Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1
  • 2

SUJET : L'aberrante réforme des rythmes scolaires

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 01 Sep 2014 18:56 #11530

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Vous pouvez commenter ici l'article "Rythmes 'n' blues" du 1er septembre 2014.

Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 01 Sep 2014 23:24 #11533

  • archeboc
  • Portrait de archeboc
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Messages : 666
Encore une magistrale analyse de la situation. Bravo.

Je suis jaloux.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 02 Sep 2014 14:36 #11538

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Merci. :oops:
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 02 Sep 2014 14:48 #11539

  • _NG_
  • Portrait de _NG_
  • Hors Ligne
  • Novice
  • Messages : 20
Je plussoie archeboc.

Je comprends enfin pourquoi cette réforme m'a laissé très perplexe.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 02 Sep 2014 18:30 #11545

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Complément grâce à cet article du "Monde" du 02/09/14 : "Rythmes scolaires : 2 951 communes profitent d'un aménagement de la réforme"

2951 communes, soit 12,7% des communes ont dérogé, à titre d'expérimentation (sic), au cadre général du décret dont un tiers de communes urbaines et 14 villes de plus de 50 000 habitants : Marseille, Lyon, Saint-Étienne, Perpignan, Mulhouse, Dunkerque, Avignon, Colombes, Saint-Pierre, Clichy, Sarcelles, Cayenne, Hyères, Vannes.

Il faut évidemment ajouter Paris ainsi que les 345 communes ayant obtenu le samedi matin (comme Lille), oubliés ici...

Estimation très approximative, en se fondant sur un ratio constant nombre d'élèves/nombre d'habitants (et sans tenir compte des 344 communes autres que Lille) : 18,6% des élèves au moins seraient concernés. Presque un élève sur cinq ne serait pas concerné par le cadre général du décret d'origine.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 05 Sep 2014 00:05 #11588

  • 1365
  • Portrait de 1365
  • Hors Ligne
  • Candide
  • Messages : 2
C'est exactement ce qui se passe ! Merci ! Je diffuse sur FB si vous me le permettez.

Autre élément, que tu n'évoques pas, c'est que cette histoire a d'autres origines...non médicales !

Dès 2002:
www.sudeducation.org/Rythmes-scolaires.html
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 05 Sep 2014 00:53 #11589

  • 1365
  • Portrait de 1365
  • Hors Ligne
  • Candide
  • Messages : 2
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 06 Sep 2014 10:23 #11599

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
1365 écrit:
Autre élément, que tu n'évoques pas, c'est que cette histoire a d'autres origines...non médicales !

Dès 2002:
www.sudeducation.org/Rythmes-scolaires.html
J'aurais effectivement plein d'autres choses à dire sur la réforme en l'état et c'est par ailleurs très instructif de constater que le débat remonte beaucoup plus loin à Paris.

Mais les meilleurs arguments sont souvent inaudibles quand les promoteurs de la réforme brandissent l'intérêt de l'enfant. Dans cet article je me suis donc contenté de m'intéresser à l'axe principal qui sert d'argumentaire à la mise en place de la réforme : et je me suis essayé à une réfutation en bonne et due forme.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 08 Sep 2014 21:31 #11642

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Développement intéressant, ce communiqué étonnant de la FCPE :

La coupure du mercredi est indispensable pour le repos des enfants

FAUX - La coupure du milieu de semaine a été mise en place pour permettre aux enfants de suivre une instruction religieuse et non pas parce qu'une journée d'interruption du travail scolaire en milieu de semaine s'imposait pédagogiquement. Initialement le jeudi, cette interruption est passée au mercredi en 1972. Par ailleurs, avec cinq jours d'école consécutifs, comme c'est le cas dans la plupart des pays occidentaux, les enfants se couchent à des heures régulières et sont moins fatigués.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 08 Sep 2014 21:36 #11643

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
En somme, la réforme des rythmes scolaires, c'est le combat pour la laïcité en 2014 ! :santa:

A noter que cette position de la FCPE était beaucoup moins tranchée l'an passé. Voilà qui indique qu'il s'agit bien d'un point faible de la réforme. A quand un communiqué de la FCPE sur la désynchronisation du week-end ?

