Carte scolaire et mixité

Plus d'informations
04 Avr 2022 13:59 #23867 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Carte scolaire et mixité
Reportage :



De 50% à 63% de réussite au brevet : des chiffres censés attester de la réussite du dispositif mais qui sont très flous...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
27 Jui 2022 09:25 #23968 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Carte scolaire et mixité
Le ministre Pap Ndiaye interrogé par "Le Parisien" du 25/06/22 : www.leparisien.fr/societe/pap-ndiaye-il-...EKXAST4YVNB4CUFM.php

[Mes enfants] sont aujourd'hui scolarisés dans un établissement privé qui est sous contrat et, donc, qui remplit une mission de service public et ils étaient scolarisés avant en REP+. Il y a des moment qui, dans le développement de l'enfant, peuvent être compliqués. C4est le choix des parents d'enfants pour lesquels, à un moment, les conditions d'une scolarité sereine et heureuse n'étaient plus réunies.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Juil 2022 23:49 - 22 Juil 2022 00:23 #23994 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Carte scolaire et mixité
On se souvient de ce scandale dans l'étude scientifique du CNESCO en 2015 : www.laviemoderne.net/grandes-autopsies/123-mixite-impossible#V

[...] il y a, dans l’étude de Son Thierry Ly et Arnaud Riegert, un angle mort beaucoup plus grave : l’enseignement privé, que cette longue étude ne fait que mentionner brièvement (à propos de la ségrégation sociale). L’enseignement privé n’est même pas mentionné à propos de la ségrégation scolaire.


Note d'information de la DEPP n°22.26 (juillet 2022) : "Évolution de la mixité sociale des collèges"

La ségrégation parmi les collèges publics suit une tendance à la baisse et les écarts de composition sociale entre secteurs public et privé sont croissants, le secteur privé scolarisant de plus en plus d’élèves de milieu favorisé.

À la rentrée 2021, 40,1 % des élèves du secteur privé sous contrat sont de milieu social très favorisé contre 19,5 % dans le public. Inversement, 18,3 % des élèves du secteur privé sous contrat sont de milieu défavorisé contre 42,6 % des élèves du secteur public. En se restreignant aux élèves entrant en sixième, pour lesquels des données sur longue période sont disponibles, la proportion d’élèves de milieu social très favorisé était déjà supérieure de 11 points dans les collèges privés, au regard des collèges publics, en 1989. Cet écart est resté assez stable au cours des années 1990, puis a augmenté fortement à partir du début des années 2000, pour atteindre 20 points en 2021. L’écart selon la proportion d’élèves d’origine sociale défavorisée s’est également creusé : il était de 16 points sur les entrants en sixième en 2003, puis est passé à 23 points en 2021

Cette situation au plan national est toutefois l’agrégation de situations territoriales différentes. La ségrégation est plus forte
dans les départements les plus urbains. En métropole, l’indice de ségrégation atteint ses valeurs maximales dans les Hauts-de-
Seine, à Paris et dans les Bouches-du-Rhône (figure 4). En effet, les trois composantes de la ségrégation tendent à être plus élevées
lorsque le degré d’urbanisation est plus fort. Tout d’abord, dans ces départements, la ségrégation résidentielle est plus forte,
ce qui se traduit dans la composition sociale des collèges publics et privés. Ensuite, la proximité et le nombre des collèges exacerbent la concurrence entre établissements et peuvent inciter les familles à éviter le collège de secteur, principalement
en recourant à un collège privé. Ces choix sont majoritairement faits par des familles de milieu social favorisé et tendent à accentuer
la ségrégation.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.465 secondes
Propulsé par Kunena