Les pratiques de lecture de la jeunesse

Plus d'informations
24 Mai 2012 09:35 - 06 Jan 2018 14:03 #676 par Loys
Loys a créé le sujet : Les pratiques de lecture de la jeunesse
Les pratiques de lecture
Éléments de synthèse :
- Ministère de la Culture : "Enquête sur les pratiques culturelles des français : évolutions 1973-2007"
www.pratiquesculturelles.culture.gouv.fr/evo-resultat.php


Voir aussi cet article qui commente cette évolution : "L’évolution des pratiques de lecture à l’aune des dynamiques générationnelles et des pesanteurs sociales" par Hubert Gullaud le 11/01/12.

Connectez-vous pour voir le message entier.
* * *
Une des assertions les plus tenaces de la modernité numérique, c'est d'affirmer qu'avec internet jamais l'écriture et la lecture n'ont ont été autant pratiquées par les élèves. Bref, internet revivifierait des enseignements sclérosés en leur redonnant un sens. Il y aurait beaucoup à dire.
Mais commençons simplement par la lecture. N'importe quel professeur sait que ce n'est malheureusement pas le cas. La lecture des œuvres littéraires, demandant du temps et de la patience, une curiosité active, de la concentration, du silence et de l'isolement, devient une chose presque incompréhensible à l'ère de la connexion, du zapping, de la sollicitation externe et de la passivité permanentes. Nombreux sont les élèves qui traversent la scolarité sans avoir lu véritablement une seule œuvre littéraire, au collège ou au lycée.
Mon expérience "Comment j'ai pourri le web" montrait à sa manière ce phénomène : le poème, certes d'un auteur baroque, était court et facilement compréhensible du point de vue lexical. Et pourtant de nombreux élèves de Première ne l'ont pas compris au sens littéral (je ne parle même pas de l'interprétation) : ils ont préféré faire confiance à un corrigé qui faisait de grossiers contresens de lecture.
Un rapport PISA vient d'être publié qui confirme les problèmes grandissants des élèves français face à la lecture. En prolongement ce lien vers l'analyse des habitudes de lecture des jeunes de 15 ans dans PISA 2009 : dx.doi.org/10.1787/888932360195
Heureusement, pour le Café pédagogique et les auteurs de La lecture au collège. Bilan des évaluations PISA (CNDP 2012), la raison est toute trouvée. Ce sont les enseignants eux-mêmes !

L'ouvrage tente de comprendre comment les jeunes français en sont arrivés là en analysant dans le détail les données PISA. Et la première caractéristique des élèves français c'est le fort pourcentage de non réponse.. Il dépend des questions posées mais pour celles où on demande de réfléchir et d'évaluer un texte cela atteint la moitié des élèves. Les élèves se protègent en ne répondant pas aux questions qu'ils jugent les plus difficiles. Ainsi les questions sur des textes longs ou croisant les domaines, celles où on demande de justifier ou une opinion personnelle sont fuies par les jeunes français.
C'est là où se fait le lien entre les résultats médiocres des jeunes français et les pratiques de classe. Anne Vibert, inspectrice générale, Hélène Moreau, professeur de lettres et Christian Mendivé, IPR, proposent des explications. "Force est de constater que le comportement des jeunes français...est le reflet des pratiques scolaires", notent-ils. "Pour beaucoup d'élèves, lire un etxte en classe revient à valider le sens établi par le professeur par avance, leur parole ne venant que timidement illustrer des axes d'interprétation convenus à l'avance. L'exercice d ela lecture n'a plus pour but l'élucidation et al construction du sens... Pour beaucoup d'élèves, le texte littéraire n'est plus uen voix éclairée dans la connaissance de soi et du monde mais un support stérile, une conscience morte". Du coup, pour nombre d'élèves lire et écrire restent "des efforts douloureux". Les auteurs déplorent le fait que les élèves soient trop accompagnés dans leur lecture. soit par des questionnaires soit par la lecture de l'enseignante.

A lire aussi : "Les jeunes passent 24 fois plus de temps devant un écran qu'avec un livre" (VousNousIls" du 10/11/2011)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
24 Mai 2012 12:22 #677 par Loys
Loys a répondu au sujet : Les pratiques de lecture de la jeunesse
Commentons un peu, car les mots ont un sens.

