Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Carte scolaire et mixité

"Je suis favorable à ce que nos établissements soient tous dans une logique de mixité" (Pascal Balmand) 28 Mar 2016 23:31 #16260

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Je suis favorable à ce que nos établissements soient tous dans une logique de mixité" (Pascal Balmand) 28 Mar 2016 23:31 #16261

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
:santa:
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Mixité sociale à l’école, le match public-privé" (La Croix) 10 Mai 2016 07:35 #16431

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Dans "La Croix" du 9/05/16 : "Mixité sociale à l’école, le match public-privé"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Et aussi : "Mixité sociale dans l’enseignement catholique : « Nous nous associons à une expérimentation dans 20 départements »"

Connectez-vous pour voir le message entier.


Dans le "Café" du 10/05/16 : "L'enseignement catholique champion de la mixité sociale ?"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Mixité sociale à l’école, le match public-privé" (La Croix) 10 Mai 2016 08:15 #16432

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Quelques observations.

Mixité sociale à l’école, le match public-privé
Il n'y a pas de match quand une équipe choisit ses joueurs et l'autre ne les choisit pas. :fur

Une étude, conduite par un chercheur de l’Edhec et dont La Croix dévoile les résultats, montre que les collèges privés sont surreprésentés parmi les établissements les plus mélangés socialement.
Évidemment puisque les établissements privés servent à fuir les établissements les moins mélangés socialement... :roll:

On observe ainsi, dans l'arrondissement de Nanterre, que les établissements privés ne sont guère implantés dans les villes les plus défavorisées : lorsqu'ils sont implantés dans les villes voisines, ils en recrutent en revanche les meilleurs élèves.



Voilà de quoi bousculer bien des idées reçues sur l’école. À en croire une étude (1) menée par Pierre Courtioux, chercheur à l’Edhec, l’une des principales écoles de commerce françaises (2), qui s’appuie sur des statistiques du ministère de l’éducation, « le privé fait plutôt mieux que le public » en matière de mixité sociale.
C'est surtout que le public n'a pas le choix : il est le reflet de la ségrégation sociale résidentielle, accentuée par le contournement scolaire, dont la première forme, la plus institutionnelle et la seule légale ou presque, est... la fuite dans le privé.

On note surtout que cette étude ne mentionne que la ségrégation sociale et pas la ségrégation scolaire (les écarts de niveau). Les élèves de bon niveau sont les bienvenus dans le privé, quelle que soit leur origine sociale.

Les collèges qui y concourent, précise cet économiste, sont ceux « dont la composition se rapproche le plus de la répartition moyenne des élèves français entre les différents groupes sociaux ».
La ségrégation sociale résidentielle correspond rarement à une moyenne...

En retenant cette acception et en distinguant, parmi les établissements publics, ceux qui relèvent de l’éducation prioritaire de ceux qui n’en relèvent pas...
Précisément, l'éducation prioritaire concerne essentiellement le public. Ainsi, dans l'arrondissement de Nanterre, 19 collèges relèvent de l'éducation prioritaire : aucun n'est privé.

...Pierre Courtioux montre que « les collèges privés sont surreprésentés au sein des collèges les plus ”performants” en termes de mixité sociale : alors qu’ils ne représentent que 20 % de l’ensemble des collèges, 50 % des collèges privés appartiennent au tiers des collèges les plus mélangés socialement », souligne ce chercheur, qui est aussi associé au Centre d’économie de la Sorbonne (CNRS et Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne).
Reste à indiquer comment se mesure ce mélange social. On peut en effet le soupçonner d'être limité, comme la considération suivante le confirme.

En clair, s’il accueille globalement des élèves issus de milieux plus favorisés (avec une surreprésentation d’enfants de cadres, de chefs d’entreprise et de personnes exerçant une profession libérale), l’enseignement privé, très largement dominé par l’enseignement catholique, offre malgré tout un plus grand brassage social que le public.
Il est mathématiquement plus facile d'obtenir de la mixité sociale dans un établissement où les enfants de cadres, de chefs d'entreprise ou de personnes exerçant une profession libérale sont présents que dans un établissement où ils ne le sont pas... :santa:

Celui-ci se caractérise plus souvent par des établissements scolarisant des enfants issus, dans une forte proportion, d’un même milieu, qu’il soit ou non défavorisé.
Il ne s'agit pas d'un effet de sa volonté...