Encore plus intéressant : l'heure du coucher à des heures régulières soit mise en lien avec l'école, et non avec les parents. :devil:

Qu'ils n'aient pas cours le mercredi incitait les parents à coucher leurs enfants tard, c'est la déduction qu'il faut donc en faire !
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 09 Sep 2014 20:19 #11647

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
On me signale un document très intéressant, ce dossier de presse du 5 avril 2001 "Rythmes de l'enfant - De l'horloge biologique aux rythmes scolaires - Une expertise collective de l'Inserm"

Dans les observations que je retiens pour ma part :

Les experts préconisent de respecter le rythme veille-sommeil de l'enfant, en facilitant l'accès à la sieste pour les plus petits
(2 à 5 ans). Ils suggèrent de ne pas limiter la sieste aux enfants de petite section de maternelle ; les plus grands peuvent aussi en avoir besoin.
Chez les enfants plus âgés (6–12 ans), les experts recommandent de veiller à une quantité de sommeil suffisante (9 heures à 10 ans) et à des horaires réguliers de coucher et de lever. Enfin, pour les adolescents, les experts conseillent de retarder l'heure d'entrée en classe.

Il est proposé que les cours ne commencent pas avant 9 heures.
Les scientifiques soulignent néanmoins l'effet néfaste des heures de lever trop tardives les jours non scolaires . L'adoption
pendant le week-end d'horaires décalés ne peut qu'aggraver les difficultés d'endormissement et la tendance naturelle à la somnolence diurne des adolescents le reste de la semaine
.

On voit que la réussite des apprentissages est davantage conditionné par des habitudes familiales que des scolaires.

L'ensemble des travaux européens qui ont porté sur l'évolution des performances intellectuelles des enfants au cours de la journée, montrent un profil "classique " identique. Ce profil se caractérise par une élévation des performances au fil de la matinée scolaire, suivie d'une chute après le déjeuner, puis à nouveau d'une progression de la vigilance au cours de l'après-midi. [...] Les experts conseillent aussi de tenir compte de la rythmicité de la vigilance pour organiser la journée scolaire . Ainsi serait-il préférable de réserver les créneaux horaires définis comme étant les plus favorables (fin de matinée/ milieu d'après-midi), à des apprentissages nouveaux nécessitant de l'attention, et, à l'inverse, d'occuper les moments moins favorables à des activités d'entretien des connaissances ou à caractère plus ludique.
Pile au moment des temps d'activités périscolaires à Paris, par exemple. :mrgreen:

Pire à ce sujet :

Il apparaît essentiel de ne pas placer en début d'après-midi des matières fondamentales qui nécessitent une vigilance importante chez l'élève. Cette recommandation est d'autant plus importante à respecter dans les zones sensibles (ou zones d'éducation prioritaire, ZEP) où les difficultés scolaires sont généralement plus fréquentes.

A noter que la conclusion du dossier est défavorable à la semaine de quatre jours.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 13 Sep 2014 16:02 #11677

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Et un nouveau communiqué de la FCPE ce 13/10/14 : "Avec la réforme des rythmes, le temps de l’enfant ne sera pas allégé, bien au contraire !"

Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 13 Sep 2014 16:14 #11678

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Et toujours rien sur la désynchronisation du dimanche... :devil:
Avec la réforme des rythmes, le temps de l’enfant ne sera pas allégé, bien au contraire !

FAUX – De fait, certains enfants faisaient déjà des activités extrascolaires le soir ou le mercredi, qui n'étaient pas comptabilisées dans le temps hebdomadaire de l'enfant.
Dans le "temps hebdomadaire" de quoi exactement ? Car il s'agit ici du temps d'enseignement ou du temps de présence à l'école...

Par ailleurs le raisonnement est assez étonnant : parce que "certains enfants" avaient des "activités extra-scolaires", le rythme scolaire de tous les enfants a été allégé ! :santa:

Avec la réforme, des activités sont proposées pendant la journée et à tous les enfants. L'accès pour tous les élèves aux activités artistiques, culturelles et sportives marque la véritable démocratisation de ces pratiques.
Toutes ces activités sont déjà pratiquées dans le temps scolaire obligatoire. :roll:

Et la démocratisation que recherche l'école n'est pas celle du temps périscolaire, mais de la réussite scolaire. Si tel était néanmoins l'objectif, il suffisait que l'Etat apporte une aide financière pour les activités périscolaires déjà existantes.