Les élèves se protègent en ne répondant pas aux questions qu'ils jugent les plus difficiles.

Toute une vision de l'enseignement conçue donc comme une agression. Et en définitive une apologie du renoncement face à la difficulté.

Ainsi les questions sur des textes longs ou croisant les domaines, celles où on demande de justifier ou une opinion personnelle sont fuies par les jeunes français.

La longueur est donc une "difficulté" en elle-même : ce n'est par conséquent pas l'enseignement qui est en cause, mais la littérature elle-même, qui a la mauvaise idée d'être composée majoritairement de pièces de théâtre en trop d'actes ou de romans en trop de chapitres. Combien de collègues de lettres sont de plus en plus contraints de choisir désormais les œuvres à étudier systématiquement parmi les plus courtes ?

Quant à l'incapacité de "justifier une opinion personnelle", elle vient nécessairement d'une crainte de mal faire, jamais d'une absence d'opinion personnelle procédant par exemple d'une méconnaissance, voire d'une ignorance de l’œuvre. :evil:

C'est là où se fait le lien entre les résultats médiocres des jeunes français et les pratiques de classe.

L'absence d'habitudes de lecture, la faiblesse généralisé des compétences de lecture, les sollicitations externes des écrans ne peuvent avoir aucune influence, bien sûr.

Anne Vibert, inspectrice générale, Hélène Moreau, professeur de lettres et Christian Mendivé, IPR, proposent des explications. "Force est de constater que le comportement des jeunes français...est le reflet des pratiques scolaires", notent-ils. "Pour beaucoup d'élèves, lire un texte en classe revient à valider le sens établi par le professeur par avance, leur parole ne venant que timidement illustrer des axes d'interprétation convenus à l'avance.

Cette conclusion est aberrante et justifie tous les discours relativistes actuels sur l'enseignement des lettres.

Comprendre littéralement ("lire") un texte n'a rien à voir avec l'interpréter : il s'agit d'élucider le sens des mots (dénoté et connoté), la syntaxe (liens logiques), les références culturelles, historiques etc., le sens explicite ou implicite. L'interprétation des textes n'est pratiquée au mieux qu'en toute fin de collège.

L'exercice de la lecture n'a plus pour but l'élucidation et la construction du sens...

Les collègues de français doivent se réjouir de lire de tels propos... :shock:

Pour beaucoup d'élèves, le texte littéraire n'est plus une voix éclairée dans la connaissance de soi et du monde mais un support stérile, une conscience morte".

S'ils ne savent pas comprendre littéralement un texte et n'en ont pas pris l'habitude dès le plus jeune âge, faut-il s'en étonner ? Ce n'est pas le texte littéraire qui est une "conscience morte", mais malheureusement l'élève qui ne sait pas le lire. Un champ n'est stérile que s'il n'est pas semé.

Du coup, pour nombre d'élèves lire et écrire restent "des efforts douloureux".

D'autant qu'ils n'y sont pas exercés. Et encore une douleur infligée par une école qui blesse.

Les auteurs déplorent le fait que les élèves soient trop accompagnés dans leur lecture. soit par des questionnaires soit par la lecture de l'enseignante.

Surtout que le vrai drame est le suivant : la lecture n'existe de plus en plus que dans le seul espace scolaire, dernier bastion de résistance culturelle et intellectuelle. :|