Le MEN le dit lui-même : "La répartition des élèves dans les établissements reflète essentiellement la distribution spatiale de la population. Dans une moindre mesure, elle dépend des stratégies d’évitement de certaines familles qui choisissent de scolariser dans le privé ou dans un autre établissement du secteur ou du bassin de formation."

Une volonté d’ouverture sociale et scolaire

Bien entendu, ces phénomènes varient grandement d’un point de vue géographique. La question de la composition sociale des établissements se pose différemment dans un département comme la Vendée, où plus de la moitié des collégiens sont scolarisés dans le privé, que dans des zones largement « déchristianisées », dont Paris, où, estime l’auteur, l’inscription dans le privé répond souvent à une logique « d’entre soi ». La part des collèges privés au sein des collèges contribuant le plus à la mixité sociale est en tout cas supérieure à 52,3 % dans une vingtaine de départements.
On a vu que cette part ne signifie pas grand chose. Peut-on reprocher à un établissement public qui n'accueille aucun enfant issu de CSP+ de n'avoir pas de "volonté d’ouverture sociale et scolaire" ?

Une volonté un peu hypocrite d'ailleurs, car "l'ouverture sociale" si généreuse est fortement limitée par les considérations de niveau scolaire, de comportement scolaire, voire de handicap. Dans l'arrondissement de Nanterre on compte 27 Ulis (unités localisées pour l’inclusion scolaire), dont 2 dans l’enseignement privé alors qu'on devrait en compter 6. Plus généralement en France il y a 65 Segpa (section d’enseignement général et professionnel adapté) dans des collèges privés (4,3%) sur 1500 : il devrait y en avoir quatre ou cinq fois plus.

Les résultats de l’étude sont sans doute en partie liés au fait que les collèges publics sont soumis à une sectorisation, et sont donc davantage tributaires de la composition sociale de leur territoire que les établissements privés, qui recrutent librement et du coup sont susceptibles d’accueillir des élèves venus de zones très différentes.
"Sans doute"... :rirej

Mais cela n’explique pas tout. La volonté d’ouverture sociale – et aussi scolaire – de l’enseignement catholique ne date pas d’hier. « On peut même dire qu’elle remonte à nos pères fondateurs, Don Bosco ou saint Jean-Baptiste de La Salle, soucieux de l’accueil du “plus petit” et convaincus que l’on accède à la dignité par le savoir et la culture », relève Caroline Saliou, la présidente de l’Apel, l’Association des parents d’élèves de l’enseignement libre.
La sélection sur dossier serait très chrétienne ?

Comme dit La Rochefoucauld, "Nos vertus ne sont le plus souvent que des vices déguisés."

Une convention avec ATD Quart Monde

Pour elle, l’école n’est pas là uniquement pour transmettre des savoirs. « Elle doit aussi aider chaque enfant à construire sa personnalité, à devenir un adulte responsable. Et cela suppose de rencontrer des personnes différentes », justifie-t-elle. « Si la contribution des parents varie grandement d’un établissement à l’autre (de 200 € à 2 000 € par an), il existe partout des systèmes de quotient familial, des tarifs différents, ou des caisses de solidarité permettant à ceux qui le souhaitent de payer plus pour permettre l’accueil d’élèves issus de familles moins aisées », rappelle Caroline Saliou.
Tant mieux, mais c'est bien dire que cet "accueil" relève de l'exception. L'article n'indique pas la composition sociale moyenne des collèges privés.

Mais lever le frein financier ne suffit pas toujours. C’est la raison pour laquelle l’Apel a signé une convention avec ATD Quart Monde pour « aller chercher les familles les plus éloignées de l’école ». Elle propose entre autres des kits d’animation de rencontres parents-école.
Tout ceci est très théorique et ressemble plus à une opération de communication qu'autre chose.

