La suppression des notes

Plus d'informations
01 Mar 2015 18:53 - 01 Mar 2015 20:20 #13406 par Hervé
Réponse de Hervé sur le sujet La suppression des notes
Message déplacé : à propos de l'article "La classe «  à côté  »" des 'Cahiers pédagogiques' du 26/02/15, commenté ici .
Sur le coup, j'ai trouvé l'article plutôt bien fait et sans me convertir à ce type de démarche, je me suis dit "pourquoi pas". Ce qui compte après tout, c'est que les élèves puissent avoir accès à différentes démarches pour peu qu'elles soient faites avec intelligence et sincérité. D'ailleurs j'ai même eu l'impression que dans son commentaire, Loys était moins cruel que d'habitude.
ET puis j'ai regardé plus précisément ça


Et mon début d'intérêt pour l'expérience relatée est retombé. Car on voit bien dans cet extrait de ce qui ressemble à un bilan trimestre tout le côté démagogique et artificiel de la démarche.
Premier constat. Les badges, les couleurs, c'est du flan :evil: . Au final, l'élève a bel et bien des notes et une moyenne générale (11,7/20).
J'ai tout de suite trouvé que ce tableau était peu clair et comme dirait Martine "quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup". J'ai donc regardé de plus près ce qui apparaît comme un tableau à double entrée... et qui n'en est pas un. Vous remarquerez en effet que les totaux verticaux et horizontaux ne coïncident pas. L'élève est noté sur 168 points, ce qui correspond à l'addition du total de la dernière colonne mais pas au total des lignes horizontales "bilan", lequel monte à 280 points. Dans ce cas l'élève obtient 151/280, soit 10,8.
Bon, la différence n'est pas énorme et elle est en faveur de l'élève. C'est l'école de la bienveillance... Pourquoi pas.
Mais pourquoi total horizontal et vertical ne coïncident-ils pas ? Parce que toutes les cases ne sont pas prises en compte. Ainsi les trois premières colonnes (Exp, CutSC, Calc) ne sont pas comptabilisées dans le total* . Comme cet élève n'y a pas de bons résultats, il y gagne. C'est vrai que la compétence "calcul" en physique, c'est pas très important.
Ce qui frappe aux yeux, aussi c'est que toutes les cases ne sont pas remplies bien sûr. Ce qui amène à en valoriser certaines au détriment d'autres, d'autant rappelons-le que les trois premières colonnes ne "comptent pas dans la moyenne". On voit tout de suite ainsi que la compétence "citoyenneté" qui ne compte, dans chaque exercice, que pour peu de points est survalorisée puisque c'est la seule qui est évaluée à chaque fois... Il est vrai que c'est la compétence fondamentale en sciences physique :pendu: . Ainsi si elle ne compte "que" sur 29 points sur l'ensemble des 280 points "distribués" (10,3%), elle compte en réalité pour 29/151 (19,2%) des points qui donnent lieu au calcul de la moyenne. Et cela d'autant plus que sur les 8 items évalués (lignes du tableau) deux (attitudes et initiatives - attitudes et motivations) n'ont pour but que d'évaluer cette "compétence". J'aimerais bien évidemment connaître le contenu de ces deux items... :roll:
Or on remarquera que l'élève concerné est particulièrement "compétent " en termes de citoyenneté puisqu'il est "en bleu" ou "en vert" partout. Inversement, ces résultats dans les aspects les plus disciplinaires ("calcul", "raisonnement", "connaissances" "applications") sont bien plus médiocres (4/29, 10/45). Les compétences "expérience-schéma" et "cultures scientifiques" semblent meilleures mais il y a fort à parier qu'il s'agit là de travail de groupe ou de recherche documentaire (la culture scientifique se résumant à chercher sur Google, mais je fais peut-être un procès d'intention :shock: ).
