Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : L'éducation de l'ombre

"Prendre des cours particuliers par vidéo-bulle" (Ludovia) 26 Nov 2012 11:12 #1986

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12932
A lire sur "Ludovia" ce 20/11/12 : "Prendre des cours particuliers par vidéo-bulle".

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Le boss d’Acadomia : « Il faut que chacun ait envie de faire le job du patron »" (Rue89) 04 Avr 2013 20:13 #4964

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12932
A lire sur "Rue89" du 4/04/13 à propos de Philippe Coléon : "Le boss d’Acadomia : « Il faut que chacun ait envie de faire le job du patron »".

Morceaux choisis :

Si Coléon n’a pas grandi en se disant qu’il serait patron, il pense plutôt qu’il en avait le tempérament et qu’il a mis du temps à le comprendre. Alors, maintenant, pour jouer « dans la cour des grands », il a fait entrer Acadomia en Bourse, et dans les beaux quartiers du VIIIe arrondissement parisien.

Son bureau est transparent, l’homme se dit accessible et passionné par l’éducation. Pas seulement : estimant qu’Acadomia ne pouvait se développer à l’étranger, l’entrepreneur a monté Shiva, qui décline l’idée dans le ménage à domicile, dans l’immeuble d’à côté.
Le ménage à domicile, c'est vraiment la "passion" de l'éducation. On voit au passage à quoi est assimilé l'enseignement...

Rue89 : Comment êtes-vous devenu patron ?

Philippe Coléon : Il doit y avoir des blessures d’avant qui mènent à ça : on doit avoir quelque chose à exprimer, des choses à dire, un besoin d’autonomie. D’un point de vue scolaire, je n’étais pas docile, j’avais du mal avec l’autorité.
D'où cette passion de l'éducation, sans doute.

Et pour Acadomia ?

Alors que j’étais chez Euro RSCG, j’avais un tout petit client spécialisé dans les cours particuliers qui s’appelait Cours étude secours. Au bout d’un an, ils m’ont proposé de m’associer avec eux. Cette proposition correspondait à un moment de ma vie où la com’ me paraissait creuse. Les cours particuliers, ça avait du sens.
L'exploitation mercantile du naufrage de l'école, sûr que ça "a du sens".
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Prof, je suis prêt à changer ma façon d’enseigner" (Rue89) 07 Oct 2013 21:34 #7856

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12932
A lire dans "Rue89" cette tribune du 7/10/13 par Bertrand Galliot : "Prof, je suis prêt à changer ma façon d’enseigner".

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Prof, je suis prêt à changer ma façon d’enseigner" (Rue89) 07 Oct 2013 21:36 #7857

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12932
Le site de Bertrand Galliot : www.lesbonsprofs.com/

Professeur de mathématiques en milieu hospitalier. Directeur pédagogique du site de soutien scolaire en ligne : LesBonsProfs.com
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Prof, je suis prêt à changer ma façon d’enseigner" (Rue89) 09 Oct 2013 16:34 #7892

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12932
Prof, je suis prêt à changer ma façon d’enseigner
Quel courage par rapport à tous les autres qui refusent de changer !

Le constat semble unanime : la France comprend qu’elle perd chaque jour un peu plus son école.
Certains continuent encore de penser que l'école aujourd'hui est bien meilleure. :doc:

Je suis enseignant et parent ce qui me donne deux bonnes raisons de vouloir réagir. Chacun conviendra que notre vénérable institution souffre de la mauvaise conjoncture économique et de fait, ne garantit plus la promesse d’un emploi durable et cohérent avec le niveau d’études.
Car évidemment le but de l'école, c'est de garantir un emploi. :doc:

Making of
Bertrand Galliot est professeur de mathématiques et il assure la direction pédagogique du site lesbonsprofs.com où des enseignants testent de nouveaux formats pour apprendre : des vidéos, des exercices interactifs. « On réfléchit aussi beaucoup à l’évaluation scolaire. On a 2 000 idées par jour. »
Vidéo et quiz, c'est pas vraiment nouveau. Le nom du site est plein d'humilité...

A cela je ne peux pas faire grand chose : juste attendre des jours meilleurs. Je peux en revanche chercher des pistes pour apaiser mes élèves et nos enfants dans ce contexte délicat.
"apaiser" ? :scratch:

J’observe en classe que beaucoup d’élèves présentent aujourd’hui deux comportements récurrents qui limitent les apprentissages :

● la peur de l’échec ;
● l’immense difficulté de concevoir un projet de vie.
Ces deux choses n'existaient évidemment pas avant aujourd'hui. :doc:

C'est vrai que concevoir un projet de vie au collège, c'est l'idéal.

De mon point de vue, ces deux phénomènes génèrent tous les comportements que les parents et enseignants déplorent chez les élèves : incivilités, absentéisme, phobies scolaires, stress, baisse de niveau, démotivation…
Il ne peut pas y avoir d'autres raisons qui "limitent les apprentissages" bien sûr : les méthodes pédagogiques, les cycles, la baisse des exigence et la disparition de l'autorité, la sociologie...

