Twitter à l'école

Plus d'informations
23 Nov 2012 12:24 #1964 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
Si si moi j'en parle tout le temps : et j'ai même créé un mot pour ça avec mes petits neurones : les réseaux commersociaux ! :spider:

Edit : une brève recherche sur Internet me montre que d'autres l'ont créé avant moi. C'est pas grave, c'est l'intention qui compte. :rirej

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Nov 2012 13:29 #1965 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
Notez que la réponse à votre question est toute faite par nos amis promoteurs de Twitter dans les classes : c'est précisément pour les éduquer à cet outil qu'il faut les inviter à l'utiliser en classe.

Imparable.

A lire aujourd'hui : "Vie privée : le dernier projet de Facebook inquiète l'Irlande" .

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Nov 2012 13:50 #1966 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
Le guide "Twitter pour les enseignants" est consternant : 23 pages certes, mais avec 40 mots par page, au mieux... Sans doute ça, l'esprit Twitter. Gazouiller pour ne pas dire grand chose, avec des fautes d'orthographe en très gros caractères, comme les curieux "ashtags" de la dernière page : lapsus involontaire trahissant l'inanité de Twitter ? :transpi:

Le guide oublie de rappeler que Twitter est un réseau social à caractère commercial, avec des publicités ciblées et un business model. Il mentionne la valorisation en bourse exponentielle de la firme, aujourd'hui en milliards de dollars, gage de son succès merveilleux.

A la question "A quoi ça sert ?", la réponse ne laisse pas d'intriguer concernant l'enseignement (objet du guide, pourtant) :

Twitter comme outil de veille
• Pour faire des recherches
• Pour dialoguer avec des professionnels de
son secteur
• Pour connaître les tendances
• Pour surveiller la concurrence
• Pour co-créer avec ses utilisateurs / clients

Très utile pour des élèves.

Twitter pour les communautés
En utilisant un hashtag, vous partagez des tweets sur une thématique commune. Ex: #Rennes #lacnr #twithaiku #twittclasse

Super.

Twitter : l’info avant l’info
• Débats des primaires américaines
• Les élections présidentielles et les candidats
• Commentaires des émissions TV en live
• Les avocats tweetent pendant les audiences
• #dsk : une info acquise sur Twitter

Très intéressant. Les élèves doivent être très intéressés par le hashtag #dsk.

Twitter comme outil de promo
• Pour des marques mais aussi pour le
« personal branding »
• Ses centres d’intérêts
• Ses compétences (de manière indirecte)
• Son réseau
• Sa personnalité

Sympa comme éducation au narcissisme et à la marchandisation de l'intime.

Twitter comme outil pédagogique
Depuis 2009, des enseignants utilisent Twitter à des fins pédagogiques, en primaire, au collège, au lycée et dans le supérieur. @frompennylane projet #tweetfemme et #indofr @jmlebaut projet Twittroman L’étranger

Quelle utilisation précise ? Pour quels résultats ? Peu importe...

Twitter comme outil pédagogique
Diffusion de journaux d’écrivains. Parmi les plus lus sur Twitter on peut citer Samuel Pepys (20 000 abonnés à mi novembre 2011) et Samuel Johnson (38 000 abonnés à même date), alors que les téléchargements des mêmes journaux sur Gutenberg ne dépasse pas le millier.

C'est effectivement important pour un élève de savoir qu'il fait comme tout le monde.

Rien sur les insuffisances, les limites ou les dangers de Twitter bien sûr.