Comme je persiste à penser que l'enseignement de physique a d'abord pour but d'enseigner les sciences physiques, j'ai donc refait les calculs à ma manière. J'ai enlevé les deux items "attitude" et les colonnes "citoyenneté" et "LFr" (langue française ?). Non que ces domaines soient sans importance mais il me semble difficile de les évaluer en même temps que les compétences disciplinaires. On peut les évaluer à côté mais pas les mélanger. Si j'écris que "deux plus deux font cinq", je n'ai certes fait aucun faute d'orthographe (enfin je crois) mais ma compétence en mathématiques reste limitée.
Si je prends en compte seulement les critères que l'enseignant a jugé bon d'insérer dans la moyenne (moins les compétences sus-visées), j'obtiens alors des résultats moins "glorieux" : 62/122. On commence à s'éloigner franchement du 11,7 annoncée. SI l'on ajoute la compétence "calcul" qui me semble tout de même importante en physique, le résultat tombe à 72/167... :cry:
Bon je ne vais pas plus loin puisque je ne connais pas le contenu des activités mais je tire quelques enseignements :
1. les propos sur les pédagogies alternatives sont bien hypocrites puisque au total, l'élève est bel et bien résumé à une note de moyenne générale.
2. de la même façon, l'argument de la compensation ne tient plus puisque l'enseignement peut estimer que "raisonnement" "calcul" "citoyenneté et "lange française" se compensent...
3. j'aimerais savoir ce que élève et parents "lambda" peuvent comprendre à ce tableau sans un manuel d'explication un peu épais. Il est fort à parier qu'ils regarderont la moyenne générale et es couleurs et qu'ils en tireront comme conclusion... que tout va bien.
4. sauf s'ils sont suffisamment informés et qu'ils savent lire entre les lignes, auquel cas, ils s'apercevront que leur rejeton, s'il est sans doute sympathique, volontaire et travailleur, a de franches difficultés en sciences physiques (les colonnes "raisonnement" et "calculs" étant pour le moins inquiétantes).
5. Ca serait donc ça une classe inversée : une classe dans laquelle on dit à un élève qui a des difficultés importantes en sciences que c'est pas grave puisqu'il a des compétences en matière de "citoyenneté" ?
* sauf deux cases (5/6 et 2/4), on ne sait évidemment pas pourquoi.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Mar 2015 20:16 - 01 Mar 2015 20:23 #13407 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La suppression des notes
Oui, je n'avais pas songé à observer le tableau parce qu'on sortait du sujet annoncé : la classe inversée. Mais effectivement ce tableau ne peut que laisser perplexe, voire très suspicieux. Votre analyse détaillée comble ce manque.
J'ai par ailleurs du mal à comprendre comment la motivation ou l'initiative (qui sont des qualités) peuvent faire l'objet de compétences. De même comment on peut évaluer la "citoyenneté" à partir du thème "Atomes et ions".
Je renvoie à d'autres tableaux analysés sur ce fil.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Mar 2015 12:20 - 02 Mar 2015 12:20 #13417 par archeboc
Réponse de archeboc sur le sujet La suppression des notes
Perplexité d'un parent d'élève que je connais : "comment se fait-il que ma gamine ait les félicitations avec 15 de moyenne, alors que le prof principal en début d'année a dit que la sixième est une classe d'adaptation dans laquelle l'objectif est d'avoir 17" ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Mar 2015 10:15 #13464 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
16 Mai 2015 20:02 - 16 Mai 2015 20:03 #13939 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Jui 2015 22:37 - 18 Jui 2015 22:37 #14138 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La suppression des notes
Dans le "Café" du 18/06/15 : "Collège : De nouvelles fiches à venir ? "