Ateliers et travaux non notés

Mon expérience quotidienne m’a conduit récemment à mettre en place de nouveaux dispositifs en classe pour tenter d’endiguer au moins la première de ces deux plaies.
Des "dispositifs", rien moins ?

Je suis parti du constat que notre école pense encore qu’il faut partiellement terroriser l’élève pour qu’il apprenne.
"terroriser" semble un peu faible.

Or l’élève ne reconnaît plus le droit aux maîtres d’agir ainsi puisque l’institution scolaire ne remplit plus son rôle fondateur.
Car l'élève ou le collégien moyen, s'il n'a pas de projet de vie, a une bonne connaissance de l'environnement économique. Curieux que le "rôle fondateur" de l'école ait été de fournir un emploi puisqu'à l'origine l'école républicaine n'était obligatoire que jusqu'en primaire. :scratch:

Elle n’est désormais plus le garant d’une insertion réussie dans la vie d’adulte. Nous devons en prendre acte et renoncer par la même occasion à la toute puissance du professeur.
La "toute puissance du professeur". :shock: :scratch: :lol:

J’ai donc expérimenté, comme bien d’autres collègues le font actuellement, des ateliers ou travaux non notés en classe mais tout de même évalués. Les séances se sont parfaitement bien déroulées et de surcroît dans une atmosphère très appréciable.
Rien de vraiment nouveau sous le soleil...

Il me semble aujourd’hui finalement que l’élève ne travaille pour la note que si on lui en propose une... Je crois aussi que la perspective de la bonne note n’est aujourd’hui plus suffisante à motiver la totalité de nos élèves.
A contrario l'absence de note est tout à fait motivante. :doc:

Mais alors, si la contrainte n’est pas le moteur des apprentissages… Se pourrait-il que ce soit l’envie, la curiosité, le plaisir de s’émerveiller ?
:santa:

Ne faisons pas d’angélisme ici, il faudra toujours encourager et stimuler les adolescents à découvrir le monde : rien ne se fait spontanément, en particulier au collège.
Ah...

La soif d’apprendre n’est pas appelée à disparaître, elle est inhérente à l’homme et elle ne s’estompe pas à l’adolescence. Notre travail est juste de laisser s’exprimer cette appétence naturelle. Et c’est difficile bien sûr. Il me semble que nous devrions en premier lieu repenser nos modes d’évaluations, et sortir définitivement de la note systématique qui peut parfois humilier ou dévaloriser.
Il n'y a qu'à ne pas associer évaluation et dévalorisation ou humiliation....

Les Finlandais ont à ce sujet bien des choses à nous apprendre.
Ah la Finlande... :santa:

L’institution scolaire française et certains professeurs pensent que leur autorité est assurée par ces deux chiffres. Ne serait-ce pas au contraire l’instrument qui génère la peur et freine les apprentissages ?
Disons-le : la violence scolaire et d'abord une violence générée par l'école ! :doc:

Car nous le savons tous, nous n’apprenons rien lorsque la tension est trop forte.
Mais pourquoi devrait-elle être "trop" forte ? :scratch:

Le site internet d’accès au savoirs khanacademy.org a inventé un remarquable outil d’évaluation intelligent qui encourage les progrès. Et si nous l’adaptions pour l’appliquer en classe ?
Car un outil inventé par un non-professeur pour des étudiants a en effet toutes les chances de fonctionner au collège.

Ne serait-il pas pertinent de pouvoir aussi offrir une alternative aux cours magistraux ?
Quels cours magistraux ? Le collège ou le lycée ne sont pas l'université. :scratch:

De nombreux sites ont conçu des ressources innovantes sous forme de vidéos et exercices interactifs qui permettent de travailler seul ou accompagné. Pourquoi ne pas les utiliser en classe ou à la maison ?
Les vidéos et les quizzes, avenir de l'école.

En nous inspirant du concept imaginé par www.kwyk.fr, nous pourrions proposer des travaux dont l’évaluation peut être améliorée dès lors que l’on souhaite refaire un test.
Un concept génial. Pourquoi réfléchir la première fois quand on peut réfléchir une seconde ou une troisième fois ? Si la réponse n'est pas A, on peut réussir du deuxième coup en répondant B ! :cheers:

Le bon élève, un petit robot
Le bon élève, c'est l'ennemi.

Récompenser les efforts et l’investissement devrait devenir un acte pédagogique central.
L'école n'accorde jamais d'"encouragements", c'est un fait. Heureusement que certains sont prêts à changer leur façon d'enseigner.

Ne devrions-nous pas enfin offrir un vrai espace de créativité en classe...
Quel rapport logique entre "effort" et "créativité" ? :scratch:

...pour concrétiser des projets personnels ou de groupes, et que ces travaux soient accueillis et valorisés par l’institution.
Car les élèves sont naturellement curieux, mais pas des choses qui n'entrent pas dans leurs projets personnels. :doc:

L’outil numérique et le théâtre seraient par exemple de formidables atouts pour développer massivement ces activités.
Qu'est-ce que "l'outil numérique", exactement ? :scratch:

A la lumière des commentaires que chacun peut lire dans les bulletins scolaires ou entendre dans les conseils de classe, nous devons admettre que le « bon élève » d’aujourd’hui doit être docile, animé de peu d’initiatives et surtout qu’il ne fasse pas de bruit.
Alors que le vrai bon élève est désobéissant et bruyant ! C'est vrai que l'école ne valorise jamais les élèves capables d'initiatives. :doc: Au fait, rien sur le niveau des élèves, ici : tout est dans l'attitude.