Le niveau de mixité sociale dépend, en tout cas, assez largement de l’histoire et de l’implantation des établissements.
Un collège privé à Neuilly ou à Rueil-Malmaison est sans doute moins mixte qu'à Colombe ou Courbevoie. Quant à ceux de Gennevilliers ou de Nanterre, on ne le saura jamais puisqu'ils n'existent pas.

De leur volonté politique et de leur effort de communication en ce sens, aussi. « Nous avons beau prendre les inscriptions dans l’ordre d’arrivée, le fait d’obtenir 100 % de réussite au bac nous donne une image élitiste qui détourne de nous certaines familles modestes », estime Philippe Mignot, directeur du collège-lycée La Malassise, à Longuenesse (Pas-de-Calais). Chaque année, il fait le tour des collèges privés des alentours pour convaincre notamment ces parents de « franchir la barrière psychologique ».
Et accessoirement la barrière spatiale et financière, pour ceux dont les enfants sont susceptibles d'être recrutés.

Une coopération plus étroite avec l’éducation nationale

Comme le dit Bruno Poucet, professeur d’histoire de l’éducation à l’université de Picardie-Jules Verne, « cette volonté d’ouverture largement partagée – il en va parfois de la survie économique des établissements – s’accompagne, quoique de manière marginale, de réactions de parents qui, jugeant les écoles privées sous contrat trop mixtes socialement et/ou religieusement, les quittent pour créer des écoles hors contrat ».
Nombre d'établissement hors contrat ont en effet vocation, sous des dehors souvent de pédagogie progressiste, à instaurer une ségrégation ouverte. Notons quand même que ces établissements hors contrat ont le même argumentaire : "nous aussi, nous avons nos pauvres !"

À ses yeux, toutefois, si l’enseignement catholique doit continuer d’avancer avec discernement sur le chemin de la mixité, c’est pour de tout autres raisons : « Il ne faudrait pas par exemple qu’en s’implantant dans des banlieues défavorisées, il contribue à y vider les collèges publics des derniers élèves issus des classes moyennes », met-il en garde.
Ce qui est présenté comme un risque est une réalité déjà constatée dans les villes intermédiaires.

D’où, peut-être, la volonté de l’enseignement catholique et de l’éducation nationale de coopérer plus étroitement dans le cadre d’expérimentations menées dans un département, comme on l’indique au ministère : « La contractualisation avec les établissements privés peut prévoir l’attribution de moyens supplémentaires sur la base de critères sociaux. »
La sélection serait financée une seconde fois...

Imposer des quotas est contre-productif

« Pour que cela fonctionne, il faut que l’enseignement catholique s’engage, avec des objectifs chiffrés », estime Julien Grenet, professeur à l’École d’économie de Paris. « Dans la capitale, où le privé accueille cinq fois moins d’enfants de milieux défavorisés que le public...
Mais le brassage et la volonté d'ouverture sont bien là... :santa:

...on pourrait imaginer qu’il décide de doubler les effectifs de cette catégorie d’élèves », avance-t-il.
Même en atteignant cet objectif lointain, le privé serait loin de refléter la composition sociale moyenne.

« De même, à terme, on pourrait développer des secteurs multicollèges (avec un choix entre plusieurs établissements) et intégrer le privé dans la procédure, même si celui-ci reste libre de son recrutement, libre d’adapter à ses spécificités les critères en vigueur dans le public », suggère ce chercheur. Une piste que souhaite creuser à l’avenir le ministère.
"libre de son recrutement", "ses spécificités" : quels doux euphémismes pour désigner la sélection.

Dans son étude, le chercheur de l’Edhec Pierre Courtioux entend en tout cas prouver que l’imposition de quotas, une idée qui resurgit parfois dans le débat, serait peu opérante, voire contre-productive, en tout cas dans les régions où le secteur privé se caractérise déjà par une (plus ou moins) grande mixité.
Ces quotas ne sont pas très catholiques, en effet ! :mrgreen:

Plaisanterie à part, si les quotas effraient tant le privé catholique, c'est bien que le brassage est limité. S'il indique le pourcentage de collégiens dans le privé selon l’origine sociale, l'article n'indique d'ailleurs nulle part la composition moyenne des établissements privés.