Pour la suite de ce guide, le mode d'emploi est ridicule tant Twitter est un outil basique et limité... :roll:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Nov 2012 14:24 #1969 par Bug Neurone
Réponse de Bug Neurone sur le sujet Twitter à l'école
C'est vraiment un guide pour les enseignants ? J'ai plutôt l'impression d'extraits d'un guide pour les professionnels.... Et puis

Comme outil de veille
• Pour faire des recherches
• Pour dialoguer avec des professionnels de
son secteur
• Pour connaître les tendances
• Pour surveiller la concurrence
• Pour co-créer avec ses utilisateurs / clients


• Pour faire des recherches, il y a moult moteurs de recherches bien plus performants et où on n'a pas de mal à comprendre les résultats (parce que pour suivre une conversation passée sur Twitter il faut se lever tôt...).
• Pour dialoguer avec des professionnels de son secteurs : il y a bien d'autres réseaux mieux faits et qui mériteraient d'être plus connus, comme ResearchGate pour les chercheur, ou dans les plus connus viadeo, linkedin...
• Pour connaître les tendances... Les tendances de quoi de la mode ? De ce que les gens ont mangé à midi ?
• Pour surveiller la concurrence : je doute que vous trouviez sur Twitter des choses que vous ne trouveriez pas dans des journaux.
• Pour co-créer avec ses utilisateurs / clients : Co-créer ? Rien que ça ? Et co-créer quoi ? Parce que moi, pour simplement créer, j'ai besoin d'un papier et d'un crayon (bouh la rétrograde) et surtout de plus de 140 caractères pour expliquer mon idée...

Twitter, pour l'info avant l'info, ok, pourquoi pas. Comme outil de promotion, aussi. Mais je suis d'accord : rien de pédagogique là dedans. Et surtout, 90% des utilisateurs y racontent leur vie... et on s'en tamponne ! :xx:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Nov 2012 17:24 #1972 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
Vous êtes d'une mauvaise foi inadmissible, Bug Neurone ! :mrgreen:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Déc 2012 10:55 - 05 Jui 2014 12:23 #2550 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Déc 2012 13:07 - 28 Mar 2014 22:53 #2553 par Wikibuster
Réponse de Wikibuster sur le sujet Twitter à l'école
Très intéressant, en dehors des dérapages je suis interloqué par la limite de 140 caractères, on a à peine commencé à écrire qu'on est dans le rouge à se concentrer sur... ce qu'on ne va pas dire ! Le tweet est à proprement parler un outil de non communication.
"Vous redoutez sans doute qu’à partir de ces tentatives apparaissent de nouvelles formes politiques qui balaient les précédentes, obsolètes."
Il est gentil Michel Serres pourquoi croit-il que la société nouvelle issue du numérique sera meilleure que la précédente ? Il devrait aller voir sur Wikipédia pour voir comment ils ont constitué des milices privées qui patrouillent la société wikipédienne à la recherche de la moindre déviance , qui organisent une Justice privée inédite dans laquelle les flics chargés de l'instruction toujours à charge sont également avocat général, juge et maton (pas besoin d'avocat de la défense). Bien sûr dans cette forme inédite de procès post-stalinien que n'aurait pas renié Kafka l'accusé jugé d'avance n'est pas entendu et n'est informé de la tenue de son procès qu'une fois condamné, bailloné, exclu à vie et ..."blanchi", c'est à dire avec destruction de ses effets personnels sur Wikipédia, lire Les procès .

Ecrasons l'infâme !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
24 Déc 2012 15:59 - 11 Aoû 2014 19:27 #2639 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
Pour ceux qui ne seraient pas convaincus par l'intérêt pédagogique de Twitter, cette carte mentale devrait vous aider : http://www.mindmeister.com/fr/147633975/twitter
Je conseille la partie "Questions vives"...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Déc 2012 15:36 - 11 Aoû 2014 19:28 #2775 par Typhon
Réponse de Typhon sur le sujet Twitter à l'école
Il y a comme un saut conceptuel entre "Il est possible d'employer les nouvelles technologies à des fins pédagogiques pour transformer l'enseignement de telle ou telle chose", ce qui est très certainement vrai, et "Twitter est un formidable outil pédagogique", ce qui me paraît un peu curieux.
Je n'arrive même pas à comprendre le concept de "Twittclasse". Concrètement ça veut dire quoi ? Donner les devoirs sur Twitter ? Qu'est-ce que ça apporte par rapport aux emails ?
Ça me paraît assez peu spectaculaire.
Enfin, bref, je suis un dinosaure.
Typhon

« There are two kinds of fools: one says, "This is old, therefore it is good"; the other says, "This is new, therefore it is better." »
(William R. Inge)
Mon site

