"L'absentéisme" des enseignants

Plus d'informations
31 Mai 2013 18:20 - 01 Jui 2013 09:02 #6103 par Loys
"D'un trait de médiatrice"
Vous pouvez commenter ici l'article "D'un trait de médiatrice" (31/05/13) ou signaler les coquilles. ;)

J'ai finalement changé le titre de l'article.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Jui 2013 10:34 #6112 par Typhon
"D'un trait de médiatrice"
Elle a raison la madame.
Vous les profs, vous êtes d'une naïveté confondante et indécrottable : vous vous imaginez que vous êtes là pour enseigner des choses.
Mais en cette conjoncture difficile, il faut quand même qu'on vous le dise : vous êtes là pour faire de la garderie.
Typhon

« There are two kinds of fools: one says, "This is old, therefore it is good"; the other says, "This is new, therefore it is better." »
(William R. Inge)
Mon site

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Jui 2013 10:35 #6113 par Loys
"D'un trait de médiatrice"
J'ai beau chercher, le mot "garderie" n'est pas dans le rapport. :mrgreen:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Jui 2013 11:06 #6114 par Claire
"D'un trait de médiatrice"
Stupéfaite de cette proposition qu'un professeur en congé maladie puisse "par exemple remplacer ses remplacer ses cours à son retour, tandis qu’un collègue a pris de l’avance dans sa discipline en son absence et p(uisse) lui «rétrocéder» un temps de cours", ce qui revient tout de même à supprimer le congé maladie pour lui substituer un possible déplacement d'horaires. Je ne sais comment cette "pratique usuelle dans l'enseignement privé" s'accommode du droit du travail.
Sachant que plusieurs de ces congés ont aussi pour origine l'état d'épuisement des enseignants, et que (peut-être?) celui qui vient d'être arrêté n'est pas dans le meilleur état pour assurer davantage d'heures au retour, on peut prévoir les conséquences de cette solution sur la santé et donc, à terme, la présence des enseignants. Mais il est certain qu'elle convient très bien aux congés de complaisance dont il faut alors supposer qu'ils sont le motif principal de ces absences...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Jui 2013 15:24 #6115 par archeboc
"D'un trait de médiatrice"
Deux critiques :
- Il est dangereux de comparer l'absentéisme des enseignants à celui des élèves, car ils sont d'un même ordre de grandeur (et c'est matériellement normal) alors que 1- l'absence d'un élève ne perturbe que lui (au premier ordre), mais celle d'un enseignant perturbe toute la classe, et que 2- l'enseignant perçoit un traitement, et non l'élève.
- Par ailleurs, l'article ne met pas assez en lumière ce que signifie "annualisation du temps de travail" : éviter de payer ce qui passe aujourd'hui en heure sup. Economie pour l'Etat, perte de pouvoir d'achat des enseignants. Si sur ces remplacements disparaît la carotte des heures sup, on ne pourra plus compter sur le volontariat : les remplacements internes deviendront obligatoires, avec tout ce que cela implique de subordination de l'enseignant à sa hiérarchie en dehors de ses heures de service. Ainsi, en partant de la seule annualisation, ce sont en cascade toutes les conditions de travail des enseignants qui sont impactées.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Jui 2013 15:37 - 01 Jui 2013 19:29 #6116 par Loys
"D'un trait de médiatrice"

archeboc dit: Il est dangereux de comparer l'absentéisme des enseignants à celui des élèves, car ils sont d'un même ordre de grandeur (et c'est matériellement normal) alors que 1- l'absence d'un élève ne perturbe que lui (au premier ordre), mais celle d'un enseignant perturbe toute la classe, et que 2- l'enseignant perçoit un traitement, et non l'élève.

