Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : "L’éducation virtuelle : Est-ce possible ?" (Ludomag)

"L’éducation virtuelle : Est-ce possible ?" (Ludomag) 21 Jui 2016 16:42 #16714

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13145
Sur "Ludomag" du 18/06/16 : "L’éducation virtuelle : Est-ce possible ?"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"L’éducation virtuelle : Est-ce possible ?" (Ludomag) 21 Jui 2016 17:07 #16715

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 13145
Apprendre ses leçons ce n’est pas toujours drôle, faire ses exercices non plus. Il faut alors trouver des façons d’apprendre en s’amusant et surtout d’intéresser les élèves pour que leurs cerveaux soient plus réactifs.
Comme les choses ont l'air simples, ainsi formulées : pourquoi donc personne n'y avait-il songé avant ? :santa:

La réalité virtuelle semble être pour beaucoup l’outil idéal pour y parvenir. Les casques VR (Virtual Reality), pourraient donc être utiles aux professeurs comme à leurs étudiants dans un avenir proche, et tirer leur épingle du jeu dans le milieu éducatif.
Les "étudiants" n'apprennent pas de "leçons" : petit problème de traduction ici...

"La réalité virtuelle semble être pour beaucoup" : mais qui, par exemple ? :scratch:

Quelles sont les possibilités ?

En réalité, il existe déjà des applications et des sites internet, notamment américains comme Immersive VR Education, qui nous proposent d’utiliser un casque VR pour un usage éducatif, en découvrant des événements historiques.
Une entreprise commerciale, donc.

Quoi de mieux que de visiter, même virtuellement, les lieux de certaines batailles, d’avoir devant nos yeux des objets du passé, ou encore de découvrir des lieux oubliés.
Les imaginer (au lieu de se laisser imposer des images de médiocres qualité) ?

Bien plus attractif qu’une simple image dans un livre, on peut tourner la tête à 180 ou 360° pour découvrir un paysage complet. Il devient alors d’ors et déjà possible de marcher avec Neil Amstrong sur la lune, ou pourquoi pas de revivre le discours de John Fitzgerald Kennedy.
"revivre un discours", quel curieux concept...

On se demande bien l'intérêt pédagogique, jusqu'ici.

On découvre donc des moments du passé, mais on peut également visiter des endroits existants aujourd’hui et découvrir différentes cultures sans avoir à bouger de chez soi ou de notre classe.
Ce serait bête de "découvrir différentes cultures" en sortant de chez soi, en effet ! :santa:

Des classes en ligne

Je doute que l’État paye un ordinateur et un casque par élève, et puis une école où chacun s’enfermerait dans son casque n’aurait pas beaucoup de sens, notamment en terme de socialisation.


:mrgreen:

On peut en revanche imaginer des cours ou des conférences virtuelles, où un professeur, depuis chez lui, pourrait être vu par des élèves partout sur la planète.
Un professeur en réalité virtuelle, c'est drôlement intéressant ! :rirej

Ce pourrait être des cours ouverts à tous, mais également des cours privés avec seulement quelques élèves, qui pourraient interagir entre eux ou avec le professeur.


Le concept - par ailleurs inefficace (les MOOC) - existe déjà et n'a pas besoin de réalité virtuelle. L'article est bien confus... :shock:

On pourrait alors choisir d’étudier encore un peu après nos cours réels...
Mais étudier quoi ? :scratch:

...et pourquoi pas choisir des enseignants plus aptes que d’autres à nous faire comprendre ce que l’on souhaite.
Selon un mode de consommation, donc. Mais quel rapport, encore une fois, avec la réalité virtuelle ? :shock:

Bien sûr, ce sera probablement très efficace pour l’apprentissage des langues, mais ce peut être utile dans toutes les matières.
 
Le professeur pourrait par exemple décider de nous faire entrer dans un magasin et de perfectionner notre anglais en jouant le rôle du client ou du vendeur.
Jeu de rôle impossible à réaliser (notamment en classe) sans équipement technologique coûteux. :xx:

On pourrait également apprendre sur la culture égyptienne en se ballant autour des pyramides...
"Se baller" serait sans aucun doute très pédagogique. :doc:

...ou encore travailler les règles de géométrie en étant au milieu d’un cercle…
Quelle révolution ! :rirej

Bref, les possibilités apportées par la réalité virtuelle sont immenses et presque infinies.
Mais les exemples d'une grande pauvreté et bien peu convaincants.

Le casque VR en classe, bonne ou mauvaise idée ?

Si la réalité virtuelle sera un très bon complément à la fin des cours, pour continuer à étudier chez soi de façon ludique et amusante, le port d’un casque VR en classe semble moins enthousiasmant. Pour l’instant, la technique n’est pas suffisamment au point, il y a aura toujours un problème avec un casque, et les professeurs risquent de perdre beaucoup de temps en réglages, ce qui n’est absolument pas leur travail.
Les problèmes techniques, c'est donc la seule chose qui peut rebuter ? :santa:

Bien sûr, la technologie évolue et les problèmes techniques vont peu à peu disparaître, mais un casque peut-il vraiment apporter un plus à l’enseignement dans une salle de classe ? Comment les élèves pourront-ils intervenir s’ils ne comprennent pas tout ? Avanceront-ils chacun à leur rythme ou devront-ils continuer à suivre le rythme du professeur présent ?
Je crois qu'il faut renoncer à essayer de suivre la pensée de l'auteur ici...

On peut également penser qu’au départ, un élève sera bien plus facilement concentré, ce sera nouveau, sûrement plus ludique et sympa qu’un cour en direct avec seulement quelques livres...
Des livres, quelle horreur...

...mais on se lasse de tout et il y a fort à parier que le port du casque deviendra gênant et la concentration disparaîtra peut-être aussi vite quelle ne sera venue.
:rirej

Conclusion

Il ne fait aucun doute que la réalité virtuelle à sa carte à jouer dans le petit monde de l’éducation. Ce sera un outil supplémentaire pour nous aider à comprendre certains cours, par le biais de jeux ou d’une immersion particulière.

 On a un peu de mal à imaginer une classe avec des élèves casqués, chacun dans leur bulle, et ça peut même faire un peu froid dans le dos, à l’inverse on peut plus facilement envisager de rejoindre une classe sans bouger de chez soi...
C'est vrai que ça donne envie : au lieu d'être chez soi, rejoindre une classe virtuelle !

...en rencontrant par la même occasion des étudiants venus virtuellement des quatre coins du globe.
Quel rapport avec la réalité virtuelle ?
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.163 secondes
Propulsé par Kunena