Priorité : anglais !

Plus d'informations
12 Déc 2013 19:47 - 08 Sep 2016 00:33 #8814 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_CREATED_NEW
Pour info, "Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche - Statistiques - publications annuelles - Édition 2014"
On note que "les langues vivantes" sont progressivement devenues de l'anglais à 93%.
Les premiers élèves formés à plus de 90% à partir du CE2 sont sortis de la scolarité obligatoire en 2012.
A lire : "L'apprentissage précoce d'une langue étrangère : une solution pour la maîtrise de l'intonation et de la prononciation ?" par Christelle Dodane (2000)
Voir aussi : www.cahiers-pedagogiques.com/L-apprentis...a-psycholinguistique
Voir aussi "L’enseignement des langues vivantes à l’école élémentaire : éléments d’évaluation des effets au collège" , par Sophie Génelot (Revue française de pédagogie, vol. 118, 1997) :
***
Dans la presse : "Niveau de compétence en anglais : la France est le pays cancre en Europe" ("VousNousIls" du 12/12/13) :cheers:

Connectez-vous pour voir le message entier.

Et dans "La Tribune" du 6/11/13 : "Qui sont les plus mauvais élèves d'Europe en anglais? French people of course!"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Jui 2014 15:59 #11012 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Citons l'étude d'origine d'"Education First" : "L'anglais en France : ambivalence et déclin"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Oct 2014 22:24 - 05 Oct 2014 22:32 #11946 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Et aussi cette étude plus générale : "Âge et apprentissage des langues à l’école" dans la "Revue de littérature" par Amelia Lambelet et Raphael Berthele, rapport 2014 du Centre scientifique de compétence sur le plurilinguisme.

Connectez-vous pour voir le message entier.

Eléments de conclusion :

En contexte scolaire, le même avantage initial des apprenants tardifs apparait, ceux-ci montrant des progrès plus rapides et surpassant les apprenants précoces en termes de vitesse d’apprentissage. Par contre, pour le moins dans les études disponibles pour l’instant, il ne semble pas que cet avantage initial ne soit ensuite rattrapé par les apprenants précoces, même si des pistes allant dans cette direction transparaissent de manière éparse. Par exemple, les résultats du Barcelona Age Factor Project suggèrent que les apprenants précoces montrent une augmentation du taux d’apprentissage au cours de la dernière session de test. Si les enfants plus jeunes sont plus lents pour l’appropriation L2, un enseignement précoce des langues peut par ailleurs tout de même être justifié d’une part par le fait qu’il rallonge la durée totale d’apprentissage, et de ce fait permet potentiellement d’atteindre un niveau final plus élevé, et d’autre part car il maximise les chances d’entrer en contact plus précocement avec des locuteurs de la langue-cible et donc d’augmenter la quantité totale d’exposition avec la langue-cible, quantité d’exposition ressortant comme facteur prédictif dans plusieurs des études apparaissant dans cette revue de la littérature. L’avantage des apprenants plus tardifs en termes de vitesse d’apprentissage peut par ailleurs être utilisé pour une implémentation de curriculums permettant de profiter de ce plus haut taux d’apprentissage au moment où celui-ci se met en place, de manière à profiter au maximum des capacités cognitives liées à l’âge. En partant du principe selon lequel les enfants plus jeunes apprennent les langues différemment des enfants plus âgés, on peut aussi penser qu’un enseignement précoce serait plus efficace s’il permettait d’augmenter (massivement) le nombre d’heures d’exposition. Ceci pourrait permettre aux apprenants plus jeunes d’exploiter au maximum leur capacité à acquérir les langues de manière plus implicite, ou plus naturelle, que les apprenants plus âgés. Pourtant, compte tenu de l’état actuel des recherches, une réponse à cette question nous semble, pour l’instant, peu probable. Les résultats et conclusions tirés, entre autres, des études d’immersion canadiennes (voir chapitres 4.1.3. et 4.1.4.) ne démontrent en effet pas qu’une immersion précoce permet d’atteindre de meilleurs résultats sur le long terme qu’une immersion tardive.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Déc 2014 12:53 - 04 Déc 2014 12:54 #12618 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Dans le "Huffington Post" du 13/11/14 : "Des cours d'anglais pour les Français? Nous en avons grand besoin selon les résultats d'un classement EF"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Jan 2015 23:11 - 02 Jan 2015 23:12 #12815 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Loys dit: Et aussi cette étude plus générale : "Âge et apprentissage des langues à l’école" dans la "Revue de littérature"