Vous avez raison mais il ne s'agit pas de comparer l'absentéisme des uns et des autres, ce qui n'aurait pas de sens effectivement et que je me garde bien de faire. Je ne parle pas du taux d'absentéisme mais du pourcentage d'heures perdues pour mettre en perspective la revendication d'un "droit aux cours" en regard de l'absentéisme (important) des élèves.
Pour l'annualisation, rassurez-vous, je travaille depuis quelques jours sur le rapport de la Cour des comptes et je compte bien rappeler tout ce que vous dites. :devil:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Jui 2013 15:40 #6117 par Loys
"D'un trait de médiatrice"
@Claire : ce que vous dites est très juste.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Jui 2013 23:53 #6119 par archeboc
"D'un trait de médiatrice"

Loys dit:

archeboc dit: Il est dangereux de comparer l'absentéisme des enseignants à celui des élèves, car ils sont d'un même ordre de grandeur (et c'est matériellement normal) alors que 1- l'absence d'un élève ne perturbe que lui (au premier ordre), mais celle d'un enseignant perturbe toute la classe, et que 2- l'enseignant perçoit un traitement, et non l'élève.

Vous avez raison mais il ne s'agit pas de comparer l'absentéisme des uns et des autres, ce qui n'aurait pas de sens effectivement et que je me garde bien de faire. Je ne parle pas du taux d'absentéisme mais du pourcentage d'heures perdues pour mettre en perspective la revendication d'un "droit aux cours" en regard de l'absentéisme (important) des élèves.

Au temps pour moi. D'un autre côté, les élèves dont les parents sont râleurs ne sont peut-être pas ceux qui plombent les statistiques de l'absentéisme. En tout cas, cela fait tomber mon argument "1". Et pour le "2", on pourrait m'objecter que l'obligation d'assiduité des élèves est la contre-partie morale de la gratuité des études. Mais qui s'en soucie aujourd'hui ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Fév 2014 18:38 #9516 par Loys
"Absentéisme: les élèves ratent 5.4% d'heures de cours par an" (VousNousIls)
A lire sur "VousNousIls" du 07/02/14 : "Absentéisme: les élèves ratent 5.4% d'heures de cours par an" .

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Mai 2014 21:11 #10583 par Loys
"Profs absents: 100.000h perdues dans le 34" (Le Figaro)
Une brève dans "Le Figaro" : "Profs absents: 100.000h perdues dans le 34" (20/05/14)

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Mai 2014 21:16 - 20 Mai 2014 21:57 #10584 par Loys
"Profs absents: 100.000h perdues dans le 34" (Le Figaro)
Avec ce titre on passe donc allégrement d'un problème de non-remplacement à un problème d''absentéisme... Un professeur en congé maternité est donc compté comme un "prof absent". Merci "Le Figaro", bien dans la lignée de l'iFRAP ! :cheers:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Oct 2014 23:48 #11928 par Loys
"Près de 660 000 journées d'absence de PE non remplacées en 2012–2013 (DGESCO)" (VousNousIls)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
16 Fév 2015 17:20 #13224 par Loys
"L’absentéisme continue à être élevé dans les lycées professionnels (étude)" (VousNousIls)
Dans "VousNousIls" du 16/02/15 : "L’absentéisme continue à être élevé dans les lycées professionnels (étude)"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Fév 2015 01:33 #13233 par JCP
"Profs absents: 100.000h perdues dans le 34" (Le Figaro)
Soit dit entre nous, pour lutter efficacement contre l'absentéisme des professeurs, il suffirait de faire signer à la titularisation un engagement écrit par lequel les enseignantes s'interdisent de procréer, et les enseignants en général de tomber malades, voire de décéder hors périodes de congés scolaires... Il conviendrait en outre de supprimer les stages de formation continue, ainsi que les convocations obligatoires à des réunions plus ou moins fécondes, qu'un vulgaire PDF remplacerait avantageusement... Enfin, il faudrait interdire les voyages scolaires et projets variés en lycée et collège, puisque lorsqu'on est de sortie avec une classe, on n'est pas en cours avec une autre...
:devil:

Mehr Licht !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Fév 2015 09:48 - 17 Fév 2015 09:48 #13235 par Loys
"Profs absents: 100.000h perdues dans le 34" (Le Figaro)

JC dit: Enfin, il faudrait interdire les voyages scolaires et projets variés en lycée et collège, puisque lorsqu'on est de sortie avec une classe, on n'est pas en cours avec une autre...