Pour résumer, l'enseignement privé est ici présenté comme un bon exemple de mixité sociale alors qu'il est pratiquement la seule cause de ségrégation institutionnelle à l'école ! :cheers:

Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"L'école privée «bon élève» de la mixité sociale. De qui se moque-t-on?" (Slate) 10 Mai 2016 18:13 #16435

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Dans "Slate" du 10/05/16 : "L'école privée «bon élève» de la mixité sociale. De qui se moque-t-on?" par Louise Tourret.

Et dans le "Café" du 11/05/16 : "L'enseignement privé : Un obstacle à la mixité sociale"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Collèges : « Comparer l’enseignement public et le privé du point de vue de la mixité est illusoire" (Le Monde) 21 Jui 2016 13:55 #16707

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Dans "Le Monde" du 21/06/16 : "Collèges : « Comparer l’enseignement public et le privé du point de vue de la mixité est illusoire »"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Titre très mal choisi car très ambigu. En fait, il faudrait renoncer à comparer le public et le privé.

Voir aussi (abonnés) : www.lemonde.fr/campus/article/2016/06/21...4954535_4401467.html
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Le gouvernement souhaite-t-il vraiment la mixité sociale ?" (Thomas Piketty) 31 Aoû 2016 19:08 #17023

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Dans "Le Monde" du 31/08/16 cette charge de Thomas Piketty : "Le gouvernement souhaite-t-il vraiment la mixité sociale ?"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Pour les abonnés du "Monde", voire aussi : "Thomas Piketty : « La ségrégation sociale dans les collèges atteint des sommets inacceptables »"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Le système éducatif français est-il vraiment si inégalitaire que cela ?" (L'Education déchiffrée) 05 Sep 2016 14:28 #17059

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Et voir ce fil sur les contributions d'Arnaud Parienty : www.laviemoderne.net/forum/le-naufrage-d...rnaud-parienty#17058
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

On ne peut pas "imposer autoritairement la mixité sociale" au collège (Najat Vallaud-Belkacem) 07 Sep 2016 08:19 #17082

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Dans "Le Monde" la réponse du MEN, sur l'air du "L'État ne peut pas tout" : "Najat Vallaud-Belkacem : On ne peut pas « imposer autoritairement la mixité sociale » au collège"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Réponse de Paul Vannier du PG : paulvannier.wordpress.com/2016/09/07/mix...olutions-immediates/
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"On ne peut pas « imposer autoritairement la mixité sociale » au collège" (Najat Vallaud-Belkacem) 07 Sep 2016 22:00 #17090

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Commentaires à venir.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"La guerre des collèges n’aura pas lieu" (Le Monde) 08 Sep 2016 00:03 #17094

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Dans "Le Monde" du 07/09/16 : "La guerre des collèges n’aura pas lieu"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Comment améliorer la mixité sociale à l’école" (Marie Duru-Bellat) 08 Sep 2016 00:05 #17095

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Dans "Alterecoplus" (abonnés) du 7/09/16 : "Comment améliorer la mixité sociale à l’école" par Marie Duru-Bellat.

Connectez-vous pour voir le message entier.

Où, comme à chaque fois, Marie Duru-Bellat, sociologue, réussit le miracle de traiter la question de la mixité sociale à l'école sans jamais évoquer l'enseignement privé.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Comment améliorer la mixité sociale à l’école" (Marie Duru-Bellat) 09 Sep 2016 16:13 #17110

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177


Voir aussi sur le fil Affelnet : www.laviemoderne.net/forum/ecole-en-ligne/7979-affelnet#17129
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Mixité sociale : L'incomplet du quinquennat" (Café pédagogique) 11 Sep 2016 23:36 #17122

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Dans le "Café pédagogique" du 8/09/16 : "Mixité sociale : L'incomplet du quinquennat "

Connectez-vous pour voir le message entier.