Par ailleurs, une journée moins chargée en apprentissages scolaires est une journée moins lourde et moins stressante.
Surtout quand les nouvelles activités interviennent au moment des pics de vigilance en milieu d'après-midi par exemple.

Et c'est bien l'objectif de la réforme des rythmes scolaires, mieux étaler les apprentissages scolaires dans le temps.
De ce point c'est un échec monumental...

VRAI – Jusqu'à midi, l'attention de l'enfant augmente. Pour favoriser la réussite des élèves, les matinées doivent être réservées aux apprentissages scolaires (5 matins par semaine). Les heures de classe restantes sont à répartir les après-midi, le plus loin possible des repas.
Où on ne parle plus des pics de vigilance de l'après-midi...

Les enfants ne pourront plus faire d'activités extrascolaires le mercredi

FAUX - Le souci de la FCPE est celui de l'emploi du temps de tous les enfants. Même s'il faut évidemment faire des compromis pour concilier les obligations familiales et professionnelles avec le respect des rythmes des enfants, c'est plutôt à la société de s'adapter aux besoins des enfants et non à eux de s'adapter à l'organisation de la société...
C'est curieux car le choix du mercredi ne semble pas avoir obéi à cette logique. :fur

...surtout quand celle-ci s'est faite au jour le jour, sans réflexion réelle, en particulier sans réflexion sur les différents temps de l'enfant.
Grandiose ! :cheers:

On note que la réponse, un brin tortueuse, n'apporte finalement aucun démenti : la société doit s'adapter et les enfants ne pourront plus faire d'activités extrascolaires le mercredi...

Par ailleurs, rien n'empêche le report au samedi matin des activités extrascolaires du mercredi matin. Une majorité des parents étant disponibles, cela pourrait même permettre à un plus grand nombre d'enfants d'en bénéficier, questions financières mises à part.
Le lien logique entre disponibilité et accessibilité financière m'échappe quelque peu...

Les enfants réussissent tout aussi bien avec la semaine de quatre jours
Le problème n'est pas la semaine de 4,5 jours, mais une mauvaise semaine de 4,5 jours.

FAUX – La semaine de quatre jours perturbe davantage les enfants, car ils subissent deux coupures dans leur rythme de vie et d'apprentissage : le jeudi matin reproduisant le même scénario que celui du lundi.
Nulle part l'Académie de médecine ne fait mention de ce problème... Elle évoque comme problème la longueur de la coupure, et non leur fréquence...

Ils ont alors à deux reprises du mal à se réapproprier des comportements d'apprentissage. En outre, l'organisation sur quatre jours impose aux enfants six heures de classe par jour afin d'atteindre les heures hebdomadaires légales. Cette longueur excessive des journées perturbe encore plus les apprentissages pour des enfants de moins de huit ans et en particulier pour ceux qui sont les plus fragiles.
Génial : à Paris, à Marseille et à Lyon les journées atteignent 6h de cours deux ou trois fois par semaine !

Il n'y a pas que les rythmes scolaires, le sommeil est tout aussi important

VRAI – Le sommeil doit être régulier, avec des horaires de coucher les plus fixes possibles pour ne pas créer de décalage dans l'horloge biologique de l'enfant et en limitant le temps passé devant les écrans (télévision, téléphones portables, ordinateurs, consoles de jeux...). De nombreux enfants sont fatigués, non pas à cause de la réforme des rythmes, mais bien parce qu'ils ont un manque de sommeil.
Mais c'est bien sûr secondaire par rapport à une journée inhumaine se terminant à 16h30... :santa:
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 14 Sep 2014 13:34 #11692

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Ajout de la FCPE le 14/09/14 :
La pause de midi est un moment important pour l’enfant

VRAI – La pause de midi, ou pause méridienne, est un véritable temps éducatif, où les bonnes habitudes alimentaires se prennent dès le plus jeune âge.VRAI Il faut pour cela que l'enfant soit accompagné par du personnel formé, dans des locaux calmes et bien conçus, avec le souci de la qualité alimentaire. C'est aussi un moment de faible vigilance. C'est pourquoi la FCPE exige une pause méridienne de 90 minutes minimum autant dans le primaire que dans le secondaire ! Penser une organisation des emplois du temps des élèves avec une pause méridienne allongée est le meilleur pour les enfants !