Dans "Le Matin" (Suisse) du 11/12/14 : "L'apprentissage d'une 2e langue ne doit pas être forcément précoce"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Mai 2015 09:32 - 13 Mai 2015 09:33 #13929 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Dans "Ouest France" du 13/05/15 : "Europe. Comment sont enseignées les langues étrangères dans l'UE?"
Extrait :

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Mai 2015 23:22 #13961 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Dans "Le Monde" du 19/05/15 : "Si l'apprentissage des langues est une priorité, c'est en primaire qu'il faut porter l’effort"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Oct 2015 08:55 - 26 Oct 2015 08:57 #15044 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Au BO : www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_of...el.html?cid_bo=94580
Le MEN continue d'afficher la volonté de "garantir une diversité linguistique" comme objectif...

Le système éducatif dispense un enseignement de langues vivantes étrangères et régionales varié, garant du plurilinguisme et de la diversité culturelle sur le territoire. L'apprentissage des langues tient une place fondamentale dans la construction de la citoyenneté, dans l'enrichissement de la personnalité et dans l'ouverture au monde. Il favorise également l'employabilité des jeunes en France et à l'étranger.
Tous les élèves bénéficieront, dès le début de leur scolarité obligatoire, de l'enseignement d'une langue vivante étrangère à compter de la rentrée 2016.
[...] Dès le CP, il convient de proposer un choix de langues vivantes étrangères autres que l'anglais. Cette diversité doit bénéficier en particulier à l'enseignement de l'allemand.

Mais de "carte des langues vivantes", il n'y a pas...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Nov 2015 10:30 - 25 Nov 2015 10:30 #15294 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Il suffit de le dire ! :santa:
Soutien d'Angel Gurria (OCDE) à la réforme du collège 2016 et à l'apprentissage plus précoce d'une seconde langue vivante avec cet argument :

Angel Gurria dit: Les langues on les apprend plus facilement plus jeune

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Nov 2015 12:28 - 29 Nov 2015 11:33 #15310 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
"Enseignants et parents jugent l'enseignement des langues peu efficace" dans "Le Figaro" du 26/11/15.

Connectez-vous pour voir le message entier.

Voir aussi : www.la-croix.com/Famille/Education/Famil...s-2015-11-26-1385084

Maîtriser d’abord le français
Pour autant, alors que nombre de chercheurs mettent en évidence les vertus d’un apprentissage linguistique précoce, plus de trois quarts des familles (78 %) comme des professeurs (76 %) considèrent qu’il faut d’abord bien maîtriser le fonctionnement de la langue française pour réussir à parler une langue étrangère. Aussi, 60 % des parents et 62 % des enseignants jugent que l’enseignement des langues commence assez tôt dans la scolarité.

Ou encore : www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/...841946593550892.aspx

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Nov 2015 11:32 - 29 Nov 2015 11:32 #15328 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Dans le "Café pédagogique" du 27/11/15 : "Claude Lessard : L'enseignement intensif d'une langue est un engagement pour une école"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
08 Déc 2015 22:38 #15392 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Dans "Focus campus" du 7/12/15 : "Les Français et la langue anglaise : de pire en pire…"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
08 Déc 2015 22:50 #15393 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

4. Mais la principale raison réside sans doute dans notre façon d'enseigner la langue anglaise dans le secondaire. Une façon qui, si elle a évolué, tarde à se mettre au goût du jour. On continue en effet à enseigner les langues avec des classes de 30 élèves (voire plus). "Or au-delà de 10 élèves par classe, il devient très difficile de donner la parole à chacun de façon significative, estime Kate Bell. Avec une classe de 30 élèves, on ne peut pas vraiment apprendre à parler."

