Les résultats de PISA 2018

Plus d'informations
Plus d'informations
07 Déc 2016 09:18 #17921 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les résultats de PISA 2018

Bruno Suchaut dit: La valorisation des filières professionnelles nécessite une réforme structurelle en profondeur de l’enseignement secondaire. À cet égard, l’exemple allemand avec son système dual qui mixte un apprentissage pratique en entreprise et un enseignement académique théorique est une bonne solution

Renoncer au collège unique ? :shock:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Déc 2016 13:59 - 08 Déc 2016 08:52 #17925 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les résultats de PISA 2018
Le 7/12/16 : "La France, hermétique au « choc PISA »"



Commentons :

La France, hermétique au « choc PISA »

Comprendre les enseignants conservateurs.

Editorial. Depuis le début de l’enquête comparative des systèmes scolaires de l’OCDE, en 2010, certains pays ont tiré des leçons et procédé à des réformes radicales. Pas la France, dont l’école reste l’une des plus inégalitaires du monde.

Structurellement depuis 1959 et la loi Debré : mais à ce sujet, "Le Monde" est d'une discrétion de violette, tout comme il n'enquête pas sur les systèmes les plus égalitaires dans PISA : les Émirats Arabes Unis ou Shanghai par exemple.
Quant aux "leçons" à tirer, bien malin qui peut le faire en un éditorial.

Editorial du « Monde ».

Un éditorial non signé.

Tous les trois ans, le verdict tombe : l’enquête internationale PISA de l’OCDE, étude comparative des performances des systèmes scolaires des 72 Etats membres, désigne les bons et les mauvais élèves : les pays qui réussissent à progresser en adaptant leur système éducatif aux exigences d’un monde qui évolue très vite et ceux qui stagnent, ou régressent.

On parle des mêmes compétences de base depuis 2000 (dont certaines sont de niveau primaire) : quel rapport avec l'adaptation "aux exigences d’un monde qui évolue très vite" ? :shock:

Immuable, la France se situe entre les deux, dans le groupe des médiocres. Depuis le début de l’enquête de l’OCDE, en 2000, certains pays mal classés ont tiré du « choc PISA » des leçons salutaires. L’Allemagne, le Portugal, la Pologne, l’Estonie ont procédé à des réformes radicales et ont réussi à gravir les échelons dans les classements suivants.

"Le Monde" ne rappelle pas que l'Allemagne a perdu 7 points (508 pts) et la Pologne (503 pts) a perdu 17 points en moyenne dans PISA 2015, ce qui rend l'écart avec la France (495 pts) peu significatif.

La France, elle, résiste désespérément au « choc PISA ».

Mais qui résiste, puisque la ministre (avec le soutien de l'OCDE) a déclaré que les réformes engagées allaient dans le bon sens ?

Le système éducatif français reste caractérisé par sa capacité à former une – petite – élite : 8 % d’une classe d’âge se distingue, à 15 ans, par des résultats très performants en sciences. Son autre caractéristique, malheureusement, est son inégalité. En dépit des réformes successives et des alternances politiques, la France ne réussit pas à réduire son noyau dur d’élèves en échec scolaire. La part d’élèves faibles a même légèrement augmenté, d’un point, au cours des dix dernières années.

Pas besoin de PISA pour le savoir : certains (souvent qualifiés de déclinistes, comme dans "Le Monde" il y a encore peu) sonnent l'alerte depuis longtemps. En revanche, on peut relire cet article de Julie Chupin dans "Le Monde de l'Éducation" en 2003, quand il s'agissait de nier la baisse de niveau. :devil:

L’école française reste l’une des plus inégalitaires du monde.

Selon PISA, dont la méthodologie n'est pas sans poser quelques problèmes .

Associer les professeurs aux réformes

Un comble quand toutes les réformes, sous la droite ou sous la gauche, se font contre les professeurs (et avec l'appui plus ou moins explicite du "Monde" : qu'on relise, à l'occasion de la mise en place des aberrants "rythmes scolaires", l'éditorial du "Monde" fustigeant "le triomphe du corporatisme" des enseignants en 2013).

Un pays qui revendique des valeurs progressistes et qui se heurte à un chômage persistant...

Parce que l'école est responsable du chômage ? :shock:

...ne peut se satisfaire de ce constat ni de cette stagnation. Peut-être, pour que le choc se produise, faut-il regarder, au-delà de ce qui ne va pas chez nous, ce qui marche dans les pays qui progressent.