Ce qui est bête, c'est que les nouveaux temps d'activité périscolaires peuvent parfaitement manger sur cette pause méridienne...

Ajoutons plus la pause méridienne est longue, plus le temps de présence à l'école est lui-même long. :santa:
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 15 Sep 2014 07:46 #11698

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
"Dubet : «On traite mal ceux qui ne sont pas dans l’élite»" dans "Libération" du 9/09/14.

On apprend que :

François Dubet écrit:
Le grand débat sur la refondation de l’école a été lancé sur ces bases-là : élargir le temps scolaire pour les enfants de catégories modestes, rapprocher le collège du primaire pour éviter les ruptures…

:shock:
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 17 Sep 2014 12:13 #11726

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Ajout de la FCPE du 17/09/14 :
Libérer le vendredi après-midi est une bonne idée

FAUX
– Cette organisation ne va pas dans le sens de l'intérêt de l'enfant. Libérer le vendredi après-midi sans avoir classe le samedi matin est une erreur car plus la coupure du week-end est longue, plus la reprise des apprentissages scolaires est difficile. De plus, cette configuration ne permet plus d'alléger les autres jours de la semaine qui, de fait, vont rester aussi chargés.

C'est bête : c'est précisément ce que permet la réforme ! :santa:

Et toujours rien sur le fait qu'il fallait abréger cette coupure, conservée en l'état avec les nouveaux rythmes, voire aggravée...
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 23 Sep 2014 15:58 #11795

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Sur "VousNousIls" du 23/09/14, un sondage de la PEEP : "La réforme des rythmes scolaires ne convainc pas les parents, selon la Peep".

Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 08 Oct 2014 18:51 #11968

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Dans "VousNousIls" du 8/10/14 : "Rythmes scolaires : le samedi matin travaillé choisi par 2,58 % des écoles"

Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 08 Oct 2014 21:59 #11972

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Même Antoine Prost semble changer d'avis sur la question :

Antoine Prost écrit:
Le changement c'est tout le monde ensemble. Mais ça suppose qu'il y ait un consensus sur l'école. Or l'alternance politique est en train de désarticuler l'école. On ne peut pas changer de programme à chaque fois que le président change. On ne peut pas former les maîtres quand la Gauche est au pouvoir et arrêter de les former quand la droite revient. On ne peut pas réduire la semaine de classe quand la Droite est au pouvoir et la rallonger dès que la Gauche récupère le pouvoir. C'est se moquer des enseignants. [...] On se plaint de la fatigue des élèves à propos des rythmes scolaires. Comme s'ils passaient tout leur temps à l'école. Mais ils n'y sont que 24 heures par semaine. Ils regardent la télévision plus de deux heures par jour. Pourquoi ne demande-t-on pas la réduction de la télévision ? Pourquoi est-ce à l'école de s'effacer. C'est le monde à l'envers !

www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/...169795179603439.aspx

Elle est loin, l'époque où Antoine Prost se mettait en colère contre la semaine de quatre jours !

www.franceculture.fr/emission-rue-des-ec...s-l-ecole-2013-10-02
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 23 Oct 2014 21:59 #12127

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
"L'ORTEJ rappelle ses recommandations pour une réforme des rythmes réussie" sur le site de la FCPE du 23/10/14.

Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 23 Oct 2014 22:19 #12128

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
A l'occasion des vacances d'automne, l'ORTEJ (Observatoire des rythmes et des temps de vie de l'enfant et du jeune) tient à faire part de sa satisfaction de constater, d'une part, que dans la majorité des écoles de France, les enseignements se répartissent sur 9 demi-journées et, d'autre part, que les journées sont « dédensifiées ». Ce faisant, les rythmes de l'enfant sont mieux respectés et l'efficacité des enseignements est renforcée.
Tout va bien donc ! :cheers:

Seules des évaluations objectives confirmeront (ou infirmeront) cette hypothèse.

