Nos patientes dissections


Réflexions diverses sur l’encyclopédie collaborative.

Wikipédia : l'important c'est de participer

La stratégie de communication de Wikimédia France est bien rodée : l'encyclopédie libre est le bouc-émissaire malheureux non seulement du monde de l’édition mais aussi du monde de l’éducation. Wikipédia serait en butte permanente aux critiques des professeurs, des documentalistes, des universitaires, bref des experts, en quelque sorte dépossédés de leur autorité et – au fond – de leur raison d’être.

Internet et la curieuse notion de savoir disponible

Google et le savoir

« We don’t need no education... » : c’était la proclamation farouche de ce vieux groupe de rock libertaire (et néanmoins commercial) à la fin des années 70. Et voilà que le troisième millénaire, par la grâce du numérique, consacrerait enfin la disparition de la vieille école bourgeoise, la fin du savoir exclusif et de la toute-puissance du professeur sur son piédestal.

Ce que le bac est devenu...

 Diplôme de bacotille 1

Aux yeux de tous, sociologues, chercheurs, enseignants, le baccalauréat ne sert plus à rien et son prestige dans la société s’est comme évanoui. Qui ose d’ailleurs encore le défendre ?

Vers une langue sans mémoire ?

Vive l'orthographe simplifée

J’ignore pourquoi mais à chaque débat sur l’orthographe, après les sempiternelles et stériles discussions sur la dictée de Pivot, l’imparfait du subjonctif, les accents circonflexes ou les participes passés des verbes pronominaux — considérations pourtant bien éloignées des difficultés réelles et malheureusement beaucoup plus prosaïques de la plupart de nos élèves (connaître l’orthographe des mots usuels, distinguer être et avoir, accorder un verbe ou un adjectif, distinguer un participe d’un infinitif etc.) —, revient invariablement le serpent de mer de la simplification de l’orthographe.

La fraude à l'examen, ou portrait édifiant du bac aujourd'hui

En juin 2010 j’ai surveillé dans mon lycée d’affectation l’épreuve de mathématiques de la série S au baccalauréat. C’était ma première surveillance du baccalauréat : un moment solennel et marquant dans une grande salle d'examen du XIXème siècle.

La fraude au bac : le laxisme institutionnel

Pour ne plus rien capter à l’école

Le portable à l'école

Qui aurait pu penser – il y a encore quelques années – que l'objet le plus familier de notre monde moderne, le téléphone portable, contribuerait à creuser si rapidement la tombe de l’école républicaine ?