En ne regardant que ce que l'on veut voir…

A Singapour, qui détrône la Finlande dans l’ensemble des évaluations PISA...

La Finlande un temps encensée par "Le Monde" . Sic gloria transit...

...la qualité de la formation des enseignants et leur statut dans la société sont au cœur de la réussite scolaire. L’implication des professeurs et le lien qu’ils tissent avec leur classe, avec leurs élèves individuellement et avec leurs parents, sont un élément caractéristique des systèmes scolaires asiatiques.

Un problème d'"implication" des enseignants : nous y voilà...

Une culture de l’évaluation, plus concrète et plus en prise sur la réalité que le système d’inspection à la française, permet de motiver les enseignants et de récompenser les plus créatifs.

La créativité, vertu cardinale d'un enseignement efficace ! :doc:
Et si "Le Monde" enquêtait sur ce qui a dénaturé le métier des inspecteurs en France ?

Dans les pays aux systèmes scolaires performants, les professeurs sont associés aux réformes, les établissements sont encouragés à formuler des projets. Ils se voient confier plus de responsabilités.

Tout le contraire de collège 2016 ou des rythmes scolaires : des enseignants humiliés, dépouillés de leur lieu de travail ou d'une partie de leur liberté pédagogique.

Utilisation du numérique insuffisante
En France, la formation des enseignants accorde une importance démesurée aux connaissances théoriques de leur discipline par rapport aux pratiques pédagogiques.

"Le Monde" devrait se pencher sur les concours nationaux et découvrir que c'est plutôt l'inverse, ce qui n'est pas nécessairement une bonne nouvelle quand la formation est moins pragmatique qu'idéologique.

Notre modèle demeure dominé par l’approche verticale, le cours magistral et le rapport passif maître-élève, au détriment de pédagogies différenciées, plus adaptées aux difficultés et aux talents individuels des élèves.

"le rapport passif maître-élève" : un éditorial qui copie-colle les propres mots d'Andreas Schleicher la veille de la publication des résultats de PISA... :shock:
Si "Le Monde" enquêtait, il se rendrait compte que les pays asiatiques ne pratiquent guère ces merveilleuses "pédagogies différenciées". Et que si la Finlande, assez peu progressiste du point de vue son enseignement, peut le différencier, c'est moins en vertu de choix pédagogiques modernes que de taux d'encadrement extraordinaires.
On notera l'élément de langage "talent des élèves", cher au pédagogisme.

L’égalitarisme forcené, en vertu duquel tous les enfants sont censés être pareils...

Définition consternante de l'aspiration à l'égalité scolaire, qui suppose un traitement équitable en moyens...
Il est amusant de voir l'inconséquence du "Monde", qui fustige l'égalitarisme tout en applaudissant une réforme (pseudo-)égalitaire comme l'est collège 2016. :santa:

...aboutit en réalité à des résultats spectaculairement inégalitaires, compte tenu du déterminisme social.

Et si les pédagogies dispersives qui ont les faveurs du "Monde" depuis des années en étaient responsables ?

Enfin, l’utilisation du numérique dans le système éducatif français reste largement insuffisante.

Quel rapport ? Et de quelle "utilisation" parle-t-on ? :scratch:
Tous les poncifs de la modernité sont bons : pour "Le Monde" "l'utilisation du numérique" est vertueuse en soi. "Le Monde" semble n'avoir lu que très superficiellement le rapport 2015 très critique de l'OCDE sur l'école numérique. Numérisme béat, quand tu nous tiens...

Un pays où l’on s’écharpe, dans un débat national, sur l’enseignement du latin, mais où la technologie est absente de l’enseignement général dans les trois dernières années du secondaire...

Quel rapport entre le lycée et PISA ? :scratch:
On notera l'admirable défense de l'enseignement des humanités dans un journal progressiste comme "Le Monde". Le latin qui éclaire nos arts, notre histoire, notre droit, notre langue ne peut pas être moderne. "Le Monde", comme Gilles Savary , préfère les iPads aux déclinaisons de "singes savants"...

...sans que personne trouve rien à y redire a du souci à se faire sur l’insertion de ses enfants dans le monde du travail du XXe siècle.