Et : "Mixité sociale : Quelle pédagogie pour vivre ensemble ?"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Le grand soir de la mixité sociale, je n’y crois pas" (Julien Grenet) 17 Sep 2016 13:09 #17170

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Dans "L'Obs" du 15/09/16 : "Carte scolaire à Paris : "Le grand soir de la mixité sociale, je n’y crois pas"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"La mixité sociale ne doit pas s’envisager qu’au niveau des établissements, mais aussi à l’intérieur" (FCPE Paris) 20 Sep 2016 22:46 #17197

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Une réaction de la FCPE Paris : www.laviemoderne.net/forum/ecole-en-ligne/7979-affelnet#17196

Extrait :

Connectez-vous pour voir le message entier.
Légitimement inquiète quand à la mise en place de secteurs et d'un Affelnet qui ne concernerait que les collèges publics, la FCPE tente donc encore une fois de jeter l'opprobre sur des ségrégations imaginaires (les classes de niveau (?) et les "options ségrégatives" de Paul Raoult en 2014). Les conséquences : la réforme du collège, avec la suppression (devenue la mutilation) des dispositifs conservant à certains collèges publics un restant d'attractivité (sections Euro, bilangues, options de langues anciennes).

Le CNESCO a pourtant démontré que la ségrégation intra-établissement est "relativement limitée au collège, où elle varie de 7 à 9%".
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Mixité et secteurs multi-collèges à Paris, c’est parti !" (FCPE Paris) 04 Déc 2016 21:25 #17897

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Le 4/12/16 : "Mixité et secteurs multi-collèges à Paris, c’est parti !" (FCPE Paris)

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Mixité et secteurs multi-collèges à Paris, c’est parti !" (FCPE Paris) 05 Déc 2016 14:08 #17899

  • archeboc
  • Portrait de archeboc
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Messages : 663
Je constate qu'entre le 4 et le 5 décembre, le troisième paragraphe a été modifié. Je le donne ici, avec en gras la partie ajoutée :
Bien que tardive, la phase de concertation au sein des établissements a enfin débuté la semaine dernière par la réunion des communautés éducatives des secteurs concernés dans le 18ème. Plus surprenante est le résultat de la première réunion de concertation concernant le secteur du 20ème puisqu’à l’issue de la réunion du 2 décembre le projet semble purement et simplement abandonné. Comment interpréter un tel rétropédalage alors que le dialogue commençait à peine ? Un manque de volonté politique sur ce territoire ? La surestimation de l’impopularité locale du dispositif ? Un peu des deux sans doute, dans un contexte où clairement le temps manque pour « travailler » sereinement et efficacement avec le terrain sur la (re)définition des possibles en matière de mixité scolaire dans un sens pédagogique.
Reste
que c’est bien la qualité du dialogue entre toutes les parties attachées à la réussite de tous les enfants qui sera sur l’ensemble de ce dossier, et sur chacun des trois secteurs restants, déterminante. Un dialogue auquel la FCPE est particulièrement attachée. Les différentes pistes de réflexion connues devront ainsi faire l’objet de discussions dans les communautés éducatives concernées et au niveau de l’Académie, afin de cerner au plus près les spécificités des territoires, les besoins des élèves ainsi que les attentes des familles et des équipes, et afin d’y répondre. Il s’agit maintenant de passer de la phase du slogan à celle des actes, avec pragmatisme, sérieux et sincérité. C’est d’ailleurs ce que souhaitaient les parents FCPE réunis en commission Affectations le 15 novembre dernier.

Pour répondre à la FCPE : le projet a été abandonné sur le 20e arrondissement parce que les deux collèges ont les mêmes profils sociologiques. Il n'y a rien à gagner à brasser, et si la FCPE a participé à la réunion du 2 décembre, elle devrait le savoir.

En fait, le brassage entre Hélène Boucher et Maurice Ravel a été fait il y a quelques années, dans une modification de la carte scolaire qui a été tracée en damier. Ce sont quasi les mêmes quartiers qui sont représentés dans les deux établissements.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Ecole : fronde contre la mixité sociale dans le 18e arrondissement de Paris" (Marianne) 07 Déc 2016 22:36 #17927

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Dans "Marianne" du 6/12/16 : "Ecole : fronde contre la mixité sociale dans le 18e arrondissement de Paris"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Dans "Le Monde" (abonnés) du 10/12/16 : "Collège : à Paris, un effort de mixité qui passe mal"

Voir aussi : sudeducation75.org/spip.php?article870

Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Agir pour la mixité sociale et scolaire au collège : retours d'expériences et projets des territoires pilotes" (MEN) 11 Déc 2016 22:36 #17942

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Ségrégation scolaire : comment en sortir ?" (Libé) 04 Jan 2017 09:53 #18107

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Dans "Libé" du 3/01/17 :

- "Collèges publics, collèges privés : pour un brassage social"

Connectez-vous pour voir le message entier.