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Déc 2012 16:15 - 12 Aoû 2014 08:46 #2776 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
L'intérêt d'une twittclasse, en primaire, par exemple, c'est de faire écrire les élèves en donnant du sens à ce qu'ils écrivent. Écrire pour le maître, ça n'a pas de sens, mais écrire au reste du monde, ça valorise. même si ça entretient ou pire fait naître chez les élèves ce que j'appelle l'illusion narcissique : l'impression faussée d'être au centre du monde. On peut communiquer entre twittclasse. Par mail aussi, mais quoi de mieux qu'un réseau public et commercial ? Les professeurs des écoles qui s'engagent dans cette démarche insiste beaucoup sur l'éducation aux médias, en veillant à surveiller la participation au réseau et à l'obligation de bien écrire, ce qui du coup n'éduque à rien car Twitter ne se caractérise pas par sa qualité de rédaction : les phrases y sont rarement verbales, quand elles sont dans un français correct... Par ailleurs les comptes classes ne ressemblent guère à l'usage que n'importe qui fait de Twitter.
Donc éducation à un média, mais dans un usage qui n'existe pas. :twisted:
Récemment un clash suite à l'ouverture d'une nouvelle twittclasse en Haute-Savoie : "La twittclasse vire au clash"
Au lycée, je suggère la lecture de cet article savoureux de Mme Kochert pour mesurer toute la portée pédagogique de Twitter en histoire .

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Déc 2012 19:03 - 11 Aoû 2014 19:28 #2777 par Typhon
Réponse de Typhon sur le sujet Twitter à l'école
Tout ceci est très étrange.
Twitter n'a jamais eu vocation à ce genre de chose, et ça me paraît moyennement adapté.
La limite de 140 caractères est tout à fait justifiée dans l'utilisation originale (un service de rediffusion de SMS), mais sinon, c'est une entrave à l'intelligence. Au mieux, ça peut permettre de rediriger vers autre chose de plus intéressant (c'est l'essentiel de mon utilisation), mais sinon, c'est assez limité.
Un bête forum ou blog permet plus de choses que Twitter. Ou même un wiki, tiens.
Typhon

« There are two kinds of fools: one says, "This is old, therefore it is good"; the other says, "This is new, therefore it is better." »
(William R. Inge)
Mon site

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
31 Déc 2012 10:51 - 11 Aoû 2014 19:29 #2785 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
Vous devriez relire tout ce fil de discussion, Typhon.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Fév 2013 15:02 - 24 Mai 2014 22:58 #3637 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
15 Fév 2013 17:22 #3935 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
15 Fév 2013 18:32 #3936 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école

Pédago : comment faire tweeter des enfants de 7 ans ?

Enfin, surtout : dans quel but ? et pourquoi Twitter ?

Twitter dès le CE1, pour donner le goût d’écrire, de lire et de l’orthographe : un maître raconte comment il a entraîné élèves et parents dans cette expérience.

Donner le goût de lire sur Twitter ? Les livres n'en sont plus capables ? :shock:

Cela fait maintenant un an que j’utilise tous les jours Twitter dans ma classe de CE1-CE2 de Gaujacq, un petit village landais avec notre compte : @CE1_CE2_Gaujacq.

Un "enseignant innovant" qui - tenez-vous bien - a créé un compte Twitter ! Ça, c'est de l'innovation.

Les productions d’élèves sont de plus en plus intéressantes et riches et Twitter me permet d’approfondir des notions d’une autre façon, plus concrète.

Car souvent les activités de classe peuvent paraître artificielles, hors contexte voire dénuées de sens.

Nous voilà face au grand argument des techno-pédagogues adeptes du réseautage : faire sens. Écrire pour le maître ou pour ses camarades, ça n'a pas de sens. Écrire pour le monde, ça a un sens...

Pourquoi doit-on apprendre à écrire correctement ? Des enfants de cet âge n’y songent même pas car leurs travaux sont cantonnés à des cahiers, eux-mêmes enfermés dans des casiers ou des cartables.

