"Nouveaux territoires, nouveaux étudiants : l’enseignement supérieur privé gagne du terrain" (Le Monde)

Plus d'informations
Plus d'informations
14 Mai 2019 13:13 #21988 par Shane_Fenton
Cela fait 10 ans que j'enseigne dans une école d'ingénieurs privée "sous statut associatif", mais le cas de cette école est particulier, et plutôt en contradiction avec l'article puisque l'objectif de son futur ex-directeur n'est pas qu'elle reste privée ni qu'elle grignote du terrain par rapport au public, mais au contraire, qu'elle devienne publique. Le fait que ce directeur (qui est aussi co-fondateur de l'école) parte à la retraite très prochainement n'y est pas pour rien : il a envie que son "bébé" lui survive. Et pour cela, le seul moyen qu'il a trouvé pour assurer la pérennité de son école, c'est de se rapprocher d'établissements publics (par exemple, l'Université de Cergy-Pontoise) et de fusionner avec.

D'après ce que j'ai compris, la "mode" est au rapprochement d'établissements en COMUE, "grands établissements", etc... ou au moins à l'organisation de concours post-bac communs (Avenir, Puissance Alpha...). L'un des objectifs est de gagner en visibilité, surtout après la pagaille causée par Parcoursup. L'autre, dans le cas de mon école, est de baisser les frais de scolarité (actuellement à plus de 7000€ l'année).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.297 secondes
Propulsé par Kunena