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Sep 2015 21:49 #14721 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La suppression des notes

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Sep 2015 00:54 - 20 Sep 2015 00:54 #14728 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Sep 2015 13:32 #14736 par archeboc
Réponse de archeboc sur le sujet La suppression des notes

« Après la réforme du collège, après celle des rythmes scolaires, il prend le risque d’enflammer l’opinion à trois mois des élections régionales », murmure-t-on dans les cercles syndicaux.

Savoureux !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Sep 2015 07:35 - 28 Sep 2015 20:46 #14777 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Sep 2015 18:44 #14778 par Desbois
Réponse de Desbois sur le sujet La suppression des notes
Ce n'est plus une usine à gaz, c'est une pompe à shadoks :roll:
Comment des telles idées peuvent-elles sortir de cerveaux normalement constitués ? Ce sont des extra-terrestres ou des malades mentaux en pleine crise de délire qui imaginent de telles abominations contre le sens commun.
Si ces choses deviennent officielles, il est clair que l'enseignement public n'a plus que quelques décennies à vivre, dans le meilleur des cas.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Sep 2015 20:31 - 04 Oct 2015 23:42 #14785 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Oct 2015 15:37 - 01 Oct 2015 15:39 #14795 par Hervé
Réponse de Hervé sur le sujet La suppression des notes
Qlq remarques à la volée
Nouveau bulletin : inutilement compliqué avec une vision administrative des choses (points du programme étudiés : en HG doit-on écrire les titres de chaque leçon faites au cours du trimestre ?)
Nouveau brevet : perte évidente d'exigence des épreuves finales : le Français "valait" 40/160, maintenant 60/300, l'HG 40/160 maintenant 40/300...
La nouvelle épreuve orale apparaît délirante : la moitié des points porte sur la qualité orale (pourquoi pas) l'autre moitié sur le travail fourni au cours de l'année sur un EPI.. Comment évalue-ton dans un oral de qlq mn le travail d'une année ? Et l'organisation va-être sympa : 100 ou 200 élèves à faire passer par 1/4 h (et tous les enseignants pourront-ils évaluer tous les oraux venant de n'importe quel EPI ?).
Enfin le contrôle continu promet une foire d'empoigne en conseil de classe à moins d'attribuer un domaine de compétence à une matière. Par exemple pour les langues : combien aura l'élève bon en anglais et nul en allemand ?
Bref : on n'attendait rien de bon. On n'est pas déçu.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Oct 2015 22:43 #14809 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La suppression des notes
Dans "Le Monde" du 1/10/15 : "La question : Faut-il noter les élèves ?"


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Oct 2015 23:19 - 05 Oct 2015 23:20 #14826 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La suppression des notes
Point notable :

Selon Najat-Vallaud Belkacem, ce nouveau système devrait aussi faire en sorte que « l’élève ne soit plus résumé à des moyennes. On donnera à voir sur son livret scolaire plus que ses seules qualités académiques », a-t-elle insisté. Christian Chevalier approuve aussi le fait que « l’évaluation de l’élève ne soit plus uniquement fondée sur son savoir encyclopédique, ce qui sera plus gratifiant pour lui ».
Cette évaluation par compétences permettra ainsi de valoriser davantage les élèves, qui ont des mauvais résultats académiques, mais qui ont d’autres savoirs faire : « un élève très engagé dans vie de son lycée pourra par exemple être très bien évalué dans l’item "formation de la personne et du citoyen" », explique la ministre.

www.20minutes.fr/societe/1699351-2015093...ences-ca-change-quoi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Oct 2015 07:24 - 06 Oct 2015 07:26 #14829 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La suppression des notes
Dans le "Café" admiration de Véronique Soulé. Extrait : "Pratique pour ceux qui déménagent" (5/10/15)

Najat Vallaud-Belkacem, qui fut deux fois porte-parole, a fait montre d’une grande habileté. Dans sa communication à large spectre, elle a évité de s’appesantir sur les notes. Histoire de ne pas nourrir une polémique qui aurait pu s’embraser.
Elle a préféré souligner le côté pratique des choses. Le nouveau livret scolaire, désormais unique du CP jusqu’à la troisième, sera ainsi bien pratique pour les gens qui déménagent. Pas faux.
Autre gros avantage vendu par la ministre. Simplifié, le livret sera identique sur tout le territoire.

C'est le même "avantage" que le précédent...

Et là, on a appris qu’à certains endroits en France, il comptait jusqu’à 50 pages ! Un mieux, incontestablement.

Ce qui faisait éventuellement 50 pages, c'était le merveilleux livret de compétences...
Mais au fait, les nouveaux programmes par cycle, c'est "pratique pour ceux qui déménagent" ? Peu importe ! Ce qui compte, c'est la "communication radieuse"...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Oct 2015 20:07 #14834 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Oct 2015 03:10 #14839 par JCP
Réponse de JCP sur le sujet La suppression des notes

Hervé dit: Qlq remarques à la volée
Nouveau bulletin : inutilement compliqué avec une vision administrative des choses (points du programme étudiés : en HG doit-on écrire les titres de chaque leçon faites au cours du trimestre ?)
Nouveau brevet : perte évidente d'exigence des épreuves finales : le Français "valait" 40/160, maintenant 60/300, l'HG 40/160 maintenant 40/300...
La nouvelle épreuve orale apparaît délirante : la moitié des points porte sur la qualité orale (pourquoi pas) l'autre moitié sur le travail fourni au cours de l'année sur un EPI.. Comment évalue-ton dans un oral de qlq mn le travail d'une année ? Et l'organisation va-être sympa : 100 ou 200 élèves à faire passer par 1/4 h (et tous les enseignants pourront-ils évaluer tous les oraux venant de n'importe quel EPI ?).
Enfin le contrôle continu promet une foire d'empoigne en conseil de classe à moins d'attribuer un domaine de compétence à une matière. Par exemple pour les langues : combien aura l'élève bon en anglais et nul en allemand ?
Bref : on n'attendait rien de bon. On n'est pas déçu.