On croirait lire du sous-Serres sur les "petits transis".

Un petit robot en somme, tenu en laisse par sa moyenne.
Il faut filer ses comparaisons : soit un chien tenu en laisse, soit un robot télécommandé. Le mélange des deux est quelque peu cocasse... :rirej

Ce modèle du XXe siècle n’a plus de sens aujourd’hui. Il ne répond plus aux attentes de notre monde. Soyons-en certains, en rendant nos élèves plus vivants et apaisés nous ne perdrons pas notre autorité
En leur permettant de désobéir, nous affirmons même notre autorité. :doc:

Mais au fait "apaisés", ce ne serait pas "dociles" ?

A admirer : l'euphémisme des élèves "plus vivants". Petite pensée pour tous les enseignants dans des classes difficiles.

nous retrouverons au contraire une crédibilité perdue.
N'en doutons pas.

Et qui sait : peut être parviendrons nous à réconcilier un peu notre jeunesse avec un monde compliqué.
Mais pas à leur donner de métier. :devil:

On est bien dans la rhétorique de la paix sociale, à acheter sur l'autel de l'enseignement sacrifié. L'ensemble de la tribune, avec ses grands principes, si elle ne montre rien de vraiment nouveau, est bien vague et nébuleux sur les nouvelles pédagogie qu'il promeut.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Prof, je suis prêt à être évalué par mes élèves" (Rue89) 08 Sep 2014 00:55 #11632

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12932
Il y a une suite un an après : "Prof, je suis prêt à être évalué par mes élèves" dans "Rue89" du 7/09/14.

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Prof, je suis prêt à être évalué par mes élèves" (Rue89) 08 Sep 2014 01:00 #11633

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12932
Rappelons quand même :

Je suis professeur de mathématiques à l’Education nationale et je n’ai qu’un élève. Pour être plus précis, je n’ai qu’un élève lorsque je me rends à son chevet pour lui donner un cours.

Je travaille dans une structure médico-pédagogique, celle d’Edouard Rist à Paris, qui accueille des jeunes avec un double objectif : apporter des soins en maintenant une poursuite d’étude.

Lien : rue89.nouvelobs.com/2013/10/15/prof-math...ogie-inversee-246635
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Face à l’angoisse des parents, l’offre de soutien scolaire se développe à compter du CP" (Le Monde) 18 Sep 2014 18:28 #11744

  • archeboc
  • Portrait de archeboc
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Messages : 662
Dans "Le Monde" du 18/09/14 (abonnés) : "Face à l’angoisse des parents, l’offre de soutien scolaire se développe à compter du CP"

Face à l'angoisse scolaire, ou face au naufrage de l'école ?
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Bonne nouvelle : les élèves adorent les cours (en vidéo)" (Bertrand Galliot) 10 Nov 2014 23:27 #12357

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12932
Dans "Rue89" du 10/11/14 : "Bonne nouvelle : les élèves adorent les cours (en vidéo)"

"Professeur certifié de mathématiques, Bertrand Galliot est aussi responsable pédagogique du site de soutien scolaire en ligne Les Bons Profs."

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Bonne nouvelle : les élèves adorent les cours (en vidéo)" (Bertrand Galliot) 10 Nov 2014 23:29 #12358

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12932
Ce format vidéo respecte cette donnée physiologique et tourne le dos aux cours magistraux interminables. [...]
Allons-nous juste numériser les fichiers de cours, les exercices et les manuels scolaires et garder notre manière frontale de dispenser nos savoirs ?
Sûr qu'une vidéo est beaucoup moins "frontale" et "magistrale" ! :mrgreen:

De plus, ces incontournables du programme contiennent environ trois ou quatre messages importants par vidéo : au-delà, on sait que beaucoup d’élèves sont noyés sous un flot trop important d’informations.
Voilà la solution pour une réussite éducative moderne : réduire le contenu. Que n'y avait-on pensé avant !
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Les subventions aux cours particuliers 30 Mai 2015 19:15 #14038

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12932
Petit bilan, un peu ancien, dans "Rue89" du 17/11/2011 : Cours particuliers : les coulisses de la niche (fiscale)

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Soutien scolaire : le vent en poupe 02 Nov 2015 16:14 #15115

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12932
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

"Prof à domicile, cours 2.0, associations… le soutien scolaire sous toutes ses formes" (Le Monde) 24 Mar 2016 19:17 #16240

  • Loys
  • Portrait de Loys
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 12932
Dans "Le Monde" du 24/03/16 : "Prof à domicile, cours 2.0, associations… le soutien scolaire sous toutes ses formes"

Connectez-vous pour voir le message entier.
Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.182 secondes
Propulsé par Kunena