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Mai 2012 15:17 #704 par nola
nola a répondu au sujet : Les pratiques de lecture de la jeunesse
Je me permets de réagir, partagée entre la satisfaction de constater un intérêt pour ce genre de publication pédagogique qu'est « La lecture au collège Le bilan des évaluations PISA » , et consternée par le relai de contre-vérités que votre article devient malgré lui.
Vous vous appuyez sur un compte-rendu du café pédagogique, que vous citez abondamment, pour mettre en cause trois des auteurs de l'ouvrage récemment paru au CNDP et précédemment cité . Pourquoi n'avoir pas fait plutôt le commentaire des textes de ces auteurs eux-mêmes ?
Vous auriez ainsi pu leur rendre les justices suivantes :
- l'article sur les non-réponses a justement pour but de prendre le contre-pied de l'idée communément répandue que le système français génèrerait une peur de l'erreur chez les élèves. Et il y parvient, je crois, et l'auteure est bien loin de prétendre que les élèves français ont un quelconque besoin de « se protéger », bien que des journalistes cherchent en effet à le lui faire dire, victimes eux-mêmes des poncifs.
- établir un lien entre les résultats de PISA et les pratiques d'enseignement relève purement et simplement du constat, et non de l'idéologie. L'idéologie, elle, consisterait à faire de PISA le modèle d'évaluation à suivre et les pratiques d'enseignement françaises celles à proscrire, ce qui une fois de plus n'est en aucun cas le propos des auteurs. Les enseignants appliquent les programmes et les mettent en œuvre de leur mieux, comme on les a formés à le faire. Et ceux, nombreux, qui étaient présents à la présentation de l'ouvrage, ont pu constater que faire des inspecteurs des détracteurs systématiques du monde enseignant, relève également d'une idéologie, répandue certes, mais totalement erronée.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Mai 2012 15:44 - 07 Nov 2016 13:39 #707 par Loys
Loys a répondu au sujet : Les pratiques de lecture de la jeunesse
Bienvenue sur le forum.
Vous avez raison, je devrais me référer davantage à l'ouvrage d'origine qu'au compte rendu succinct et, à vous lire, erroné qu'en fait le Café pédagogique. Malheureusement, l'ouvrage n'est pas en accès libre. Notez que je ne mets pas en cause les auteurs, mais je porte un regard très critique sur les citations (présentées comme récapitulatives) qui sont tirées de l'ouvrage.
Je prends acte de votre première remarque, avec intérêt d'ailleurs, en regrettant encore une fois de ne pouvoir accéder à la source.
Pour la seconde, j'ai plus de mal à en saisir la logique. Que les pratiques d'enseignement puissent influer sur les résultats PISA, je peux en convenir, mais vous pourriez vous-même convenir de toutes les objections que j'ai pu formuler plus haut. Je pourrais citer encore un collègue présent à la table-ronde du CNDP :

Jean-Rémi Girard dit: il y a un très sérieux problème de lecture chez les élèves français, repéré depuis fort longtemps par tous les gens un minimum honnêtes, et jusque dans les rapports du Haut Conseil de l'Éducation. A-t-on vraiment besoin d'en passer par toutes ces minauderies, toutes ces enquêtes et tout cet argent perdu pour ne même pas parvenir à mettre le doigt sur le problème majeur, à savoir les horaires de français en primaire et au collège, la quantité et la qualité de l'enseignement de la lecture et de la grammaire ?

Négliger ces objections, qui à mes yeux sont bien plus porteuses d'explication que les simples "pratiques d'enseignement" au collège, ce n'est donc pas faire un "constat". Je n'ai pas employé le mot "idéologie", notez-bien également.
Quant aux inspecteurs, croyez bien - pour ceux que je connais personnellement - qu'ils ont toute mon estime. ;)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Mai 2012 16:02 #708 par nola
nola a répondu au sujet : Les pratiques de lecture de la jeunesse
Cher administrateur,
Je partage totalement le point de vue de celeborn sur l'école primaire, et j'avoue volontiers m'être exclusivement laissée porter dans ma réponse par l'agacement à voir relayés les propos que j'avais déjà lus avec consternation dans le café pédagogique. Je reste beaucoup plus circonspecte quant à l'inutilité de ces recherches. Je pense en effet qu'il faut en finir avec certaines idées reçues pour pouvoir défendre sinon de nouvelles en tout cas de moins populaires. S'appuyer sur des résultats objectifs d'une enquête comme PISA me paraît être un bon moyen. En revanche, ce genre d'évaluation, élaboré par un consortium international ne peut à lui seul remettre en question des pratiques d'enseignement qui ne sont pas motivées par la réussite de la France à PISA.

Je pense que l'ouvrage est disponible au CNDP mais je tiens avec plaisir à votre disposition, pour accréditer mes propos, le texte de la présentation de l'article sur les non--réponses.
Cordialement :-)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Mai 2012 16:21 #709 par Loys
Loys a répondu au sujet : Les pratiques de lecture de la jeunesse
Merci pour cette mise au point, en tout cas.