Effectivement, on n'est pas déçu ! :pendu:
Mais l'essentiel n'est-il pas de valider "la formation de la personne et du citoyen" (sois brave et tais-toi) et la maîtrise des "méthodes et outils pour apprendre" (Google est ton ami) ? Tout le reste n'est que jérémiades de vieux réactionnaires cacochymes qui croient encore que l'ėcole est le lieu idoine pour la transmission d'une culture nécessaire, les c... :devil:

Mehr Licht !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Oct 2015 21:44 #14847 par Hervé
Réponse de Hervé sur le sujet La suppression des notes
Pour tout dire, l'essentiel n'est sans doute pas dans le brevet qui n'avait plus d'intérêt... depuis sa re-création chevènementienne.
L'essentiel est sans doute dans le dispositif d'orientation de fin de 3e, en expérimentation notamment dans mon collège : "dernier mot aux parents", ça s'appelle comme ça. Idée simple : notes de 3e, validation des compétences et tutti quanti n'auront aucune conséquence puisque ce sont les parents qui décideront de l'orientation finale. :roll:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Oct 2015 22:16 #14848 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La suppression des notes
Bien sûr ! Sans oublier la cerise sur le gâteau : le choix d'orientation repoussé en fin de seconde.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Oct 2015 19:23 #14905 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La suppression des notes

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
16 Oct 2015 11:26 - 16 Oct 2015 11:27 #14924 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
16 Oct 2015 22:08 #14931 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La suppression des notes
Eh oui : sans évaluation sommative, c'est mieux !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Oct 2015 18:20 - 03 Sep 2016 13:51 #14977 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La suppression des notes
A propos du contrôle continu au brevet (400 points en fonction du niveau de maîtrise des compétences du Socle Commun) :

◾10 points (maîtrise insuffisante),
◾25 points (maîtrise de base),
◾40 points (maîtrise satisfaisante),
◾50 points (très bonne maîtrise).

Avec cinq domaines (dont un subdivisé en quatre sous-domaines), tous les élèves auront donc au moins 80 points (maîtrise insuffisante). A noter que le principe de compensation s'applique autant que pour les notes, alors qu'on en faisait le procès.
Le concept de "maîtrise de base" ne laisse pas d'étonner : on peut donc "maîtriser"... sans bien maîtriser. :shock:
Rappelons la définition :

1. Fait, faculté de dominer les êtres ou les choses.
d. Dans le domaine de l'activité intellectuelle ou pratique. Connaissance approfondie et sûre (d'un objet de pensée, d'une discipline, d'un art, d'une technique).
♦ Art, talent supérieur (manifesté dans l'exécution de quelque chose) reposant sur une connaissance approfondie des moyens"

www.cnrtl.fr/lexicographie/ma%C3%AEtrise

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Oct 2015 19:10 - 21 Oct 2015 19:10 #14984 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La suppression des notes
La FCPE n'est pas satisfaite car il y a encore des notes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Oct 2015 14:23 #15003 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La suppression des notes

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Oct 2015 15:35 - 22 Oct 2015 15:36 #15005 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La suppression des notes

Une nouvelle façon d'évaluer à Embrun : quand convivialité rime avec efficacité

On s'aperçoit, en lisant l'article, que c'est autant la coéducation (la "convivialité") que l'évaluation qui ravit la FCPE.

Ils n'ont pas attendu les directives ministérielles pour avancer sur l'évaluation.

Car changer le système d'évaluation, c'est nécessairement "avancer" dans la grande voie du Progrès. :doc:

A Embrun, dans les Hautes-Alpes, l'aventure a commencé dès la rentrée 2013.

Sacrée "aventure" !

C'est d'abord une classe de 6e qui a été pilote sur l'évaluation sans notes.

"pilotes" ou cobayes... Tiens ! Et pourquoi pas des 3e, au fait ? :devil:

La direction de l'établissement, avec quelques enseignants volontaires, a travaillé sur ce qui pouvait être une évaluation par compétences.

Les compétences peuvent parfaitement faire l'objet d'une notation : c'est le cas dans le nouveau brevet...

Elles ont été identifiées au nombre de 6 : Apprendre, s'informer, réaliser, communiquer, raisonner, participer.