Il y a mille raisons de vouloir lire ou écrire. C'est quand même désolant de ne pas s'en rendre compte.

Ils n’ont pas l’occasion de partager leurs productions, de les confronter, d’argumenter leurs choix.

Le verbe argumenter n'est pas transitif. Passons.

Leurs "productions" : on retrouve le jargon pédagogiste, toujours impressionnant même s'il s'agit de phrases de moins de 140 caractères, auquel s'ajoute la nouvelle lubie des réseaux et du "partage" social, avec un sens plus moral que numérique. C'est tellement beau, le partage, même s'il est lui-même artificiel, comme nous le verrons.

Twitter donne envie aux élèves de produire du contenu...

"produire du contenu" : le jargon continue. De quoi parle-t-on exactement ?

...du contenu de qualité.

Cela va de soi.

Le fait d’être lu (par plus de 200 abonnés et la majorité des familles de la classe) donne beaucoup plus de sens aux compétences – en premier lieu soigner l’orthographe.

Oui parce qu'être lu par le professeur, par contre, on s'en moque.

D’autant que les programmes de l’école primaire demandent que soient maîtrisées les techniques de communication, l’envoi de message et la présentation de travaux par le biais du numérique.

Vive l'école numérique !

Grâce à Twitter, on peut également aborder dès le CP la gestion de l’identité numérique, de la citoyenneté sur Internet.

L'identité numérique avec un compte-classe ? Pour la citoyenneté, c'est vrai que Twitter donne le bon exemple en ne respectant pas la loi française ...

Autre paradoxe : apprendre l'identité numérique en confondant espace privé et espace scolaire sur Internet... :scratch:

C’est une première approche, bien encadrée.

Autant dire qu'elle ne ressemble en rien à une utilisation normale de Twitter
- un compte personnel
- un compte anonyme
- pas de respect de l'orthographe
- des dérapages racistes et homophobes
Etc.

Ce n’est pas en interdisant l’utilisation des réseaux sociaux qu’on leur apprendra comment éviter les pièges.

Il y a beaucoup d'autres réseaux sociaux, pas nécessairement commerciaux : pourquoi avoir choisi un réseau commersocial américain, avec des messages publicitaires et sans modération ? :scratch:

Grâce à Twitter, nous pouvons communiquer hors de la sphère de l’école, nous interroger.

Je ne crois pas que ce soit utile mais même en admettant que ce le soit il y a plein d'autres façons de le faire plus intelligents. Même numériques. Le monde hors de la classe ne se réduit à Twitter.

Pourquoi ne pas créer un forum comme celui-ci, par exemple, libre et gratuit ? C'est un peu moins simple que de créer un compte Twitter, j'en conviens, mais ce n'est rien pour un "enseignant innovant".

Nous faisons régulièrement des recherches encyclopédiques lorsque d’autres classes posent des questions. Nous regardons sur une carte d’où ils nous écrivent.

Le rapport avec Twitter spécifiquement ?

Nous partageons la vie de notre classe.

Ce qui intéresse éminemment le reste du monde. C'est une bonne éducation - très précoce - à l'illusion narcissique que permet le web et évidemment une façon d'ajouter des écrans à l'école aux écrans auxquels les enfants sont déjà exposés à la maison. Drôle de façon de "faire sens" dans une curieuse communication avec quelqu'un qu'on ne connaît pas.

Si j’étais skipper du Vendée Globe, j’emporterais mon petit frère. (Benjamin)

C'est effectivement passionnant.

« Ce projet peut paraître peu commun »

J’avoue que j’étais au départ un peu inquiet quant à la réaction des parents. Je n’ai finalement eu aucun problème. Le projet a été présenté aux familles lors d’une réunion. Certains parents avaient entendu parler de Twitter, sans plus. L’aspect réseau social peut être déroutant. C’est pourquoi je me suis expliqué dans une lettre. Extrait :

« Ce projet peut paraître peu commun. Cependant il ne s’agit ni plus ni moins que d’une pratique classique (cahier de vie ou cahier de texte) adaptée aux techniques modernes de communication.