Car l'insertion sur le marché du travail, dans l'esprit de l'OCDE, est bien l'insertion sur le marché du travail (relire Andreas Schleicher). Condorcet, la République, l'émancipation par l'école peuvent être oubliés.
Répétant les mêmes éléments de langage, on notera que "Le Monde" veut faire entrer les élèves dans le "XXe siècle". :santa:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
10 Déc 2016 20:06 - 10 Déc 2016 20:38 #17939 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Déc 2016 21:58 - 05 Déc 2019 08:33 #17940 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les résultats de PISA 2018
Vous pouvez commenter ici le billet du 11/12/16 (édité en grande partie le 4/12/19) : "Les miracles chinois - Hauts et bas du classement de la « Chine » dans PISA"

A noter que la note de PISA sur "la Chine" fait mention du hukou :



Voir aussi : www.oecd.org/china/Education-in-China-a-snapshot.pdf



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Déc 2016 13:59 #17943 par MOREL GUY
Réponse de MOREL GUY sur le sujet Les résultats de PISA 2018
Ce qui a échappé aussi à beaucoup de commentateurs, c'est la hargne et même la morgue anti-française dont fait preuve le big chief de l'opération PISA.
C'est à lire ici :
www.lepoint.fr/societe/andreas-schleiche...-2016-2088011_23.php
Guy Morel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Déc 2016 15:25 #17944 par stevan
Réponse de stevan sur le sujet Les résultats de PISA 2018
Je serai curieux de savoir ce qu'il en est de l'enseignement en Estonie. Leurs résultats sont très bons et je doute qu'ils aient des moyens gargantuesques. Ils ont du zapper l'épisode constructiviste à mon avis...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Déc 2016 22:46 - 05 Déc 2019 08:32 #17945 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les résultats de PISA 2018

MOREL GUY dit: Ce qui a échappé aussi à beaucoup de commentateurs, c'est la hargne et même la morgue anti-française dont fait preuve le big chief de l'opération PISA.
C'est à lire ici : www.lepoint.fr/societe/andreas-schleiche...-2016-2088011_23.php

Oui j'avais commenté plus haut. . ;)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Déc 2016 17:05 #17946 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
14 Déc 2016 23:32 #17966 par Guermantes
Réponse de Guermantes sur le sujet Les résultats de PISA 2018
Il me semble tout de même que la presse généraliste a tenu compte (fût-ce marginalement) de la critique solide des méthodes de Pisa concernant la Chine-critiques dont vous aviez fait la synthèse ici.
Il y a deux questions dont on n'entend pas beaucoup parler en France et qui sont à mon avis majeures:l'OCDE sous-traite Pisa à une multinationale gigantesque, PEARSON-laquelle est en pleine conquête du marché mondial de l'enseignement (examens dans nombre d'Etas américains, au Royaume-Uni, écoles "low-cost" un peu partout etc...).Administrer les tests PISA est évidemment un élément conséquent de leur stratégie de conquête.
Deuxièmement,il est étonnant que ceux qui disent mesurer la performance des systèmes scolaires soient aussi ceux qui proposent les remèdes.
Comme le dit fort bien Svein Sjøberg de l'Université d'Oslo, en somme l'OCDE conseille à la Norvège de devenir un autre pays ,un pays qui donnerait à son école une orientation conforme à la vision OCDEenne des choses.
www.academia.edu/19645924/OECD_PISA_and_...gh_Issues._Routledge

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
15 Déc 2016 07:52 - 15 Déc 2016 07:54 #17967 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les résultats de PISA 2018
Oui : de descriptive, l'enquête de l'OCDE est peu à peu devenue prescriptive, et pas forcément dans le meilleur sens du terme.
Notez que sur la Chine, les médias n'ont fait qu'entériner le fait qu'elle n'est plus tout à fait dans le haut du tableau. Je n'ai pas lu beaucoup d'articles d'investigation sur le "modèle" chinois.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
15 Déc 2016 13:28 #17969 par Guermantes
Réponse de Guermantes sur le sujet Les résultats de PISA 2018
Même le Figaro semble avor compris que Shanghaï n'est pas la Chine,de même que la Montagne Sainte -Geneviève n'est pas Paris,ni Paris la France.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Déc 2016 00:14 #18064 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les résultats de PISA 2018