Autant de "compétences" qui se valent les unes les autres : "s'informer" ou "participer" en 6e, c'est aussi important que "raisonner". Une prise de parole vaut bien un raisonnement juste.
Dans les choses amusantes, "apprendre" est une compétence. En revanche, savoir ou connaître ne sont nulle part... Un élève qui a fait la preuve qu'il savait apprendre en 6e (et même dans les classes antérieures à vrai dire) n'a donc plus besoin d'en faire la preuve en 5e, non ? Gênée, la feuille d'évaluation s'en sort par une pirouette : "apprendre", c'est "acquérir des connaissances théoriques ou pratiques". Oui, mais la "compétence" ne porte que sur la capacité à acquérir, pas sur les connaissances elles-mêmes. Ou bien il s'agit d'une confusion embarrassante...
Ajoutons que les compétences étant évaluées par paliers peu nombreux, l'évaluation est grossière.

Puis les parents d'élèves sont devenus partenaires du projet. Aujourd'hui le dispositif entame sa troisième année scolaire avec 2 niveaux concernés : 6e et 5e. Et toute la communauté éducative s'accorde à dire que c'est une réussite.

De quel point de vue ? Comment "l'efficacité" est-elle mesurée ?

« On ne pouvait pas faire un conseil de classe comme d'habitude », et c'est là la véritable innovation à Embrun. Le conseil de classe est ouvert aux parents et les élèves sont au cœur du projet, explique avec fierté Bernard Fourny, président FCPE de la cité scolaire.

Quel rapport avec l'évaluation ? :rirej

« Avant le conseil de classe, chaque élève prend connaissance de son bulletin trimestriel, et va préparer avec un enseignant le conseil. Il va analyser son bulletin et va réfléchir à ses engagements pour la suite de l'année. C'est lui qui présentera son bulletin devant les membres du conseil de classe. »

Une sorte de confession publique, à la façon des procès de Moscou ? C'est très "convivial" en effet pour les élèves. La bienveillance emprunte parfois d'étranges chemins... :shock:

Le jour J, les élèves sont reçus un à un avec leurs parents.

Avec les parents en plus... :shock:

Une discussion s'engage alors entre l'équipe pédagogique, les parents de l'enfant et l'élève.
Et pour les parents d'élèves, cette nouvelle façon d'évaluer et l'ouverture du conseil de classe, ont apporté une véritable plus-value pédagogique.

Comment est-elle mesurée ?

" L'analyse des compétences de l'élève est beaucoup plus fine...

On l'a vu, en effet... :P

...l'évaluation est bienveillante...

On l'a vu aussi, en effet... :P

...on recherche quelles sont les difficultés de l'élève...

Quelle nouveauté !

... et surtout on tente d'actionner les ressorts pour mieux accompagner les élèves en difficulté. Le temps d'échange entre parents et professeurs est plus long. Il est aussi plus convivial."

Durée d'un tel "conseil" ?

Au cœur du projet : la coéducation
« On est bien au cœur de la coéducation. On rencontre toutes les familles. On voit aussi celles qui ne viennent pas, qui ont des difficultés avec le langage de l'école, c'est alors une véritable discussion qui s'engage au cours du conseil de classe. On a une meilleure connaissance de la réalité sociale et familiale des familles ».

Et comment fait-on dans les établissements où les familles ne viennent pas, notamment dans les établissements les plus difficiles ?

Les parents d'élèves FCPE aimeraient que toutes les classes d'un même niveau soient concernées mais si le projet fait des émules, ce n'est pas suffisant pour que tous les professeurs jouent le jeu. Le système est chronophage dans sa mise en place.

Ah... mais pas de détails : dommage.

Mais les résultats valent le coup.

Un exemple ?

Côté parents, le dispositif est plébiscité. Après une première année de scepticisme pour certains, les parents demandent aujourd'hui à ce que leur enfant fasse partie du dispositif. Et peu de sorties ont été demandées.

Pas de chiffres, pas de détails ?

Alors, c'est pour quand toutes les classes du collège d'Embrun ?

Et toute la France ? :santa:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Oct 2015 15:52 #15012 par Hervé
Réponse de Hervé sur le sujet La suppression des notes
Outre l'absence de la "compétence" "savoir", je me demande surtout ce que l'on peut écrire dans chaque case, qui n'a pas l'air bien grosse ? Oui ? Non ? Un peu ? Peut-être ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Nov 2015 18:07 #15153 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.391 secondes
Propulsé par Kunena