La plateforme "FUN"

Plus d'informations
02 Oct 2013 11:12 - 04 Fév 2019 07:26 #7779 par Loys
La plateforme "FUN" a été créé par Loys
La plateforme FUN ("France université numérique") lancée aujourd'hui par la ministre de l'Enseignement supérieure, ne manquera pas de susciter des articles dans la presse nationale.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Oct 2013 11:13 #7780 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Oct 2013 11:28 - 02 Oct 2013 12:13 #7781 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"

Les « Mooc », ces cours en ligne interactifs, débarquent en France

Techniquement ils ne débarquent nulle part puisqu'ils sont accessibles de partout depuis deux ou trois ans. C'est plutôt le ministère qui débarque... :mrgreen:

De l’histoire à la biologie en passant par la physique, la ministre de l’Enseignement supérieur lance une plate-forme nationale comprenant vingt vidéos de cours de haut niveau.
Tout le monde veut son «Mooc » (Massive open online course).

Ce qui risque d'être très efficace face aux mastodontes américains comme Coursera qui débauchent déjà des écoles comme Polytechnique. :mrgreen:

Comprenez un cursus universitaire de haut niveau...

Pas du tout un "cursus"... :shock:

...en ligne , libre d’accès et interactif, mêlant vidéos, textes et exercices avec à la clé un «certificat de réussite»… souvent payant moyennant une centaine de dollars.

Et sans valeur puisque ne certifiant rien.
Au fait, en quelle langue ces cours en ligne interactifs ? A l'ère mondialisée, il serait ridicule de proposer des cours en français ! :doc:

Deux ans après les prestigieuses universités américaines de Stanford, du MIT et Harvard, la France se lance dans ce qui pourrait devenir un enjeu pour l’enseignement supérieur.

Ce n'est pas Stanford qui s'est lancé dans les moocs, mais une start-up fondée par deux de ses professeurs, businessmen avisés.
:doc:

Parmi les annonces de son plan destiné au numérique, doté de douze millions d’euros, Geneviève Fioraso, la ministre de l’Enseignement supérieur doit annoncer mercredi la création d’une plate-forme nationale qui contiendra dans un premier temps une vingtaine de ces cours nouvelle génération accessibles dès janvier.

Des cours en vidéo ou sous forme de pages web, ce sont des cours "nouvelle génération"...

Ces Mooc, proposés notamment par l’École centrale, l’Institut Mines-Télécoms, Polytechnique, les universités de Bordeaux-III, Montpellier-II, Paris-X et Paris-II couvrent des domaines comme la biologie, le numérique, la santé, la philosophie, la physique… Le mathématicien français star, Cédric Villani, médaille Fields, est ainsi en train d’enregistrer un Mooc sur «l’initiation à l’analyse mathématique» destiné aux lycéens de terminale et aux étudiants de licence.

Il est symptomatique de l'absence de tout cursus que les moocs proposent des "initiations". :devil:

Un cursus...

Non, un module d'enseignement de quelques dizaines d'heures au plus. :fur

...se penchera sur l’épidémie du chikungunya, un autre sur la Grande Guerre… Les enseignants, promet-on, seront «formés».

A quoi ? Et pourquoi lancer aujourd'hui une plateforme si les professeurs seront formés plus tard ?

Et ce temps passé à travailler sur les nouvelles technologies sera pris en compte pour leur carrière.

Traduire : ceux qui veulent bien se charger de cette nouvelle lubie ministérielle seront promus. :doc:

« Nous voulons clairement en faire un produit d’appel. Ce sera une tête de gondole du savoir-faire de l’école  »
Isabelle Barth, directrice générale de l’école de management de Strasbourg

"tête de gondole", "produit d'appel" : on est bien dans une logique libérale de l'accès au savoir. :twisted:

Les thuriféraires des Mooc s’extasient au sujet de ces cours qui attirent «jusqu’à 160 000 personnes dans le monde dans 190 pays différents» comme pour ce professeur de Stanford en Californie avec son cours sur l’intelligence artificielle. Ils ne disent pas toujours que seuls 10 % des inscrits passent le certificat car ces cours en ligne très exigeants nécessitent d’assumer un apprentissage très solitaire, devant son écran…

Effectivement !

Les experts de l’enseignement en ligne savent d’ailleurs bien que ce dernier attire avant tout des adultes salariés, motivés par des cours très spécialisés et peu de jeunes étudiants.

Voilà qui est dit. Les cours en ligne profitent surtout à ceux qui ont bénéficié d'un enseignement universitaire classique.

Pour le moment, les Mooc constituent surtout une vitrine de promotion pour les établissements.

C'est donc plus affaire de publicité que de révolution de l'enseignement...