Absentéisme ou pédagogie de projet : les responsables de la FCPE risquent de faire une attaque

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Fév 2015 15:09 #13240 par JCP
"Profs absents: 100.000h perdues dans le 34" (Le Figaro)
Hélas... RIP ! :pendu:

Mehr Licht !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
27 Fév 2015 14:39 #13361 par Loys
"Les congés de maladie ordinaire des personnels enseignants du secteur public au cours de l'année 2012-2013" (DEPP)
Note de la DEPP n°7 : "Les congés de maladie ordinaire des personnels enseignants du secteur public au cours de l'année 2012-2013" (02/2015)

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Mar 2015 03:28 - 04 Mar 2015 03:50 #13454 par JCP
"Les congés de maladie ordinaire des personnels enseignants du secteur public au cours de l'année 2012-2013" (DEPP)

"Les congés de maladie ordinaire des personnels enseignants du secteur public au cours de l'année 2012-2013" (02/2015)
Les enseignantes sont plus nombreuses à s’absenter de leur travail pour raison de santé que leurs collègues masculins (47,6 % des femmes, contre 34,2 % des hommes). Si l’on ne tient pas compte des congés de maladie associés à un congé de maternité, cette proportion se réduit, pour les femmes, à 45,7 %.

Ah, les femmes... Oups, pardon ! :twisted:
En ces temps où l'égalité des sexes et le paritarisme sont à l'honneur, la note de la DEP pourrait avoir la délicatesse de supposer que l'absentéisme des enseignantes s'explique souvent par les soucis de santé de leur progéniture : bébé est malade, je m'en occupe. C'est plus souvent la femme qui s'y colle, on le sait.
Faute de le préciser, la DEP laisse accroire que les enseignantes seraient de santé plus fragiles que leurs homologues masculins, ou moins sérieuses, ce qui est pire. Le sexe faible, paraît-il...
Bref, cette note est à transmettre d'urgence à Marisol Touraine, pour qu'elle tire les oreilles à la DEP ! :P

La fréquence des congés de maladie ordinaire des enseignants varie en fonction du niveau d’enseignement. Elle est plus élevée dans le premier degré (45,4 %) que dans le second degré, (41,8 %), cette différence s’expliquant en partie par la plus forte féminisation des professeurs des écoles. C’est au collège que la prise de CMO est la plus forte (46,4 %), parmi les établissements du second degré.

Ah, les femmes (bis) ! :transpi:

Dans les établissements en éducation prioritaire, les enseignants prennent proportionnellement plus de congés de maladie ordinaire que leurs collègues hors éducation prioritaire. Un écart de presque 5 points est constaté, tant dans le premier degré qu’en collège. Il s’explique à la fois par la surreprésentation des enseignants plus jeunes en éducation prioritaire et par la surexposition au congé de maladie ordinaire des enseignants en collège.

Dans les établissements difficiles, (éducation prioritaire et collèges) on constate que les enseignants en bavent davantage et tombent donc plus souvent malades. Étonnant, non ?
Que les jeunes enseignants y soient surreprésentés, on sait pourquoi : beaucoup de seniors s'en échappent, dès qu'ils ont assez de points pour muter. Les établissements difficiles, ça fatigue au bout d'un moment. Ainsi, nombre d'enseignants débutent leur carrière avec un double handicap : public difficile et manque d'expérience. Ce bizutage de l'EN est connu. Et je crains qu'on ne trouve jamais comment y remédier.

Ce sont les professeurs agrégés qui recourent le moins aux congés de maladie ordinaire (30 %) et pour une durée moyenne plus courte (14 jours). Cette moindre prévalence s’explique par le fait que ce corps est moins féminisé et moins représenté au collège, et par un « effet » agrégé qui subsiste au-delà de ces effets de composition.