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Jan 2017 22:10 - 05 Jan 2017 22:14 #18123 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les résultats de PISA 2018
Dans "Forbes" du 4/01/17 : www.forbes.com/sites/realspin/2017/01/04...tion-results-rigged/

If we dig deeper into the sampling, we come across another potential problem with the PISA testing: that the sampling done on mainland China (Beijing, Jiangsu, Guangdong and Shanghai) and other cities was not taken from a wide variety of schools. Rather, the very best schools were chosen and the very best students were cherry-picked from those schools. Ong Kian Ming, a lawmaker in Malaysia recently raised this issue concerning Malaysia’s PISA results, claiming the education ministry attempted to rig the sample size in order to boost the scores. Ong added that the biased sample of schools in favor of high-performing schools can also be seen in Pisa 2015’s own data on Malaysia. Ong claims a concerted effort to take more samples from higher-performing fully residential schools: "Out of a total sample of 8,861 students, 2,661 or 30% were from fully residential schools. This is clearly an over sampling of students from fully residential schools since they comprise less than 3% of the 15-year-old cohort in 2015."

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
16 Mar 2017 17:32 #18611 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les résultats de PISA 2018
Sur Skholè du 14/03/17 : "PISA : une ingérence douteuse"


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Mar 2017 22:45 - 26 Mar 2017 22:45 #18677 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Mar 2017 22:52 #18686 par Guermantes
Réponse de Guermantes sur le sujet Les résultats de PISA 2018
Il me semble que Pisa n'est pas véritablement organisé par l'OCDE;ces tests sont sous-traités par Pearson Education,une multi-nationale de l'enseignement qui rêve de s'emparer des systèmes scolaires nationaux.
Aux Etats-Unis,ils ont la responsabilité des examens dans plusieurs états;ils forment des professeurs, des examinateurs,vendent des mallettes de cours en "prêt-à-manger."
Cela provoque des protestations ici et là;mais Pearson est très fort;on ne peut critiquer un sujet d'examen en le citant-car ce serait contrevenir au droit sur la propriété intellectuelle.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Nov 2017 22:38 - 21 Nov 2017 22:43 #20063 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Mai 2018 08:19 - 03 Mai 2018 08:20 #20916 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les résultats de PISA 2018
Une curieuse façon de présenter cette participation :

Fichier attaché :


www.education.gouv.fr/pid37635/pisa-prog...quis-des-eleves.html

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Nov 2019 13:58 - 03 Déc 2019 16:15 #22518 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les résultats de PISA 2018
Les résultats de PISA 2018

Premiers articles avant la publication des résultats le 3/12/19 :
- "Le Monde" (avec notre analyse) : "A l’école du « grand écart » : le niveau des élèves français est-il si mauvais ?"
- "Les Echos" : "Education : comment Pisa note les systèmes scolaires"
- "L'Express" : "Enquête Pisa: à quoi servent les comparaisons internationales?" avec Eric Charbonnier
- "Libé" : "Barême Pisa : pour les profs, «le test est froid et rationnel»"



- Le "JDD" : "L'inventeur du classement Pisa :  "La France a besoin de rendre le métier d'enseignant plus attractif"




Quelques commentaires :

Quand vous êtes un enfant d’immigrés ou de famille défavorisée, vous avez moins de chances de réussir que dans la plupart des autres Etats de l'OCDE. Pour un pays qui prône l'égalité, c'est très frappant!

C'est vrai mais Andreas Schleicher ne formule aucune remarque sur un système éducatif qui institutionnalise la ségrégation scolaire. Ou sur la Chine qui ne présente que les provinces les plus favorisées et exclut de son système scolaire (et donc de l'enquête PISA) les enfants venus du reste de la Chine...

Depuis son arrivée, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, multiplie les réformes. Vont-elles dans le bon sens?
Globalement oui.

Andreas Schleicher approuvait de même l'action des ministres précédents...

Revaloriser le métier d’enseignant, faire davantage pour les élèves les plus défavorisés ou insister sur les fondamentaux, c’est central.

"revaloriser le métier d'enseignant ? :shock:

Dédoubler les classes de CP-CE1 et bientôt les grandes sections de maternelle dans les écoles défavorisées, c’est un bon moyen pour réduire les inégalités?
C’est parfois une condition nécessaire. En Finlande, les professeurs ont 30% de temps en plus pour enseigner en petits groupes, et ça marche. Le succès n’est pourtant pas garanti. Car il faut aussi changer leurs comportements, leurs pratiques, et ça, c’est plus difficile. En réalité, la qualité de l’enseignement est plus importante que la taille des classes. La preuve : Singapour, avec quarante élèves en moyenne, a un système éducatif très performant.