N'hésitez pas à publier ici quelques extraits de votre article qui permettrait de mettre en perspective l'interprétation du Café pédagogique. Il se trouve que j'ai moi-même été amené à commenter un éditorial du Café pédagogique aujourd'hui. :mrgreen:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Jui 2012 14:54 #896 par Loys
Loys a répondu au sujet : "Lecture et fracture numérique" (Café Pédagogique)
A lire sur le site du Café Pédagogique, "Lecture et fracture numérique" par Jeanne-Claire Fumet (11 juin 2012).


Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Jui 2012 08:26 - 26 Aoû 2013 15:39 #955 par Loucath
Loucath a répondu au sujet : "Lecture et fracture numérique" (Café Pédagogique)
Bonjour Loys, bonjour à tous,
Cet article récent peut aussi vous intéresser :
Perdre son temps : la nouvelle fracture numérique
http://internetactu.blog.lemonde.fr/201 ... numerique/

Une fois l'accès aux technologies démocratisé, les enfants des familles les plus pauvres passent considérablement plus de temps que les enfants de familles aisées à regarder la télévision ou utiliser leurs gadgets pour regarder des émissions et des vidéos, pour jouer ou se connecter à des réseaux sociaux. Ce nouveau fossé, celui du "temps gaspillé" dépend plus, selon les chercheurs, de l'aptitude des parents à surveiller et limiter l'usage des technologies par leurs enfants, que de l'accès à ces mêmes technologies.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Sep 2012 21:21 - 19 Nov 2014 15:31 #1238 par Loys
Loys a répondu au sujet : "Lecture et fracture numérique" (Café Pédagogique)
Merci Loucath ! ;)
je reposte l'article ici :

Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Déc 2012 08:56 #2083 par Loys
Loys a répondu au sujet : "Biblioconnection : redécouvrir la lecture grâce au numérique" (RSLN)
A lire sur "RSLN" ce 30/11/12 : "Biblioconnection : redécouvrir la lecture grâce au numérique" .


Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Déc 2012 08:57 #2084 par Loys
Loys a répondu au sujet : "Biblioconnection : redécouvrir la lecture grâce au numérique" (RSLN)

Biblioconnection : redécouvrir la lecture grâce au numérique

En toute simplicité !

Au passage c'est fou le nombre de gens qui ne savent pas que le mot "connexion" ne s'écrit pas comme en anglais.

Et si on utilisait Kinect pour aider les enfants à appréhender différemment la lecture ?

Il y aurait plusieurs façons d'appréhender la lecture ? :scratch:

Le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, nous présente un beau projet numérique, expérimental et innovant, en faveur de la lecture des enfants et des jeunes : la Biblioconnection.

"beau, expérimental et innovant"... mais efficace ?

> La Biblioconnection, qu’est-ce que c’est ?

L’idée de départ était de créer une bibliothèque numérique interactive.

Hein ?

Pour cela, les concepteurs se sont inspirés des techniques visuelles du cinéma et des technologies de jeux vidéo.

Autant dire qu'on n'est plus dans la lecture à proprement parler...

Ils ont également utilisé le capteur de mouvements de Kinect, permettant à l’enfant d’être l'acteur de son propre dispositif de lecture.

Sans blague ! L'enfant devient "l'acteur de son propre dispositif de lecture" !? Comme cela semble savant et intelligent ! C'est vrai que sans capteur de mouvement l'enfant ne peut pas être interactif dans une bête bibliothèque normale.

L’objectif est d’expérimenter les nouvelles manières de lire en positionnant l’enfant ou le jeune dans une situation de lecture numérique « à taille réelle »

Je suis sans voix... Il s'agit donc de lire sur un écran géant...

...le contenu de huit livres sélectionnés est projeté sur grand écran, et les gestes des enfants permettent de progresser dans l’histoire.

C'est génial : je parie qu'on peut changer de page en bougeant le bras : une révolution technologique !

> Comment ça marche ?

Chaque lecteur se crée un profil qui lui permet d’être reconnu et d’activer le dispositif. Le jeune choisit ensuite son interface de contrôle (détecteur de mouvements, manette, joystick) et son mode de lecture (muet, à haute voix, ou « sonore »).

Ce sont donc des "dispositifs" de lecture qui peuvent... dispenser de lire. C'est très intéressant comme "nouvelle manière de lire", effectivement. :twisted:

Ensuite l’histoire se déroule devant lui, de façon personnalisée, au gré de ses commandes.

