Les écoles "démocratiques"

Plus d'informations
03 Nov 2016 12:28 - 13 Mar 2017 13:19 #17621 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
31 Jan 2017 19:34 - 31 Jan 2017 19:35 #18307 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les écoles "démocratiques"
Une autre école démocratique.
Sur "France 3 midi-Pyrénées" du 31/01/17 : "A Verfeil (Haute-Garonne), une école sans enseignants ouvre ses portes, c'est "L'école à l'Envers""


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Fév 2017 09:21 #18316 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les écoles "démocratiques"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Avr 2017 21:24 - 29 Avr 2017 21:27 #18817 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les écoles "démocratiques"
Dans "Le Monde" (abonnés) du 28/04/17 : "Des écoles sans cours ni maître"


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Mai 2017 09:37 - 13 Mai 2017 09:49 #18912 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les écoles "démocratiques"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Mai 2017 11:28 #18987 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les écoles "démocratiques"
Après la classe inversée, "l'école à l'envers" : www.ladepeche.fr/article/2017/05/15/2574...ortes-au-public.html

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
15 Aoû 2017 14:14 - 15 Aoû 2017 14:43 #19470 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les écoles "démocratiques"
Une vidéo "didactique", quasiment sans recul critique :

Le manque de liberté précédant l'arrivée dans une école démocratique peut aussi parfois pousser certains jeunes à une période plus ou moins longue de compensation, par exemple en jouant pendant une année à des jeux vidéos [...] Dans certaines écoles, les enseignants sont exclusivement choisis par les enfants. [...] Plutôt que de faire subir une dictature aux enfants de l'école traditionnelle où tout est imposé...

A la fin, "Pleen le jeune" explique son admiration pour ses écoles par sa propre expérience en tant qu'étudiant qui a mal supporté l'enseignement en classe préparatoire et a passé une année en enseignement à distance. Il a ensuite obtenu une licence de mathématiques (Grenoble) et une maîtrise de sciences de l'éducation (Sherbrook).

Il est vidéaste vulgarisateur dans le domaine de l'éducation avec sa chaîne EduKey et a commencé sa pratique de philosophie avec les enfants et d'autres publics en 2015 après avoir suivi des formations au Québec et en Europe. Il a participé activement à la création officielle de l'Association Québécoise de Philosophie pour Enfants et est aussi conférencier (colloque de l'AQED, journée-conférence l'Education Autrement, etc.), journaliste (Le Collectif, Epoque Times), impliqué dans plusieurs associations liées à l'éducation (REDAQ, Collectif Paideia, RéFAC), le jeu éducatif (Au Nom de la Rose -Suisse, rance, Québec), l'environnement (Quinzaine du Développement Durable, Ruche Campus, Campus Durable, Freegan Sherbrooke, etc.) et est organisateur événementiel (GN-EthiQC).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Mai 2018 19:55 #20954 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les écoles "démocratiques"
Encore un peu de publicité dans "20 minutes" du 12/05/18… pour une école qui n'est pas encore ouverte : www.20minutes.fr/societe/2269507-2018051...-aimer-ecole-enfants



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Sep 2018 21:41 #21367 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les écoles "démocratiques"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Sep 2018 22:30 #21401 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les écoles "démocratiques"
Publicité dans les "Cahiers pédagogiques" de septembre 2018 : www.cahiers-pedagogiques.com/L-ecole-dem...-apprendre-librement



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Nov 2019 10:00 - 21 Nov 2019 21:53 #22477 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les écoles "démocratiques"


Dans l'esprit de l'élève, le glissement du "harcèlement" aux apprentissages qui ne sont pas choisis est assez éloquent.

Célia Bessaguet-Pinson dit: On ne parle pas d'élèves dans une école démocratique, on est tous membres, membres jeunes, adultes. On est tous égaux, on a les mêmes droits.

L'horizontalisation radicale relève évidemment de la fiction, sans quoi les élèves quitteraient l'école quand bon leur semble.

Le résultat le plus grave de cette horizontalisation est que les élèves se voient chargés d'assurer eux-mêmes la discipline (c'est d'ailleurs ce qui fascine le plus souvent), dans le plus pur arbitraire (un élève décide des sanctions unilatéralement et on voit d'ailleurs que cette autorité n'est aucunement respectée) ou de façon collégiale, mais publique et humiliante (dans une parodie pseudo-administrative de "conseil de justice" ou avec des cartons jaunes ou rouges) : dès lors, affirmer que "les enfants ne sont pas jugés"...

Les adultes se déchargent, eux, de leurs obligations : faire apprendre ("On ne parle pas d'élèves") et veiller à instaurer et conserver un climat d'apprentissage... au point qu'on peut s'interroger sur le sens de leur présence dans l'école.

Ce n'est pas "l'anarchie" se défend la responsable, mais tout semble pourtant anarchique : les règles qui sont cesse décidées (de façon chronophage : chaque jour "conseil d'école", "conseil de justice") se veulent tatillonnes et presque bureaucratiques ("constat", "infraction" etc) mais sont en réalité purement arbitraires et aberrantes : elles ne concernent que des détails sans importance de la vie quotidienne (siffler dans la salle de musique s'il y a déjà quelqu'un, laisser son pull dans la cuisine...) : le principal, lui, n'obéit à aucune règle. Ainsi les élèves circulent librement, font ce qu'ils veulent, l'élève consulte son smartphone tout en répondant à la caméra, "on n'a pas d'heure de repas, on mange quand on veut".

A l'école publique ça ne reflète pas du tout les conditions réelles de la vie.

Le cadre donné aux enfants dans l'école publique reflète pourtant bien le cadre de la vie en société, avec ses contraintes et sa confrontation avec l'altérité : c'est une société qu'on ne choisit pas (contrairement au public scolaire très choisi de ces écoles : peu de mixité dans cet exemple). L'altérité est également sensible dans la rencontre avec d'autres adultes que les parents dans l'école publique : dans les "écoles démocratiques", les enfants sont assignés à leurs parents : dans ce double entre-soi (social et familial), on est très loin des "conditions réelles de la vie"...

Aucune information n'est par ailleurs donnée sur son "processus d'admission" (dans l'école publique, tous les élèves sont admis et il n'y a pas de "rejet de candidature") : combien d'enfants, à quelles conditions, pour quel tarif ? Est-ce que 4750€ par an est un tarif "démocratique" ?

ecole-a-l-ere-libre.fr/admissions/

On retrouve, poussés à leur paroxysme, les grands principes des pédagogies nouvelles : l'enfant au centre ("les enfants d'abord"), l'apprentissage par le jeu, la liberté absolue de l'enfant-adolescent (rythme choisi, apprentissages choisis), la créativité plutôt que la connaissance etc.

tu as l'enthousiasme, tu as la joie, et du coup ça rentre

Encore faudrait-il le prouver plutôt que l'affirmer avec ingénuité. "Si on a envie d'apprendre des maths, on apprend des maths. Si on n'a pas envie... on apprend comme on veut". Ces écoles dérogent tout simplement au principe républicain de l'instruction obligatoire.

Ce message contient des informations confidentielles

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 1.599 secondes
Propulsé par Kunena