Dédoubler c'est donc "parfois une condition nécessaire" mais finalement moins "important" que la qualité de l'enseignement : allez comprendre !

Pour le reste, s'il s'agit de réduire les inégalités, c'est un très mauvais exemple que Singapour puisque selon PISA 2015 c'est l'un des pays les inégalitaires (voir notre billet note 3 )... :roll:

Le ministre met l’accent sur le français et les mathématiques. À l’ère du numérique, n’y a-t-il pas d’autres priorités?

Le ministre n'oublie certainement pas "l'école numérique", comme en atteste son action depuis 2017... Pour le reste, on peut donc considérer que l'enseignement du français n'a peut-être plus de raison d'être une priorité "à l'ère du numérique"...

Les élèves ont besoin aujourd’hui d’un large éventail de connaissances et de compétences : ils doivent savoir travailler en équipe, s’adapter, se tromper et réessayer.

"s’adapter", "travailler en équipe" (et non en groupes) : la langue devient celle du management d'entreprise...

En France, on leur apprend surtout à connaître par cœur les bonnes réponses, pas trop à les chercher. Malgré tout, c’est important de leur donner des bases solides.

On aimerait bien savoir sur quoi se fonde ce jugement de valeur lapidaire. A noter la contradiction immédiatement apportée...

La formation initiale est donc essentielle. L’étude Pisa montre qu’il faut privilégier la pratique plutôt que les connaissances académiques.

Andreas Schleicher applaudit donc la future réforme des concours 2022.

Rendre l’école obligatoire à 3 ans, ça change vraiment la donne?
C’est important de tendre la main, très tôt, aux familles défavorisées. Mais ça ne suffit pas. La moitié des pays de l’OCDE ont des systèmes éducatifs intégrés entre 0 et 6 ans. Ce qui veut dire : un ministre de l’Éducation impliqué, des enseignants qualifiés et des objectifs pédagogiques fixés dès le plus jeune âge. La France devrait s’en inspirer.

Selon la DEPP RERS 2019 p. 70) "depuis vingt ans, la quasi-totalité des enfants âgés de trois à cinq ans est scolarisée (98,9 % à la rentrée 2018) : l'instruction obligatoire à partir de trois ans n'est qu'une mesure symbolique. M. Schleicher connaît bien mal le système éducatif français pour prétendre lui donner ses ses conseils...

Le gouvernement a prévu de revoir sa politique d’éducation prioritaire. Que faudrait-il faire?Les directeurs d'école appellent à l'aide : "On est sans cesse sur le front, sans reconnaissance ni avantage"
Ce dont les écoles défavorisées ont le plus besoin, c’est d’une expertise, de savoir comment attirer les meilleurs profs, plus que d’un gros chèque du ministère.

Les moyens, c'est comme les effectifs : secondaire. La politique consistant à "attirer les meilleurs profs" n'a pas de sens dans le système français, où le recrutement n'est pas local. Le problème n'est pas d'"attirer les meilleurs profs", mais de faire en sorte que les professeurs nommés aspirent à rester en poste.

Les exemples étrangers le montrent. Dans la province de Shanghai, par exemple, un enseignant ne peut pas faire carrière sans avoir exercé plusieurs années dans un établissement difficile.

Alors qu'en France, les jeunes professeurs débutants n'exercent pas en éducation prioritaire : la méconnaissance du système éducatif français est décidément atterrante...

Les cours ne sont plus cantonnés aux établissements scolaires. C’est une bonne chose : dans ces filières, on apprend mieux au sein d’une entreprise que dans une salle de classe.

Sur quoi se fonde ce nouveau jugement de valeur ? On ne le saura pas. Encore une politique de désinvestissement éducatif, avec l'apprentissage plutôt que l'enseignement professionnel.

Le défi pour la France, c’est maintenant de "valoriser" la voie professionnelle. Les élèves issus de milieux défavorisés y sont encore surreprésentés. Contrairement à la Suisse ou à l’Allemagne, ça reste un choix par défaut.