Dans le cahier de textes, il y a des concours d'insultes antisémites ? :twisted:

Les enfants ne “tweeteront” que des éléments validés par l’enseignant et n’auront pas accès au reste de Twitter (seules leurs productions leur seront visibles)...

Drôle de façon de tweeter, complètement hors-sol : compte-classe, validation par l'enseignant, pas de smartphone, pas de liberté, pas d'instantanéité. Où l'on voit que l'éducation aux médias n'a ici guère de sens. :scratch:

Enfin, je précise que cette activité n’est en aucun cas obligatoire. »

Le cahier de vie et le cahier de textes sont aussi des activités facultatives ? :scratch:

Aujourd’hui, plus de la moitié des parents suivent notre compte Twitter. Certains interagissent même régulièrement en « retweetant » des productions d’élèves.

Ce ne serait pas une façon de noter les tweets, ça ? :mrgreen:

1. Ma twittclasse : mode d’emploi

Techniquement, c’est très simple : l’application sur tablette nous permet de tout faire (publication, lecture, photo, vidéo, son…) et de ne pas dépendre d’une salle informatique.

Heureusement, vu la complexité de l'opération...

La production d’un tweet se déroule en trois temps :

production au brouillon ;
puis sur une grille de tweet ;
puis sur tablette ou ordinateur.

Pas d'immédiateté du tweet, donc. On est loin de l'esprit de Twitter.

Le brouillon d’un « tweet » (François Lamoureux)

Le tweet est toujours validé par l’enseignant avant publication.

Lors de séances de découverte, j’ai expliqué les principes de bases de Twitter aux élèves...

Certains collègues adeptes de Twitter au lycée ne les ont pas forcément compris. :transpi:

... la limite des 140 caractères (utilisation d’une grille pour le brouillon), le fait que ce qu’on écrit peut être lu par n’importe qui...

Pas sur un forum que l'on crée.

...et de l’importance de respecter des règles

Pas d'orthographe en tout cas : c'est l'endroit du monde où elle est la plus maltraitée. D'ailleurs les tweets sont statistiquement rarement des phrases.

– en découle la charte Twitter que les élèves ont réalisée.

Dans les nouvelles pédagogies constructivistes, il est toujours important que les élèves rédigent des "chartes". Mot très compliqué pour parler de simples règles.

Cette étape est pour moi cruciale. On pourra la réaliser avant de démarrer l’aventure ou après une période d’utilisation et d’observation.

J’explique aussi les notions techniques (les différents boutons, les indicateurs).

Au tout début, notre compte a surtout servi à relayer devoirs et leçons. Rien de bien folichon, me direz-vous. Certes, mais cela a permis aux parents et aux enfants de se familiariser avec l’outil.

Et le cahier de texte devient un doublon, alors ?



Bizarre communication qui "fait sens", puisqu'elle suppose que les élèves ne communiquent plus de vive voix avec leurs parents ou communiquent deux fois. :scratch:

Dans un second temps j’ai axé le projet Twittclasse sur la production.

Admettons que Twitter soit un outil : pourquoi une classe Twitter devient-elle une "twittclasse" ? On n'appelle pas une classe qui utilise des ardoises Bic des BicClasses. Il y a vraiment un effet de mode Twitter : l'école devrait précisément résister à tout ce qui est commercial et effet de mode.

Mes CE1 avaient peu de notions de grammaire et il leur était difficile d’avoir un retour critique sur leur production. J’étais donc très actif dans les corrections. Je corrigeais régulièrement et validais facilement (j’attendais d’eux qu’ils produisent des tweets phonétiquement corrects et qui aient un sens).

Bref en CE1 c'est un peu tôt pour les faire Tweeter correctement...

« On a des messages ? »

Au départ, les enfants n’y voyaient pas un grand intérêt, à part celui de manipuler l’iPad.

L'intérêt supposé pour les outils numériques est surtout lié à un effet de nouveauté. Et pourquoi un iPad, beaucoup plus cher que n'importe quelle tablette 10', pour une activité aussi basique ?