Le premier objectif de la réforme des rythmes scolaires -proposer des emplois du temps scolaires journaliers et hebdomadaires plus adaptés aux enfants et plus efficaces pour les apprentissages- est en partie atteint.
Admettons... Il y a d'autres objectifs... non atteints ?

Le second objectif a ouvert un vaste chantier qu'il convient, malgré certaines difficultés, de mener à son terme. Il s'agit de faire des temps « libérés » des temps de loisirs éducatifs accessibles à tous.
Le mercredi est un temps "libéré" ? :scratch:

Parents, animateurs, responsables associatifs, politiques, enseignants... les adultes doivent être plus que jamais des éducateurs.
Les enseignants sont supposés devenir "éducateurs" après leurs cours ? :scratch:

Il convient maintenant de poursuivre la mise en place de la réforme des rythmes scolaires et d'apporter d'importants ajustements là où les recommandations de l'ORTEJ, s'appuyant sur les travaux des chronobiologistes et des chronopsychologues mais aussi des pédagogues, ont été ignorées.
Non, c'est impossible : l'ORTEJ n'exprimerait pas sa "satisfaction", sinon...

A ce sujet, nous rappelons ces recommandations déjà formulées en mai 2014 :

- La durée du temps scolaire journalier doit être plus courte.
C'est raté !

- Le temps scolaire hebdomadaire doit être réparti sur 9 demi-journées. Le vendredi après-midi doit exclusivement être réservé aux enseignements. En effet, plus la coupure du weekend est longue, plus la reprise des apprentissages scolaires est difficile.
C'est surtout que cette coupure, au lieu d'être raccourcie pour retrouver le rythme hebdomadaire d'avant 2008, devait rester en l'état (réforme première version) et a même pu être rallongée par la réforme (réforme seconde version) : Ubu roi !

De plus, si tel n'était pas le cas, les activités complémentaires de l'école n'étant pas obligatoires, la coupure du week-end se ferait ressentir encore plus longtemps (lundi, mardi matin) et plus négativement (fatigue, performances scolaires plus faibles).
L'emploi du conditionnel est très euphémistique ici, compte tenu que deux grandes villes française (Lyon et Marseille) et bien d'autres sont dans ce cas.

Leur ignorance conduit à des effets contraires à ceux recherchés par la mise en place de nouveaux aménagements des temps éducatifs.
Ce qui n'empêche pas l'ORTEJ d'exprimer sa "satisfaction"... :santa:

Aussi convient-il de rappeler à nouveau aux différents acteurs de la réforme que quatre conditions doivent être impérativement être respectées :
Rappel... à tout hasard. :santa:

-Refuser que les temps d'activités périscolaires (TAP) soient proposés uniquement le vendredi après-midi si les élèves sont en congé le samedi matin.
La réforme laisse les collectivités locales décider et impose le congé du samedi. :santa:

-Respecter prioritairement la pause méridienne.
Qu'observe-t-on dans les faits ? :santa:

-Différencier les maternelles de l'école élémentaire.
Ce qui n'est pas le cas et ne peut pas l'être. :santa:

-Développer une réelle politique d'évaluation chronobiologique et chronopsychologique des aménagements mis en place.
Ce qui sera très simple compte tenu du chaos engendré. :santa:

- Sensibiliser les différents acteurs.
:scratch:

Bref, un communiqué relativement schizophrène de l'ORTEJ.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 06 Nov 2014 00:13 #12292

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Dans le "Café" du 5/11/14 : "Rythmes : Quel bilan pour la répartition du temps scolaire ?"

Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 05 Déc 2014 09:50 #12626

  • archeboc
  • Portrait de archeboc
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Messages : 666
Dans la livraison de décembre de la revue Esprit, le dossier central a pour thème : Changer de rythme. Un article est plus spécifiquement dédié à la réforme des rythmes scolaire : Apprendre à son rythme, d'Alice Béja. Alice Béja est la secrétaire de rédaction d’Esprit (la n°2 de la revue).