Quelle découverte ! :santa:

Sans compter qu'en cas de prise de parole, il est perçu comme très important de ne pas commettre d'erreur. Le résultat, c'est que nombre d'élèves préfèrent ne pas parler... Et que les enseignants se focalisent sur l'écrit, et privilégient le cours de type magistral à l'interactivité et à l'échange.

:roll:

A cela s'ajoute un problème de technologie : l'ordinateur reste encore insuffisamment utilisé, alors qu'il pourrait en partie pallier le manque d'enseignants, au moins pour certains aspects.

Lesquels ?

Enfin, l'accent est mis la grammaire et sur la littérature, plutôt que sur le vocabulaire courant et l'usage pratique. En clair, on continue d'enseigner de façon très académique. Certes, ce n'est pas inintéressant, c'est même méritoire. Mais ce n'est pas efficace pour préparer les élèves à s'exprimer dans un monde globalisé...

C'est vrai qu'une bonne maitrise de la grammaire anglaise n'a aucun intérêt pour la pratique de la langue, notamment "dans un monde globalisé"...
Quant à "l'accent mis sur la littérature" dans le secondaire, l'auteur de cette fine analyse serait inspiré d'ouvrir quelques manuels ou de visiter quelques classes...

5. Autre problème de fond, le refus de faire de l'apprentissage de l'anglais une priorité. On enseigne l'anglais au collège et au lycée, certes, mais cette langue n'est pas traitée de façon spécifique - alors qu'elle occupe une place à part dans les échanges internationaux. "Il existe en France une réticence forte à définir l'anglais comme une langue à part, observe Kate Bell.

Comme une langue prioritaire, pour dire les choses plus clairement. :rirej
"Dans un monde globalisé", la recherche d'un plurilinguisme européen n'a aucun intérêt !
Pourtant, la consultation de ce fil montre bien qu'une priorité écrasante est donnée à l'anglais dès le primaire. Avec les résultats que l'on observe.

Du côté des pouvoirs publics, on ne ressent aucun sentiment d'urgence, aucune vraie volonté d'avancer. Et il n'y a pas non plus de pression sociale. Le problème dépasse le seul cadre de l'éducation nationale. C'est une particularité française assez surprenante pour un observateur extérieur. Alors que d'autres pays ont lancé des plans ambitieux pour combler leur retard - avec des résultats probants. L'Espagne, par exemple, a créé des écoles primaires bilingues, où un tiers de la journée se déroule en anglais. Il s'agit d'un programme pilote, qui a peu à peu été élargi. Aujourd'hui, on dénombre plus de 300 écoles de ce type."

Une pratique ultra-minoritaire... Heureusement, en France, l'Etat continue de financer les écoles bilingues privées !

En France, on vient au contraire de décider de supprimer les classes bilingues : cela ne va pas arranger les choses...

Avec la réforme du collège, on supprime surtout les sections européennes et donc, par exemple, les cours d'histoire en anglais par des professeurs certifiés.

Ajoutons que ce décrochage en anglais ne semble pas être le seul : année après année, les tests Pisa, par exemple, font apparaître un recul relatif de notre pays dans plusieurs matières, comme les mathématiques ou la compréhension de la lecture.

Non : compréhension de l'écrit en progrès depuis 2006...

Le piètre résultat de la France dans le baromètre EF ne doit donc pas surprendre. Etudier l'anglais pendant 7 ou 8 ans et sortir du lycée et être au final incapable de suivre une conversation dans cette langue est même quasiment devenu la norme dans l'Hexagone.

L'auteur ne semble pas savoir que l'anglais s'enseigne depuis le CP...

Et cet énorme gaspillage d'énergie et d'argent public ne semble choquer personne... Il faudra bien pourtant y remédier un jour. Mais comment ?