C’est d’abord pour cette raison qu’Isabelle Barth, directrice générale de l’école de management de Strasbourg, compte lancer son propre Mooc. «Nous voulons clairement en faire un produit d’appel. Ce sera une tête de gondole du savoir-faire de l’école», explique-t-elle. Le principal bémol, c’est que les Mooc coûtent cher.

Mince. Même en supprimant les cours ?

Selon Matthieu Cisel, doctorant spécialiste de la question...

Et thuriféraire parmi d'autres des moocs.

...«pour un support de cours de qualité professionnelle, il faut compter une bonne vingtaine d’heures de travail (tournage, montage, postproduction) pour une heure de cours finale.» Il faut aussi trouver un enseignant motivé «avec une voix agréable, un minimum photogénique, intéressé par la pédagogie».

Quelle belle vision de l'enseignement ! :shock:
Avec le "FUN" doit venir la séduction, sur le mode commercial.

Or le système d’évaluation des enseignants français est surtout axé sur la recherche…

Il faudrait quand même l'axer sur le caractère photogénique ! :cheers:

Même Coursera, la plate-forme américaine la plus connue, ne compte pour le moment que 400 Mooc. Soit bien moins de cours que la plus petite université française…

Et surtout ce sont des "modules", dont par ailleurs les humanités sont quasi-absentes. Signe de quelque chose ?
A relire sur LVM : "Gober les moocs" .

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Oct 2013 13:55 - 02 Oct 2013 14:09 #7783 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Oct 2013 13:58 - 02 Oct 2013 14:10 #7784 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
Encore une prophétie babinetienne, l'homme qui ne connaît rien à l'école mais tout au numérique, dans une grande envolée lyrique : "Comme les abbayes au temps de Gutenberg, les universités dans leur forme actuelle vont disparaître" dans "Le Monde" du 02/10/13.


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Oct 2013 16:30 - 02 Oct 2013 16:37 #7794 par mihailovich
Réponse de mihailovich sur le sujet La plateforme "FUN"
"Les Mooc, cours en ligne, arrivent dans les facs françaises" (France Info)
Évidemment, l'avancée majeure est d'ordre "pédagogique", nous dit l'ami Davidenkoff... :xx:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Oct 2013 19:47 #7799 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
J'ai encore mieux : "Education: la révolution numérique est en marche" par Emmanuel Davidenkoff (02/10/13)


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Oct 2013 23:19 - 03 Oct 2013 00:23 #7803 par BR
Réponse de BR sur le sujet La plateforme "FUN"
Entendu à la radio l'éloge des MOOC qui constituent une innovation pédagogique extraordinaire permettant à l'étudiant d'avoir des apprentissages personnalisés, tout en lui permettant de travailler à son propre rythme. Au lieu de venir en amphi suivre un cours, il peut se contenter de regarder les MOOC quand il veut, comme il veut.
Il me semble que nous devrions informer les thuriféraires de cette nouveauté extraordinaire que nous disposons depuis longtemps d'outils comparables au MOOC, qui permettent de même de suivre des enseignement personnalisés, sans contrainte de disponibilité. Si je devais donner un nom à cette technologie, je la baptiserais volontiers BOOC : à la différence d'une captation sous forme de vidéo, il s'agit d'une captation sous forme de signe, retranscrits sur papier... que certains appellent polycopié ou livre.
Il paraît même que l'on peut ainsi depuis longtemps suivre des cours par correspondance. Souhaitons donc aux MOOCs le même succès qu'aux BOOCs :-)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Oct 2013 00:24 #7804 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
:transpi:
(Et bienvenue)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Oct 2013 04:21 - 03 Oct 2013 04:24 #7805 par Wikibuster
Réponse de Wikibuster sur le sujet La plateforme "FUN"
Bonjour BR et bienvenue, puis-je me permettre de vous faire remarquer que si vous et nous "postons" sur ce blog nous n'en avons absolument pas la nécessité. Au lieu d'écrire des messages à la va-vite et pour moi mis en ligne avant même d'en corriger les fautes d'orthographe nous pourrions rédiger des "posts" plus conséquents, réfléchis et solidement argumentés sur un support végétal qu'on appelle "le papier". Il ne serait pas si difficile de faire circuler ces missives dans ce si beau réseau humain qu'on appelle La Poste. Bref si je suis persuadé que ce que Loys appelle le "numérisme" est une plaie idéologique qui pourrit le système, je ne suis pas du tout sûr que renoncer à l'usage des systèmes informatiques soit une bonne idée.