Mais, curieusement, M. Schleicher oublie de préciser que l'orientation valorisante dans la voie professionnelle se faitd ès onze ans en Allemagne par exemple...

Une directrice d’école maternelle s'est récemment suicidée. Les chefs d’établissements sont-ils particulièrement mal lotis en France?
Diriger un établissement scolaire devient difficile, en France comme ailleurs. Mais les directeurs d’école ont ici beaucoup de responsabilités et… un pouvoir de décision très limité. Il faudrait décentraliser davantage, renforcer leur autonomie et leur leadership. Ils devraient avoir la possibilité de prendre des risques, de mobiliser de l'argent pour innover ou attirer des talents.

De nouveau la langue du management : elle est ici obscène. Car c'est précisément la défausse des institutions scolaires sur les directeurs et directrices d'écoles qui expliquent le suicide de Christine Renon. Dans sa dernière lettre, elle ne demandait pas "une autonomie ou un leadership renforcés", "la possibilité de prendre des risques" etc...

La France a besoin de rendre le métier d’enseignant plus attractif, financièrement mais surtout "intellectuellement". Il faut proposer aux profs des carrières plus attrayantes, leur donner la possibilité de travailler ensemble, de comparer leurs pratiques, de s’impliquer dans la recherche.

On voit mal en quoi l'embrigadement et la mise en concurrence de professeurs dont la formation serait donc moins académique pourraient rendre le métier "intellectuellement" plus attractif. Pour ce qui est de "financièrement", on voit encore une fois que ce point est secondaire malgré le très important écart des salaires des enseignants français, pas même évoqué ici.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Déc 2019 17:36 - 07 Déc 2019 18:05 #22525 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les résultats de PISA 2018
Jour de la publication des résultats :
T1 www.oecd-ilibrary.org/education/pisa-201...volume-i_5f07c754-en
T1 (français) www.oecd-ilibrary.org/education/resultat...volume-i_ec30bc50-fr
T2 www.oecd-ilibrary.org/education/pisa-201...btZK.ip-10-240-5-163
T3 www.oecd-ilibrary.org/education/pisa-201...lume-iii_acd78851-en
Note pour la France : www.oecd.org/pisa/publications/PISA2018_CN_FRA_FRE.pdf

Dans la presse :

6h15 www.lemonde.fr/education/article/2019/12...6021428_1473685.html
8h59 www.lesechos.fr/politique-societe/societ...ves-francais-1153200
9h00 www.leparisien.fr/societe/nouveau-classe...-12-2019-8208645.php
9h00 www.challenges.fr/education/pisa-l-ecole...-selon-l-ocde_687647
9h00 www.lexpress.fr/actualite/societe/enquet...litaire_2109679.html
9h01 www.liberation.fr/france/2019/12/03/pisa...mais-stables_1766933
9h06 www.francetvinfo.fr/societe/education/cl...te-pisa_3727845.html
9h17 www.lemonde.fr/societe/article/2019/12/0...re_6021440_3224.html
11h12 www.lemonde.fr/education/article/2019/12...6021463_1473685.html
11h52 www.courrierinternational.com/article/ed...cruter-plus-de-profs
12h26 www.lepoint.fr/education/pisa-2018-la-fr...019-2351040_3584.php
16h21 www.slate.fr/story/184872/classement-pis...ference-fait-opinion
17h15 www.lesechos.fr/politique-societe/societ...ure-scolaire-1153371
18h22 www.lesechos.fr/politique-societe/societ...nt-ameliores-1153400
18h33 www.la-croix.com/Famille/Education/Etude...019-12-03-1201064279
20h41 www.liberation.fr/france/2019/12/03/rapp...t-tintamarre_1767100

www.lefigaro.fr/vox/societe/la-pedagogie...-francaises-20191206



Communiqué du MEN : www.education.gouv.fr/cid147361/enquete-...ncais-de-15-ans.html

[ Cliquer pour agrandir ]

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Déc 2019 09:14 - 05 Déc 2019 09:21 #22533 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les résultats de PISA 2018
Article critique sur le classement dans le "Washington Post" du 3/12/19 : "Expert: How PISA created an illusion of education quality and marketed it to the world"

La "Chine" revient au sommet du classement dans PISA 2018, avec une progression miraculeuse. J'ai édité mon billet sur la Chine dans PISA 2015 :

Fichier attaché :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.322 secondes
Propulsé par Kunena