Alors que tourner les pages d'un livre ne se fait jamais de "façon personnalisée". :mrgreen:

Il peut s’attarder sur des détails ou déclencher le texte d’un simple geste.

Chose impossible avec un livre.

> Un levier de développement à la lecture

Ah le "levier", ce terme privilégié par les adeptes des nouvelles pédagogies. Ce levier est à la lecture ce que le fauteuil roulant est à la marche.

Le potentiel multimédia de la Biblioconnection convient tout particulièrement aux personnes handicapées.

Je ne croyais pas si bien dire...

Proposant des interfaces variées et des modes de lecture accessibles également pour les sourds muets et les aveugles, ce dispositif a pour but de s’adresser à tous les publics.

Donc, si l'on suit le raisonnement, ces modes de lectures adaptés à des enfants handicapés doivent convenir à tous les enfants : voilà une vision réjouissante des nouveaux publics scolaires ! :spider:

La lecture devient un terrain d’exploration adaptable aux capacités de chacun.

Euphémisme pour dire : au handicap des non-lecteurs surtout.

Inauguré pour la première fois au Salon du livre et la presse jeunesse qui se tient du 28 novembre au 3 décembre, le projet Biblioconnection sera également présenté dans le cadre de l’exposition 28° W dédiée à l’aventure, et regroupera les livres des auteurs invités.

Dès janvier 2013, deux prototypes seront expérimentés à la médiathèque et l’établissement scolaire de l’hôpital Raymond Poincaré de Garches et à la Maison de Solenn, à Paris, avant d’être plus largement diffusés dans le cadre de l’École du livre de jeunesse.

Rien, bien sûr, sur l'efficacité de cette nouvelle méthode de lecture...

D'une manière générale le numérique éducatif est souvent calqué sur les modes d'enseignement dégradés (enseignement à distance ou adaptés à des publics souffrant de handicaps). Il y a quelque chose de très parlant là-dedans.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
08 Déc 2012 17:08 - 13 Juil 2016 15:38 #2178 par Loys
Loys a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
A lire dans "Le Monde" du 27/11/12 : "Ados : zéro de lecture ?"

Connectez-vous pour voir le message entier.

Et au même moment, à lire sur le site de l'Institut Ipsos du 4/12/12 : "Bonne nouvelle, nos enfants aiment toujours lire !"

Connectez-vous pour voir le message entier.

L'étude : "Les 7-15 ans et les nouvelles pratiques de lecture" (22/11/12) : 1 000 enfants âgés de 7 à 15 ans interrogés en ligne du 29 juin au 11 juillet 2012.
A retenir :
- 87% des 7-11 ans et 74% des 12-15 ans (82% pour les 7-15 ans) ont lu un livre pour le plaisir au cours des trois derniers mois.
- Ces lecteurs qui lisent pour le plaisir ont lu en moyenne 11 ouvrages (6 livres et 5 BD)
- 78% aiment lire (dont 38% adorent).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Déc 2012 08:44 #2267 par Sylvie_c
Sylvie_c a répondu au sujet : "Alerte sur le niveau de la France en lecture" (Le Monde)
Bonjour,
Je suis atterrée par tout ce que je lis. Il existe une méthode pour apprendre les fondamentaux à l'école primaire. Il s'agit de la méthode Hattemer. Hattemer est une école privée sans contrat avec l'état car cet établissement a refusé les réformes. L'enseignement du primaire est complet, un élève à la fin du primaire sait ce qu'est l'analyse logique, ce qui est utile pour l'apprentissage du latin, il sait rédiger, à de bonnes notions d'arithmétique, et un sens développé de la chronologie. Mais il a aussi appris à écrire sans rature, à faire un brouillon et la calculette est proscrite, mais le calcul mental est encouragé. L'apprentissage de poésie et la lecture quotidienne de textes non édulcorés et réécrits pour se mettre au niveau le plus bas faisaient aussi partie de cet enseignement. Alors pourquoi ne reprendrait-on pas cette méthode ?
Cordialement

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Jan 2013 20:51 - 26 Aoû 2013 15:48 #3013 par Loys
Loys a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
A mettre en perspective avec cette étude : "Un atlas des jeunes en France, pour sortir des préjugés" (octobre 2012), fort opportunément signalée sur le blog d'Anthony Lozac'h.
Extrait :

Les jeunes lisent, pas forcément Hugo, mais les jeunes sont des consommateurs de livres. Rappelons que 43% des plus de 65 ans ne lisent pas. Il faut relativiser les idées reçues.

