Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : La France mal notée dans le palmarès du Collège des Bernardins

La France mal notée dans le palmarès du Collège des Bernardins 23 Jui 2016 12:34 #16735

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13478
Dans "Le Figaro" (abonnés) du 22/06/16 : "Éducation: la France mal notée"

Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La France mal notée dans le palmarès du Collège des Bernardins 24 Jui 2016 08:56 #16740

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13478
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La France mal notée dans le palmarès du Collège des Bernardins 25 Jui 2016 18:03 #16752

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13478
Quelle est la vraie valeur des systèmes éducatifs? Un palmarès inédit du Collège des Bernardins relègue la France plus loin que dans les études internationales existantes, lesquelles nous accordaient jusqu'alors un rang moyen. Notre pays pointe à une médiocre vingt-cinquième place sur les trente-deux pays de l'OCDE analysés par quatre experts. Ces derniers ont rebattu les cartes des statistiques de l'Unesco et de l'OCDE, basées notamment sur les résultats scolaires des élèves de 15 ans.
On découvre un système éducatif français qui manque d'équité, où de nombreux élèves sont malheureux d'aller à l'école, absents, peu motivés…
"malheureux d'aller à l'école" avec un très bon "sentiment d'appartenance" selon PISA ? :shock:

...et les professeurs moins investis qu'ailleurs.
D'où sort cet indicateur ? Que veut-il dire exactement ? :shock:

L'intérêt de ce classement concocté par d'anciens experts de l'OCDE et de l'Éducation nationale, c'est qu'il combine une trentaine de statistiques différentes permettant d'établir quels sont les points faibles et les points forts de chaque pays.
Une "expertise" dont on va pouvoir mesurer la valeur...

«Nous ne nous arrêtons pas uniquement aux résultats des élèves, ce qui est simpliste», explique Gaby Hostens, ancien responsable d'éducation flamand.
Ah ? On va parler du salaire des enseignants, des taux d'encadrement, de la taille des classes, des publics moins homogènes ?

30% de matheux en Corée contre 12% en France

Certes, la France affiche des résultats corrects, sans plus, en termes d'efficacité, c'est-à-dire la capacité à limiter la part d'élèves en difficulté et à maximiser la proportion d'élèves performants. Mais alors que la Corée compte 30 % d'élèves excellents en mathématiques et le Japon 18 %, nous n'en avons que 12 % et avons baissé ces dix dernières années. «C'est plutôt inquiétant pour la performance future du pays» soulève Bernard Hugonnier, ancien responsable éducation de l'OCDE.
Quelle est donc la cause de cette baisse déjà constatée par la DEPP en 2007 à l'issue du CM2 (donc les élèves évalués par PISA 2012) ? :devil:

La France atteint par ailleurs une place moyenne en termes d'efficience, le rapport entre les performances et l'ensemble des dépenses. Trois critères la font irrésistiblement plonger. Elle affiche un des plus mauvais scores «d'équité». Cette notion mesure la capacité à faire réussir les élèves les plus défavorisés. Le Canada, l'Australie, l'Irlande, la Finlande et la Norvège y parviennent, tandis que nous pataugeons.
Cette statistique ne prend pas en compte l'hétérogénéité démographique des pays (et dont la France peut être fière). Par exemple, en 2012, il y avait dans PISA quatre fois plus d'élèves immigrés (issus en grande majorité de milieux socio-professionnels peu qualifiés) en France qu'en Finlande. Au Canada, l'immigration a un profil socio-économique beaucoup plus favorisé.

A moyens équivalents, peut-on comparer ? :shock:

Quels pays promeuvent vraiment l'intégration : ceux qui sélectionnent leur immigration, ceux qui la restreignent ?

Moins de 6 % de nos élèves défavorisés réussissent à obtenir d'excellents résultats en mathématiques, quand tous les pays asiatiques dépassent les 15 %, et que la majorité de nos voisins européens font mieux. Pourquoi?
Parce que les meilleurs pays asiatiques ne sont pas des "pays" et qu'ils excluent les plus défavorisés de leur système éducatif ?