Ecrasons l'infâme !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Oct 2013 07:29 #7806 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
Il ne me semble pas que BR veuille "renoncer à l'usage des systèmes informatiques". :doc:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Oct 2013 10:51 - 03 Oct 2013 10:52 #7808 par Wikibuster
Réponse de Wikibuster sur le sujet La plateforme "FUN"

Loys dit: Il ne me semble pas que BR veuille "renoncer à l'usage des systèmes informatiques". :doc:

Je ne suis pas très convaincu par sa pub pour les cours par correspondance, c'est extrêmement difficile à suivre, bien plus que les cours en salle. D'autre part je n'ai jamais compris quelle différence il peut y avoir entre un cours en amphi (magistral) et le visionnage du même cours en home cinema :). Ça doit être la chaleur (et l'odeur de la sueur) humaine sans doute ?

Ecrasons l'infâme !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Oct 2013 17:10 - 03 Oct 2013 20:51 #7812 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
C'est peut-être tout simplement lié au fait qu'un cours "présentiel", certainement moins confortable en effet, induit la nécessité d'une présence de l'étudiant et d'une concentration pour une opération intellectuelle complexe (suivre un raisonnement, comprendre, sélectionner, retranscrire, commencer à mémoriser). Bref un effort, nécessaire à tout apprentissage.
A quoi bon prendre des notes ou même écouter d'un seul tenant une vidéo qu'on peut repasser ou reprendre à tout moment ? Et pourquoi s'y astreindre quand - avec la vidéo - on peut si facilement remettre à plus tard ?
Ajoutons que les créateurs des moocs ont vite compris qu'une vidéo de plusieurs heures serait de ce point de vue problématique et privilégient les formats courts, voire très courts (quelques minutes).

Les moocs sont à l'université ce que Wikipédia est à une encyclopédie papier : la possibilité du moindre effort en ligne. Ce qui n'exclut un usage intelligent, mais pour les plus motivés et les mieux préparés seulement.
Sur le même principe on peut depuis longtemps récupérer les cours pris en note par quelqu'un d'autre : mais précisément, parce que c'est le travail d'une opération intellectuelle de quelqu'un d'autre, c'est toujours une forme dégradée par rapport à la présence aux cours et à sa propre prise de notes.
Ajoutons que les cours par correspondance, si old-school soient-ils, permettent un travail complexe qui n'est pas possible en ligne (une dissertation, un mémoire, une version) et supposent une évaluation individuelle par une personne compétente.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Oct 2013 17:16 #7813 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
A lire sur "Informatique News" du 03/10/13 : "Syntec Numérique : soutien critique au plan MOOC" .


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Oct 2013 18:53 #7820 par Wikibuster
Réponse de Wikibuster sur le sujet La plateforme "FUN"

Loys dit: Les moocs sont à l'université ce que Wikipédia est à une encyclopédie papier...

Je vous soupçonne de chercher à me convaincre à bon compte. ;)

Ecrasons l'infâme !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
10 Oct 2013 20:48 - 10 Oct 2013 20:48 #7916 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
Il en est qui toisent l'initiative du ministère : "La contre-révolution numérique" dans "le Point" du 10/10/13


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
16 Oct 2013 23:47 - 16 Oct 2013 23:49 #7994 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
A lire avec amusement dans "Le Monde" du 16/10/13 : "Derrière le MOOC à la française : Google"