Ce qui revient à dire que 57% des plus de 65 ans lisent.
C'est bien de donner les chiffres des plus de 65 ans pour "relativiser les idées reçues" et "sortir des préjugés" mais quels sont ceux des "jeunes" ? :scratch:
D'après l'étude présentée par "Le Monde" ci-dessus, les adolescents qui lisent ne sont que 33% à onze ans et 9% à 17 ans... Des préjugés, sans doute.

Les jeunes d’aujourd’hui sont nés avec Internet. Ils pratiquent de nouveaux modes de consommation culturels, vers l’individualisation, à la demande, via le numérique. La révolution numérique favorise la consommation et l’éclectisme. L’ouverture culturelle est plus grande. On peut aussi s’interroger sur la faiblesse des programmes jeunesse à la télévision. Sur les réseaux sociaux, les jeunes peuvent aussi se mettre en scène. 80% des 13-15 ans ont ainsi un profil Facebook. C’est une mise en scène de soi, qui existe aussi sur les blogs. Les pratiques différentes selon sexe et milieu social. Les milieux sociaux favorisés fréquentent bien plus de sites internet diversifiés. Les enfants de cadre sont plus consommateurs de culture que les enfants d’ouvriers. Les héritiers (selon Bourdieu), cela fonctionne toujours.

Comme c'est étonnant... :spider:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Jan 2013 20:31 #3040 par Frist
Frist a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
http://www.pratiquesculturelles.culture ... nthese.pdf page 7

Ça date de 2008, mais les chiffres cités ont l'air tout de même assez cohérents lorsqu'on arrive à les mettre en face...


Loys, j'ai l'impression que vous confondez la lecture quotidienne (de quotidiens payant ?), et la lecture d'au moins un livre dans l'année.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Jan 2013 20:33 #3041 par Loys
Loys a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
Ah non, moi je ne parle que de la lecture de livres (numériques ou pas d'ailleurs). Les deux études que je compare se réfèrent au livre.

Merci pour le lien, même s'il me paraît déjà un peu ancien.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Jan 2013 20:51 #3043 par Frist
Frist a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
Dans l'article du Monde :

Menée auprès de 4 000 jeunes, interrogés tous les deux ans, de 2002 à 2008 (à 11 ans, 13 ans, 15 ans, puis 17 ans), cette enquête pionnière a fait l'objet...

L'enquête cité par le Monde date aussi de 2008.


Pas trouvé la date de l'enquête pour l'atlas des jeunes...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Jan 2013 20:54 #3044 par Loys
Loys a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
Au temps pour moi, Frist.

La difficulté consiste également à mesurer la lecture de différentes façons (un livre dans les douze derniers mois ou lire tous les jours).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Jan 2013 21:16 - 22 Avr 2014 15:36 #3049 par Frist
Frist a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)

Loys dit: Au temps pour moi, Frist.
La difficulté consiste également à mesurer la lecture de différentes façons (un livre dans les douze derniers mois ou lire tous les jours).

Vous remarquerez qu'une différence dans la lecture de quotidiens gratuits ou payants est faite.

J'aime bien cette étude, car la synthèse présente bien le déclin de la lecture comme ayant commencé bien avant l'avènement du numérique.

Les résultats de l'étude de la lecture sont échantillonnés : 0, 1 à 4, 5 à 9, 10 à 19, 20 à 49, 50 et plus. Ça permet de faire la part des choses entre vraiment rien du tout, et tous les jours. Le fossé générationnel ne m'a pas l'air très marqué, manipulation de chiffre ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Jan 2013 21:47 #3052 par Frist
Frist a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
Je compare les chiffres des auto-estimations et celles du nombre de lecture, enfin surtout la colonne "pas de lecture", car c'est normalement l'activité la plus identifiable, alors que les autres sont plus subjectives.

J'en conclus que les jeunes sont des lecteurs malgré eux, alors que les vieux oublient qu'ils n'ont pas ouvert un livre de l'année.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Jan 2013 23:54 #3057 par Miette
Miette a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
Personnellement, outre le peu d'étudiants qui lisent, ce qui me gène c'est ce qu'ils lisent. Désolée pour l'article du Monde, mais lire les pavés de Bottero (ce qui n'est pas franchement de la grande littérature) ou autres ouvrages médiocres destinés à la jeunesse ou aux jeunes adultes ne fait pas de nous des prodiges..