A noter qu'autour de ce thème, la revue organise un débat jeudi 11 décembre : changeons de rythme. C'est à la gaieté lyrique, à 19h19

Ce débat ne portera pas spécifiquement sur les rythmes scolaires, la présence de Michel Lussault, président du Conseil supérieur des programmes, est donc fortuite.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 10 Fév 2015 14:07 #13173

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Dans "VousNousIls" du 10/02/15 : "74% des enseignants jugent l’effet des rythmes scolaires « négatif » pour les élèves"

Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 28 Fév 2015 15:00 #13392

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Nouveau sondage :
6 mois après sa généralisation dans tout le pays, 68% des Français considèrent que la réforme des rythmes scolaires dans les écoles a été « une mauvaise chose », contre seulement 27% trouvant qu'elle a été « une bonne chose ». Les parents ayant eux-mêmes un enfant en maternelle ou en primaire sont même 81% à penser que cette réforme a été « une mauvaise chose ». Par ailleurs, si, sans surprise, l'écrasante majorité des sympathisants de la droite considère qu'elle a été « une mauvaise chose » (86%), c'est aussi l'avis de 42% des sympathisants de la gauche. Mais ceux-ci restent tout de même une majorité de 54% à trouver, au contraire, qu'elle a été « une bonne chose ». Par ailleurs, les habitants d'Ile-de-France sont plus nombreux à trouver que cette réforme a été « une bonne chose » (41%) que les habitants des autres régions (entre 18% et 30%), où les activités périscolaires ont parfois eu plus de mal à se mettre en place.
Au final, c'est peu dire que ce dispositif reste encore à améliorer sur le terrain, pour que cette réforme finisse par être acceptée. Elle était pourtant au début très populaire sur le principe, avant d'être concrètement mise en place avec les activités périscolaires (en janvier 2013, 59% des Français se disaient favorables au retour à la semaine de 4 jours et demi dans les écoles primaires").

Le sondage : www.bva.fr/data/sondage/sondage_fiche/16...evrier_201596dad.pdf
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 01 Mar 2015 12:17 #13402

  • JCP
  • Portrait de JCP
  • Hors Ligne
  • Légendaire
  • Nil admirari.
  • Messages : 237
Les profs n'en veulent pas...
Les élèves n'en veulent pas...
Les parents n'en veulent pas...
Les collectivités locales n'en veulent pas...

Une mesure qui suscite une telle unanimité, il y a de quoi être fier pour le gouvernement qui l'a prise !
Mehr Licht !
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 01 Mar 2015 20:26 #13409

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
La réforme des rythmes a été une occasion spectaculaire de faire semblant de changer l'école tout en masquant le non-rétablissement des 26h d'enseignement.

Un signe parmi d'autres d'une certaine continuité de l'action politique en matière d'éducation.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 23 Mai 2015 18:44 #13977

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Un compte-rendu du SNPI-FSU le 18/05/15, le syndicat national des personnels d'inspection : "Efficacité pédagogique de la réforme des rythmes scolaires Audience du SNPI auprès de l’IGEN"

Extrait :

Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Conclusion

On ne peut conclure aujourd’hui que la réforme des rythmes a eu un impact positif déterminant sur la réussite des apprentissages. Son ambition était justifiée mais sa mise en œuvre n’a pas permis de garantir des organisations favorables à ses finalités.

Le SNPI voit dans la mise en place de cette réforme un ensemble d’éléments qui confortent son attachement à un cadrage national fort. La grande latitude donnée aux élus a eu des conséquences diverses mais, trop souvent, elle n’a pas permis de maintenir les attentions et les exigences qui auraient été nécessaires pour que cette réforme permette les évolutions positives qu’elle visait.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 06 Jui 2015 15:23 #14089

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
Avec un peu de recul dans "La Gazette des communes" du 6/06/15 : "Rythmes scolaires : le bilan des villes moyennes"

Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'aberrante réforme des rythmes scolaires 09 Nov 2015 17:13 #15193

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13357
"RAPPORT DU COMITÉ DE SUIVI DE LA RÉFORME DES RYTHMES ÉDUCATIFS - Une année de généralisation des rythmes" (novembre 2015)

Et dans le "Café" du 9/11/15 : "Rythmes scolaires : Les effets pervers des nouveaux rythmes scolaires sur les enseignements"

Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
  • Page :
  • 1
  • 2
Temps de génération de la page : 0.127 secondes
Propulsé par Kunena