Je leur avais simplement expliqué qu’on pouvait publier nos productions sur Internet. Je n’avais pas non plus fait de grandes explications sur le fonctionnement. Tout s’est fait petit à petit. J’ai pris l’initiative de nous abonner à des comptes qui me semblaient intéressants et qui donneraient envie aux élèves d’interagir. Bingo !

Twitter est l'exemple parfait du réseau asymétrique, avec la distinction abonnés/abonnements. L'idée d'interaction sur Twitter est donc peu pertinente, sauf dans le cas artificiel de deux Twittclasses abonnées l'une à l'autre...

La lecture de la « Timeline » sur Twitter est réclamée régulièrement :

« Ils ont écrit des choses les autres classes  ? » ;

« On a des messages  ? ».

Il faut rapidement leur acheter des smartphones.

L’outil intéresse. Des élèves qui ne produisent pas d’habitude se lancent.

C'est donc un outil magique, à utiliser dans toutes les classes.

Ils aiment écrire. Ils comprennent le plaisir qu’on peut trouver dans une correspondance.

Bon, une correspondance en 140 caractères. Et sur Twitter et rien d'autre.

Et ils s’entraident pour la conception des messages.

Le mot "conception" est un peu exagéré, non ? Rédaction suffisait.

Twitter est également un support d’étude de la langue, simple et fédérateur. Un exemple simple est celui de la construction d’une phrase.

Surtout qu'il n'y a pas de phrases sur Twitter le plus souvent. :mrgreen:

En début d’année au CE1, on étudie la notion de phrase (majuscule, point, sens). La lecture de Twitter se prête tout à fait au travail sur cette notion.

« Combien y a-t-il de phrases  ? » ;
« Sont-elles correctes  ? »

Impossible à réaliser ailleurs que sur Twitter, bien sûr.

Des progrès dans la maîtrise de la langue

Au fil de l’année, et surtout avec mes CE2, j’interviens de moins en moins dans la correction. Et c’est bien là tout l’intérêt de Twitter : maintenant qu’ils ont pris goût à produire (ils adorent ça) la correction devient un enjeu.

Admettons, mais pourquoi mieux sur Twitter que sur un blog, un réseau social libre, un forum ?

« Bon, si je veux publier, il faut que je trouve mes erreurs. »

On observe alors les élèves mettre en jeu des procédés de relecture des plus pertinents. Observation des affichages de classe, recherches dans le cahier de leçon ou simple coopération entre eux. C’est un vrai régal d’observer cette petite équipe adopter des comportements d’adultes...

Où revoilà les nouvelles pédagogies : l'enfant est un adulte comme les autres, au fond.

...dans le but d’aller au bout d’un projet, certes humble, mais un projet tout de même.

Tweeter, un projet ? :shock:

« J’aime bien tweeter sur la tablette parce que le soir je les regarde avec maman et papa. »

Le bonheur de tweeter se dit... sur Twitter.

2. Quelques exercices sur Twitter

#PetitBonheur
#SecretVéritable
#Bonjour
#DéfisMaths
#paquebotendétresses
#DansMonEcole
#Twithaiku
#Danslefutur

Certains exercices sont rigolos, d'autres beaucoup plus plats. Quand aux haïkus, ça devient une tarte à la crème pour justifier l'écriture en 140 caractères.

L’idée est simple, mais vraiment porteuse et motivante : raconter une petite chose de tous les jours qui nous procure du bonheur.

Voilà qui va intéresser le reste du monde. et pourquoi l'exposer, pourquoi partager une telle chose ferait-il "sens" ?

Après lecture des tweets des autres classes, les élèves se sont immédiatement approprié l’idée. L’envie de raconter quelque chose qui leur tient à cœur les pousse à écrire.

"raconter" n'est pas le bon mot sur Twitter : le narratif a besoin d'espace et de temps.

Il se dégage des tweets des classes qui ont participé à ces productions, un sentiment de bien-être, de la fraîcheur et de la poésie.

« Mon petit bonheur c’est quand je fais des câlins à mes parents. » #PetitBonheur
« Mon petit bonheur c’est quand je mange des frites. » #PetitBonheur


Bien-être ? :scratch:
Fraîcheur ? Une spontanéité toute relative...
Poésie ? Il ne faut peut-être pas exagérer, non ?