- "Ségrégation scolaire : comment en sortir ?"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"La chronique de Véronique Soulé : Mixité sociale : Les parents partagés" (Café pédagogique) 09 Jan 2017 17:34 #18156

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Dans le "Café" du 9/01/17 : "La chronique de Véronique Soulé : Mixité sociale : Les parents partagés".

Connectez-vous pour voir le message entier.

Le privé est bien mentionné mais les collèges ne sont pas nommés et leur composition sociale n'est pas renseignée.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Quand le ministère de l'Éducation nationale recrée des classes bilangues" (Le Figaro)) 21 Jan 2017 09:08 #18236

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Dans "Le Figaro" (abonnés) du 21/01/17 : "Quand le ministère de l'Éducation nationale recrée des classes bilangues"

Et aussi : www.vousnousils.fr/2017/01/19/education-...ulti-colleges-598624
« Notre démarche se veut humble et consensuelle », a indiqué Alexandra Cordebard, adjointe aux affaires scolaires de la maire PS de Paris Anne Hidalgo. « Il ne s’agit pas d’imposer à tous une solution miracle (…) Si ce dispositif porte ses fruits, nous pourrons envisager de l’étendre à d’autres arrondissements ».
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Quand le ministère de l'Éducation nationale recrée des classes bilangues" (Le Figaro)) 21 Jan 2017 12:52 #18237

  • JCP
  • Portrait de JCP
  • Hors Ligne
  • Légendaire
  • Nil admirari.
  • Messages : 237
Mais quand l'Éducation Nationale cessera-t-elle de jouer au pompier pyromane ?! :devil:
Mehr Licht !
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

[LVM] "Les désillusions de la mixité" 21 Jan 2017 19:59 #18243

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Vous pouvez commenter ici l'article "Les désillusions de la mixité" du 21 janvier 2016.

Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

[LVM] "Les désillusions de la mixité" 22 Jan 2017 11:40 #18245

  • AlexF
  • Portrait de AlexF
  • Hors Ligne
  • Candide
  • Messages : 1
J'attire votre attention sur un article qui a été écrit par un collectif de parents d'élève et de professeurs du collège Antoine Coysevox concerné par l'un de ces projets bâclés et menés de manière autoritaire et avec une précipitation qui fleure bon l'amateurisme et le coup politique.
www.metropolitiques.eu/Quand-les-institutions-jouent-les.html
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

[LVM] "Les désillusions de la mixité" 24 Jan 2017 00:49 #18256

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Très intéressante lecture : merci pour le lien.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Secteurs multi-collèges dans le 18e : le point sur la situation" (FCPE Paris) 26 Jan 2017 09:23 #18275

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Sur le site de la FCPE du 24/01/17 : "Secteurs multi-collèges dans le 18e : le point sur la situation"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Edit : projet validé par le Conseil de Paris

rmc.bfmtv.com/emission/mixite-scolaire-p...otoient-1093389.html
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Secteurs multi-collèges dans le 18e : le point sur la situation" (FCPE Paris) 01 Fév 2017 12:09 #18311

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
La mixité au Conseil des ministres du 01/02/17.



www.education.gouv.fr/cid112584/communic...sociale-college.html

Connectez-vous pour voir le message entier.

Dans "Le Monde" (abonnés) du 01/02/17 : "A Toulouse, la fermeture de deux collèges défavorisés met le Mirail à vif"
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Carte scolaire à Paris : "L'absence de chiffres fiables fait le lit d’arguments fallacieux"" (Nouvel Obs) 04 Fév 2017 11:31 #18325

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13177
Dans le "Nouvel Obs" du 2/03/17 : "Carte scolaire à Paris : "L'absence de chiffres fiables fait le lit d’arguments fallacieux""

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.805 secondes
Propulsé par Kunena