Encore les femmes, on dirait presque du Molière... :xx:
Il y a moins de femmes chez les agrégés, donc moins d'absences... Les hommes sont quand même plus sérieux. La DEP s'enfonce décidément dans le machisme le plus éculé... Cela étant, on comprend aussi que le lycée est moins usant que le collège...
Quant à "l'effet agrégé", ça me laisse circonspect... :scratch:
Les agrégés seraient-ils plus fiables que de vulgaires certifiés ?
Ou alors les agrégées ont-elles moins d'enfants en bas âge, malades à la maison ?
En fin de compte, les agrégés se reproduisent-ils moins, car ils n'aiment pas les enfants ?
Non, vraiment, je ne vois pas... Il faudrait que la DEP soit plus claire sur le sujet ! :devil:

Mehr Licht !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Mar 2016 19:24 #16029 par Loys
L'"absentéisme" des enseignants
Dans l'actualité, "l'absentéisme" des enseignants, souvent confondu avec les absences des enseignants (incluant les congés maladie ou maternité) :
Dans "Le Figaro" du 2/03/16 : "La grogne monte contre les absences des enseignants" (abonnés)
Dans "Le Figaro" du 3/03/16 : "Fonctionnaires : le classement des champions de l'absentéisme"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Oct 2016 13:20 - 23 Oct 2016 01:18 #17456 par Loys
"7 mesures pour améliorer le remplacement" (MEN)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Oct 2016 22:44 #17497 par Loys
"7 mesures pour améliorer le remplacement" (MEN)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Jan 2017 12:11 #18111 par Loys
"Pourquoi l'absentéisme des enseignants n'est pas une fable" (Frédéric Constant)
Dans "Le Figaro" du 4/01/17 cette tribune de Frédéric Constant : "Pourquoi l'absentéisme des enseignants n'est pas une fable"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
08 Mar 2017 12:19 - 08 Mar 2017 12:38 #18543 par Loys
"Le remplacement des enseignants absents" (Cour des comptes)
Référé de la Cour des comptes : "Le remplacement des enseignants absents" (08/03/17)
Le référé : www.ccomptes.fr/content/download/99590/2...ment-enseignants.pdf
Extrait :

La Cour formule donc les recommandations suivantes :
- Recommandation n° 1 : mentionner la mission de remplacement dans les missions liées au service d'enseignement qui composent, avec le service d'enseignement, les obligations de service des enseignants du second degré ;
- Recommandation n° 2 : fiabiliser le pilotage du remplacement et améliorer l'information sur le dispositif :
• parfaire la connaissance du besoin de remplacement et sa couverture, en particulier dans le second degré public et dans l'enseignement privé ;
• harmoniser les règles d'imputation des moyens entre les trois programmes budgétaires d'enseignement de la MIES relevant de l'Éducation nationale.
- Recommandation n° 3 : rendre effectif le remplacement des absences de courte durée dans le second degré :
• créer les conditions de l'application effective du protocole prévu par le décret n° 2005-1035 du 26 août 2005, en renforçant les prérogatives des chefs d'établissement dans la gestion des remplacements de courte durée ;
• accentuer l'effort de réduction des absences institutionnelles des enseignants, a minima celles résultant de l'organisation de la formation continue.

Réponse du MEN : www.ccomptes.fr/content/download/99591/2...nants-rep-MENESR.pdf

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
08 Mar 2017 23:04 #18546 par Loys
"La Cour des comptes dénonce « l’échec durable » du remplacement des enseignants absents" (Le Monde)
Dans "Le Monde" du 8/03/17 : "La Cour des comptes dénonce « l’échec durable » du remplacement des enseignants absents"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Mar 2017 09:56 #18623 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
24 Juil 2017 21:51 #19404 par Loys
"Remplacements : La nouvelle circulaire" (Café pédagogique)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Oct 2017 09:14 - 11 Nov 2017 11:25 #19749 par Loys
"L'absentéisme" des enseignants
Après publication d'un nouveau rapport de la Cour des comptes le 4/10/17, dénonciation de "l'absentéisme" des enseignants sur "France Culture"...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.349 secondes
Propulsé par Kunena