Pour ma part, j'avais repéré quelques tweets intéressants .

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Fév 2013 15:55 - 11 Aoû 2014 20:51 #3992 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
Article repris par "RSLN" bien sûr : "Quand Twitter en CE1 aide à apprendre le français" (18/02/13)
A noter la mise en abîme du hashtag. Quand le numérique célèbre... le numérique :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Fév 2013 18:33 #4050 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
La suite sur le site de "RFi" : "Twitter, le nouvel outil d’apprentissage" .



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Mar 2013 22:49 #4207 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
"EducaVox" du 2/03/13 propose un lien pour participer à cette étude : "Twitter, un outil éducatif dans le cadre scolaire ?"

L’Injep (Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire) réalise une enquête sur le thème : "Twitter un outil éducatif dans le cadre scolaire ?".

Cette enquête en ligne s’adresse à celles et ceux (professionnels) qui utilisent Twiitter dans le cadre scolaire (de la maternelle aux études supérieures). Elle s’adresse aussi à celles et ceux qui observent cette utilisation (professionnels, parents). Certaines questions sont communes et d’autres sont spécifiques aux utilisateurs.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Mar 2013 23:06 #4208 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
Bizarrement l'étude s'adresse également à "celles et ceux qui en observent l’utilisation". Et parmi les fonctions proposés ("professeur des écoles, "professeur du secondaire" etc.) on rencontre curieusement la fonction "parent d'élève" dont on voit mal comment il pourrait apprécier la pertinence pédagogique de Twitter ou même l'observer en classe. :scratch:

Bon évidemment toutes les questions sont assez orientées ]Le professeur communique mieux avec ses élèves
Les élèves communiquent mieux avec l'ensemble de l'équipe éducative de l'établissement
Les élèves sont mieux impliqués dans leur travail
Les relations des élèves avec l'extérieur de la classe ou de l'établissement sont plus développées[/quote]

De même ]Quels sont selon vous, les atouts de Twitter en tant qu’outil pédagogique et éducatif ? [/quote]
Bref, la question de la pertinence n'est guère posée. Twitter est déjà un "outil pédagogique et éducatif" : l'étude peut déjà se conclure ici. :mrgreen:

Pour les "limites", on ne peut en choisir que quatre (contre cinq "atouts"). Parmi les limites, en première position... le manque de matériel pour utiliser Twitter. :transpi:

Deux autres "limites" curieuses viennent ensuite, qui ne remettent guère en cause l'outil : "C'est un outil parmi d'autres" et "Son utilisation dépend des objectifs et projets développés" ou "Twitter seul n'est pas suffisant".

Beaucoup d'oublis dans les "limites" :
- Twitter est un outil de communication complexe puisque asymétrique
- l'usage protégé de Twitter en classe n'a pas grand chose à voir avec un vrai usage de Twitter (anonyme, personnel, immédiat, n'importe où sur un smartphone, pas de rédaction)
- Les tweets sont moins intéressants que les posts de forum, de blogs ou les mails
- les élèves sont déjà exposés à beaucoup d'écrans en dehors de l'école
- Twitter est un réseau commercial dont l'école n'a pas à faire la promotion
- Twitter est un lieu de dérapages haineux
- Twitter favorise l'exposition et l'illusion narcissique
etc.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Mar 2013 18:19 #4797 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
Laurence Juin, citée plus haut, nous informe sur son blog, de l'évolution de sa pratique numérique. Où l'on apprend que notre éducatrice aux médias a inscrite elle-même ses enfants sur Facebook avant l'âge autorisé...

A lire ici : "Pourquoi j’ai voulu virer ma fille de mes contacts Facebook !"



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Avr 2013 18:40 - 11 Sep 2013 16:27 #5123 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Avr 2013 18:40 #5124 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
Commentaires à venir.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Mai 2013 18:50 - 11 Aoû 2014 20:46 #5669 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
A propos de Laurence Juin, évoquée plus haut, grosse déception finalement : "Pourquoi je n’utilise plus (beaucoup) Twitter en classe" (30/04/13).