En revenant sur l'enseignement de l'anglais en primaire, pour donner des bases solides aux élèves dans leur propre langue dans le primaire et leur permettre d'aborder sereinement l'apprentissage d'une langue étrangère dans le secondaire ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
14 Déc 2015 01:08 #15445 par Hervé
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
A propos des difficultés en LV dues au mauvais niveau en français, une bonne anecdote d'un collègue d'anglais.
En classe technologique, il existe un enseignement coordonné "anglais-technologie". Pourquoi pas. Un élève devait présenter en anglais un projet, en l'occurrence le fonctionnement d'une machine à prendre le pouls. Pendant tout l'exposé l'élève a parlé d'une "hen machine".
Comme vous le savez sans doute, "hen" désigne... la poule (le gallinacé) :lol: .En fait l'élève avait bien utilisé un dictionnaire mais il ne savait pas correctement orthographier "pouls". :D

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
14 Déc 2015 15:15 #15449 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Ces cours coordonnés sont, de l'aveu de mes collègues, une belle imposture.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
14 Déc 2015 15:58 #15450 par Maïna
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
L'anecdote racontée par Hervé me rappelle une vécue par ma soeur. L'élève avait cherché "joug" à la place de "joue" dans le dictionnaire pour en obtenir la traduction en anglais.
De mon côté, j'ai des élèves en classe européenne qui ont six (!!) heures d'anglais par semaine (grâce à une DNL) contre quatre en français et qui ont de grandes difficultés en orthographe, grammaire et expression écrite.
Je crois que favoriser les langues est un bon point, mais avant cela, maîtriser le français qui est une langue vivante comme une autre devrait faire partie de la base. Même les parents souhaitent "revenir au bon vieux temps" (ce qui n'est pas forcément ma position pédagogique).
J'en viens, parfois, à utiliser les techniques du FLE avec des élèves qui ne devraient pas en avoir besoin selon les critères classiques des classes FLE.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
31 Mai 2016 15:31 - 25 Mai 2017 00:27 #16549 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Pour la "diversité", ce n'est pas gagné compte tenu de l'omniprésence de l'anglais !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Oct 2016 15:59 #17283 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Dans "VNi" du 30/09/16 : "Langues vivantes dès le CP : « il y a un énorme besoin de formation des PE »"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
15 Nov 2016 23:47 - 15 Nov 2016 23:47 #17721 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
www.lexpress.fr/education/pourquoi-les-f...anglais_1850725.html

L'étude annuelle publiée ce mardi de l'institut Education First (EF EPI), organisme privé d'enseignement linguistique, compare le niveau d'anglais des adultes dans 72 pays. La France se situe au 29e rang. Juste entre l'Italie et Hong Kong, et derrière l'Espagne, la Bulgarie ou encore la Slovénie. Dans les tréfonds du classement, l'Hexagone reste le pays européen le moins bon en anglais, même si le pays a gagné quelques galons par rapport à l'année dernière où il se débattait à la 34e place.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Mar 2017 11:49 - 04 Mar 2017 11:53 #18512 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
En anglais sur le "World Economic Forum" : "Think being younger helps you pick up languages? Think again" par Warren Midgley.

Language immersion environment best for young children
Living, learning and playing in a second language environment on a regular basis is an ideal learning context for young children. Research clearly shows that young children are able to become fluent in more than one language at the same time, provided there is sufficient engagement with rich input in each language. In this context, it is better to start as young as possible.
Learning in classroom best for early teens
Learning in language classes at school is an entirely different context. The normal pattern of these classes is to have one or more hourly lessons per week.
To succeed at learning with such little exposure to rich language input requires meta-cognitive skills that do not usually develop until early adolescence.
For this style of language learning, the later years of primary school is an ideal time to start, to maximise the balance between meta-cognitive skill development and the number of consecutive years of study available before the end of school.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
08 Mai 2017 20:33 - 08 Mai 2017 20:34 #18876 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Encore une étude dans le même sens : "Early English language lessons less effective than expected"
Nils Jaekel, Michael Schurig, Merle Florian, Markus Ritter: From early starters to late finishers? A longitudinal study of early foreign language learning in school, in: Language Learning, 2017, DOI : onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/lang...BFB583912A4F8.f02t04

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Sep 2017 08:25 #19693 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Nov 2017 12:26 #19981 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Sur "Focus campus" du 9/11/17 : "Maîtrise de l’anglais : la France stagne à un niveau médiocre"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Jan 2018 16:44 #20386 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Dans "VNi" du 15/01/18 : "Parcoursup : faudra-t-il être un crack en anglais pour aller à la fac ?"


Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Jui 2018 07:48 #21123 par Loys
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.207 secondes
Propulsé par Kunena