu’une place résiduelle aux réunions d’équipes autour de l’inspecteur, aux visites conseil, à l’accompagnement pourtant nécessaire des professeurs qui entrent dans le métier : stagiaires, néo-titulaires, contractuels. Accaparés par d’autres tâches, les inspecteurs consacrent trop peu de leur temps à l’encadrement et au suivi pédagogique.

En somme, évaluer les enseignants est une perte de temps.



Dans le "Café pédagogique" du 9/05/22 : "Qui évaluera les enseignants demain ?"



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.099 secondes
Propulsé par Kunena