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Oct 2013 13:29 #8000 par mlepoivre
Réponse de mlepoivre sur le sujet La plateforme "FUN"
J'aimerais apporter ma modeste contribution à ce débat. Tout d'abord, la manière dont on nous présente ces moocs me parait une nouvelle fois confirmer le discours du bluff technologique, émanant des instances de pouvoir (médiatique, politiques), consistant à croire que la technologie va résoudre les problèmes sociaux et surtout à exagérer les pouvoirs de la technologie aux dépens des réalités du terrain. IL faudrait par ailleurs examiner calmement ce qui dans cette affaire est réellement innovant et ce qui n'a rien de nouveau. Car, il arrive souvent que derrière le clinquant de l'innovation technologique, se cache quelque chose qui ne change pas en son fond. Tout d'abord, on constate que ces moocs ne sont pas vraiment nouveaux depuis qu'Internet existe, et beaucoup d'écoles s'y sont déjà mises dans le monde. En outre, le mooc semble simplement reproduire et diffuser la structure du cours en lui même: soit un formateur qui s'adresse à un auditoire. On en parlait déjà lorsqu'on a diffusé la télévision dans la population. L'innovation réside ici dans la capacité de diffusion propre à la médiatisation. Mais alors, en effet, l'effet d'innovation n 'est pas plus élevé que ce que propose le support papier imprimé. En bref, il n'y a strictement aucune nouveauté de fond qu'apporte le Mooc, en tout cas pas plus que ce qu'apporte déjà l'écriture par rapport à la parole, et c'était déjà un problème posé par Socrate.
Le plus grave serait de vouloir que le mooc se substitue au bon vieux cours à l'ancienne. Il faut alors plus profondément poser la question de l'innovation: quand doit on innover? qu'est ce qui doit l'être ? faut il tout le temps innover? Un cours peut-il fondamentalement faire objet d'innovation? c'est une situation de communication assez fondamentale, proche de la conversation, quelque chose de très humain, et l'on ne voit pas ce qui peut changer à ce point. Imagine ton la même chose pour une plaidoirie d'avocat par exemple? Plus philosophiquement, je crois que c'est la question du "réel' qui est posé. Le développement des moocs irait dans le sens d'une dévaluation de l'expérience déja amorcée par la modernité. Suivre un cours en ligne ne produit pas la même impression que suivre ce cours "en live" si j'ose dire. Le déficit de présence, d'incarnation annihile le sentiment de vivre quelque chose. Il ne s'agit pas seulement d'apprendre des choses, mais de vivre la connaissance dans une relation à l'autre. Il faudrait ici reprendre certaines analyses de Baudrillard, par exemple lorsqu'il soutient que le virtuel est la liquidation technique du réel. cela me parait bien s'appliquer au MOOC si l'on en fait une fin en soi.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Oct 2013 00:14 - 19 Oct 2013 00:14 #8025 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
J'approuve fondamentalement ce que vous dites, mlepoivre. Merci pour cette synthèse. :topla:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Oct 2013 16:53 #8206 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Oct 2013 16:58 - 29 Oct 2013 17:15 #8207 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
Le site (avec une adresse très épurée et simple à retenir) : www.france-universite-numerique-mooc.fr/
"Vivez l'expérience FUN" avec plein de gens qui sourient ! :cheers:
Le design épuré rappelle le site de Coursera :
[ Cliquer pour agrandir ]

La vidéo :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Oct 2013 17:14 - 29 Oct 2013 17:17 #8208 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"

Ici nous hébergeons les moocs de l'enseignement supérieur français et de leur partenaires du monde entier

Trois remarques :
1) Doit-on dire mooc ou clom ? il faudrait quand même décider. :scratch:
2) Il ne s'agit donc pas d'un mooc à proprement parler, mais d'une plate-forme d'hébergement pour des moocs, ce qui est assez différent.
3) L'école polytechnique étant en partenariat avec Coursera , cela signifie-t-il que Coursera pourra être hébergé sur FUN ? :mrgreen:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Oct 2013 17:26 - 29 Oct 2013 17:32 #8209 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
Sur 25 cours proposés à l'ouverture, 7 sont consacrés au numérique sous une forme ou sous une autre, 1 à la philosophie. Il y a un peu plus de diversité que chez Coursera.
Un cours est proposé en anglais :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
31 Oct 2013 10:34 #8233 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
A lire dans "La Tribune" du 28/10/13 : "Qu'attendre de FUN, le Mooc public à la française ?"


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
14 Jan 2014 12:26 #9181 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
A lire dans le "Café pédagogique" du 14/01/14 : "Fioraso et les premiers MOOCs français"


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
14 Jan 2014 12:30 #9182 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"

Les Moocs peuvent peut-être dégager quelques économies dans les cours magistraux.

Voilà qui est dit... :shock:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
15 Jan 2014 11:26 #9203 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
A lire dans le "Café pédagogique" du 15/01/14 : "Les Moocs entre compétition internationale et démocratisation des savoirs" .


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
16 Jan 2014 23:17 - 16 Jan 2014 23:22 #9230 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Jan 2014 10:05 - 18 Jan 2014 10:08 #9238 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"
Franc succès de la plate-forme, résumé par cette infographie en première page de FUN (après Fun radio dans les requêtes Google) :

Passons sur l'effet de vogue ou de curiosité. Le succès, comme nous le notions l'an passé à propos de Corsera, se mesure donc en "inscriptions en ligne" (qui n'ont pas grand chose à voir avec de vraies inscriptions puisqu'elle n'engagent à rien et se font en un clic), en "pages vues" (mais sont-elles lues ?) et en "nombre de connexions". On pourrait cependant mesurer plus sûrement ce succès avec les chiffres de visionnage intégral des différentes vidéos de chaque cours, ce qui donnerait une mesure d'audience.
S'agissant des "pages vues", il existe des outils d'analyse permettant de savoir le temps passé sur une page, ce qui permet de distinguer le simple affichage avec abandon immédiat de l'affichage avec lecture.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Mar 2014 00:23 #9932 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet La plateforme "FUN"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.223 secondes
Propulsé par Kunena