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
08 Jan 2013 12:05 #3064 par Loys
Loys a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
Bienvenue sur LVM, Miette.

La littérature tombe malheureusement des mains des élèves, en partie parce qu'ils n'ont pas l'habitude de lire régulièrement, mais surtout parce que la langue et la syntaxe deviennent des obstacles à la compréhension de tout ce pan de notre culture.

Qu'on songe seulement à la réécriture des livres de jeunesse...



Lien : http://celeblog.over-blog.com/article-l ... 77083.html

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
08 Jan 2013 19:51 #3071 par Frist
Frist a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
De tels livres se vendent-ils mieux lorsqu'ils sont écrits de cette façon ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
08 Jan 2013 20:14 #3072 par Frist
Frist a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
Vivement que la France ratifie La Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, il n'y aura plus de professeurs pédants pour dénigrer une langue minoritaire :twisted:

Mais heureusement, cette charte est inconstitutionnelle, et la France n'a pas l'habitude de modifier sa constitution pour adapter un quelconque traité :P

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Fév 2013 09:58 #3667 par archeboc
archeboc a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
Dans la crèche où sont allés mes enfants, à l'école maternelle, à la maison, dans celles de mon entourage : il y a encore plein d'endroit où on lit des histoires pour très petit enfants avec du passé simple. Résultat : plusieurs fois j'ai entendu des enfants jouer au passé simple. Stupéfiant.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Mar 2013 16:07 #4201 par Loys
Loys a répondu au sujet : "Encourager la lecture des enfants avec du numérique, par Amazon" (ActuaLitté)
A lire sur "ActuaLitté" du 1/03/13 : "Encourager la lecture des enfants avec du numérique, par Amazon" .


Connectez-vous pour voir le message entier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Mar 2013 18:48 #4295 par Loys
Loys a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
A lire dans "The Guardian" (en anglais), un compte-rendu d'une étude assez édifiante en Grande-Bretagne : "Alarm over secondary school reading habits" (7/3/13)

L'étude concerne 300.145 enfants dans 1.605 écoles et met en lumière le fait que les enfants lisent des livres bien en dessous de leur âge. Ainsi les enfants de 13 à 14 ans lisent en moyenne des livres correspondant à un âge de dix ans. Selon le rapport "La difficulté de lecture augmente bien avec l'âge mais pas en proportion avec le niveau de lecture que les enfants devraient avoir atteint".

"This is a particular problem at secondary level," the report's author Professor Keith Topping from the University of Dundee told the Guardian. "We know that reading ability is highly correlated with academic achievement. So if children are reading books that are too easy, this is not only affecting their reading, but also all of their intellectual development – they will not be encountering more difficult and complex concepts; ie not thinking better."


Le rapport de l'étude est accessible ici : http://www.readforpleasure.co.uk/docume ... lowres.pdf

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Mar 2013 20:12 #4302 par Frist
Frist a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
Question sans lire l'article, car question centrée sur le sujet :

Loys, vous soulignez la baisse du niveau de la lecture, mais la quantité / temps de lecture, est-il aussi diminué ?


On a commencé cet article avec les jeunes lisent bien moins qu'avant, et c'est un a priori qu'on a pour l'instant pas encore confirmé. Certes la baisse du niveau est une actualité, mais ce n'est pas une information inédite.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Mar 2013 21:02 #4311 par Loys
Loys a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
Le rapport ci-dessus ne le mesure pas ("What kids are reading").

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Mar 2013 22:07 #4316 par Frist
Frist a répondu au sujet : "Ados : zéro de lecture ?" (Le Monde)
Ce qui est intéressant dans ce rapport, c'est qu'il vient d'outre-manche.

Il serait intéressant de comparer ces fameuses pédagogies utilisées pour apprendre à ces enfants à lire.



Et bizarrement, cette fois-ci Loys évite de signaler quelle entité indépendante a réaliser le sondage, totalement décorrélé d'un enseignement privé (bouuuuuuuh) de la lecture... :D









Oui, je sais...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.281 secondes
Propulsé par Kunena