Bernard Hugonnier accuse «l'échec de la politique d'éducation prioritaire menée depuis trente ans. Les jeunes issus de l'immigration et défavorisés sont parqués ensemble, les moyens d'aide sont saupoudrés…».
La ségrégation résidentielle n'est pas la responsabilité de l'école. :fur

Gaby Hostens, lui, critique un système français «très centralisé et faussement équitable».
Les experts du Collège des Bernardins ont voulu mesurer la motivation des élèves. La France a tout faux concernant les absences, les retards, l'envie d'aller à l'école ou la persévérance. Elle affiche l'avant-dernier rang international.
La consultation de PISA 2012 montre que :
- le taux de retard est inférieur à la moyenne de l'OCDE (III, 2.2)
- l'absentéisme est inférieur à la moyenne de l'OCDE (III, 2.7)

Au passage retards et absences dépendent aussi... de l'application rigoureuse ou non des règles scolaires.

«Seuls 42 % de nos élèves se sentent bien à l'école, et la seule chose qui les motive, c'est qu'ils s'y font des amis!», rappelle Bernard Hugonnier.
D'où sort le chiffre de 42% ? :shock:



www.laviemoderne.net/detox/26-la-souffra...scolaire-mythe-utile
www.laviemoderne.net/detox/64-a-l-ecole-comme-chez-moi
www.laviemoderne.net/detox/65-petite-climatologie-scolaire

Edit : après recherche, il semble que ce chiffre concerne le sentiment d'être à l'école comme chez soi des enfants immigrés. C'est de "l'expertise" ! :cheers:

Enseignants désinvestis

Enfin, dernier critère, nos enseignants en partie désinvestis (retards, absentéismes) travailleraient avec un enthousiasme limité...
:shock:

1. L'investissement n'est pas l'enthousiasme. Et ni l'un ni l'autre ne peuvent se résumer à des taux de retards ou d'absentéisme...
2. Le taux d'absences dans l'Éducation nationale est dans la moyenne du monde professionnel
3. Et si on parlait du manque d'investissement dans les enseignants ? Ou du climat de discipline en France ?

...quand le Danemark, le Canada ou les États-Unis affichent des scores bien supérieurs.
Des "scores" d'enthousiasme ou d'investissement ? Et comment se mesurent-ils ?

Curieux : aux États-Unis, entre 40 et 50% des professeurs quittent le métier avant cinq ans de carrière (Ingersoll, 2003)

Pour autant, les auteurs du palmarès se veulent prudents. Aucun de ces pays ne dispose d'un système performant dans tous les domaines et «ne peut prétendre à l'excellence ou servir de modèle absolu pour les autres». Les élèves du Canada, pays classé premier, ne sont ainsi pas très enthousiastes à l'idée d'aller à l'école, tout comme la Finlande pourtant souvent montrée en exemple.
C'est même à peu près le contraire... :santa:



Au Japon, classé deuxième, les professeurs sont moyennement motivés. Quant à la Suisse, classée troisième, elle pourrait faire des progrès d'efficience. Le système américain, lui, est plutôt équitable, les élèves et les professeurs débordent d'enthousiasme. En revanche efficience et efficacité ne sont pas au rendez-vous.
Peu importe, après tout ! :santa:

Mais comment est mesurée l'enthousiasme des élèves ? :shock:
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Bien-être à l’école : les experts en carton de l’OCDE" 26 Jui 2016 13:44 #16755

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13478
Une réponse à ce "palmarès" très vaseux : "Bien-être à l’école : les experts en carton de l’OCDE"

Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La France mal notée dans le palmarès du Collège des Bernardins 29 Jui 2016 00:27 #16761

  • archeboc
  • Portrait de archeboc
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Messages : 667
Loys écrit:
Au Canada, l'immigration a un profil socio-économique beaucoup plus favorisé.

Pour ce qui est de la trajectoire scolaire, seule la Belgique présente un taux supérieur de faible niveau d'étude. 40% des immigrés en France n'ont pas dépassé la classe de 3e. Le taux est de 30% en Allemagne, de 20% en Grande Bretagne. Données OCDE.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.150 secondes
Propulsé par Kunena