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Jui 2013 14:56 - 03 Jui 2013 14:57 #6170 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
Une invention géniale qui méritait d'être mentionnée d'urgence dans La vie moderne : "Orthotweet"

Le 1er livre anti-fautes d’orthographe 2.0 !
Halte aux idées reçues ! Non, Internet ne fera pas mourir notre belle langue française et Twitter sera son sauveur ! C’est la promesse de Sandrine Campese, jeune journaliste passionnée d’orthographe, qui a eu cette idée folle (et géniale) d’inventer l’orthotweet.
Grammaire, conjugaison, vocabulaire, synonymes, paronymes, expressions populaires..., le manuel de notre jeune professeur 2.0 contient plus de 300 messages permettant d’éviter de commettre les fautes les plus courantes. Ces formules magiques et percutantes vous permettront de garder facilement en mémoire des règles élémentaires du français. Un livre pratique, ludique, actuel mais surtout redoutablement efficace !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Juil 2013 14:20 #6826 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
15 Juil 2013 17:25 #6828 par Euler
Réponse de Euler sur le sujet Twitter à l'école
Ce témoignage a quelque chose d'émouvant, en fait. Pour avoir déjà été confronté à des élèves en ULIS, je mesure la nécessité de faire flèche de tout bois pour obtenir des résultats avec des enfants handicapés mentaux ou tellement désocialisés que c'est tout comme.
Alors bon, des lettres de Scrabble, des cubes numérotés, des casse-tête ou Twitter, rien ne me choque en l'occurrence, et j'ai beaucoup de respect pour les professeurs qui se coltinent cette espèce de mission impossible, quelles que soient les méthodes qu'ils mettent en oeuvre.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
15 Juil 2013 20:33 #6829 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
Je ne peux que vous donner raison. Seulement le propos de l'article n'est pas de dire que le support numérique en vaut bien un autre, mais bien qu'il est supérieur aux autres. D'où la publication - logique et intéressée - sur "EducaVox".

Certains ont téléchargé l’application en secret : ai-je reçu une réponse ? est-ce que quelqu’un a retweeté ? est-ce que j’existe ??? Autant de questions propres à leurs troubles si prégnants, mais ô combien facilité par l’usage de twitter : on ne peut lire les émotions de ses pairs à travers des mots, aucun visage, aucun regard qui pourrait être intrusif. JE suis seul face à ce clavier, JE suis maître à bord de mes pensées et de mes écrits. JE peux effacer, supprimer. Quelle réassurance !
ô miroir, mon beau miroir ! Toi seul peux me lire et me refléter, cet écran que je pense contrôler, tu ne m’auras pas.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
09 Sep 2013 12:33 #7447 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
09 Sep 2013 12:40 - 09 Sep 2013 12:45 #7448 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école

Une charte très précise a été rédigée par cette "enseignante qui vit avec son temps" et qui "vient d'être récompensée" et signée par tous les élèves : "Écrire dans un langage correct et avec un vocabulaire connu de tous [...] attention à l'orthographe [...] ne pas écrire n'importe quoi, respecter les autres" et "toujours en présence d'un adulte".

Voilà qui rappelle évidemment les vrais usages de Twitter, notamment par les élèves, sauf peut-être "ne pas divulguer d'informations personnelles" :devil: : www.laviemoderne.net/mirabilia/50-doit-faire-cest-preuve
Puisqu'il est peut-être "dangereux" de tweeter avec des personnes que l'on ne connaît pas (c'est le principe de Twitter : des interactions avec à 90% des anonymes), pourquoi ne pas utiliser, au lieu d'un réseau commersocial, un réseau social libre offrant des garanties et protections ou un forum privé ? :scratch:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Oct 2013 01:10 - 30 Oct 2013 01:11 #8215 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Twitter à l'école
A lire sur "EducaVox" du 29/10/13 : "Twitter : Guide d’utilisation en pédagogie" .


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.218 secondes
Propulsé par Kunena