Le salaire des enseignants

Plus d'informations
Plus d'informations
16 Sep 2021 23:38 - 20 Sep 2021 22:52 #23561 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le salaire des enseignants
www.challenges.fr/education/les-salaires...r-dit-il-vrai_780875


Le 17/09/21 Dominique Seux dans "Les Echos : "Du neuf sur les salaires des enseignants"




En 2012, Dominique Seux s'indignait déjà des salaires indécents des professeurs en s'appuyant sur des fiches de paie confidentielles transmises par un proviseur : et tant pis si ces fiches de paie pouvaient concerner des professeurs agrégés, en fin de carrière au lycée et même sans doute pour la plupart des professeurs de classe préparatoire. En 2019, Dominique Seux affirmait à tort que le salaire dit "effectif" (cotisations sociales et retraite comprises) - dans le nouveau calcul de l'OCDE - était versé sur le compte des enseignants.

En 2021, Dominique Seux poursuit donc son juste combat contre l'idée que les professeurs seraient mal payés en France. Reprenant comme en 2019 la perspective du salaire "effectif" (à défaut donc de présenter "du neuf sur les salaires des enseignants"), il se propose d'apporter "quelques nuances utiles" : la première de ces nuances, après quelques précautions oratoires et "sans remettre en cause l'essentiel du diagnostic", est qu'il n'y a pas de retard des salaires, mais une simple "impression de retard". Sacrée nuance, en effet !

Dominique Seux dit: Les données toujours mises en avant portent sur le salaire brut « statutaire » de cas-types d'enseignants à différents moments de leur carrière (au bout de 15 ans dans l'exemple ci-dessus), auquel sont ajoutées les primes que tous les enseignants perçoivent (indemnité de résidence, indemnité de suivi et d'orientation des élèves -ISOE) et la rémunération des deux heures sup que la quasi-totalité effectue. Pour obtenir le salaire dit « effectif », l'OCDE intègre dans la moyenne d'autres éléments de rémunération non pris en compte auparavant : primes pour être professeur principal, pour exercer dans une zone prioritaire, rémunération spécifique des agrégés (6% des enseignants au collège, 30% au lycée), heures supplémentaires au-delà des deux heures etc. Avec cette grille de lecture, le tableau d'ensemble évolue.

C'est surtout que le salaire dit "effectif" inclut les cotisations sociales et retraite des enseignants.

Les salaires effectifs ne montrent pas que les enseignants gagnent plus qu'ils ne sont censés gagner : avec les heures supplémentaires (en moyenne 1,6h dans le second degré en 2020-21) et autres primes, ils montrent les efforts supplémentaires des enseignants pour compenser la faiblesse des salaires statutaires - Les salaires "effectifs", de ce point de vue, empêchent toute comparaison. En déduire donc que le retard des salaires est une "impression" n'est pas recevable.

La France se retrouve alors au-dessus de la moyenne des autres pays pour trois niveaux d'enseignement (maternelle, 1er et 2ème cycle du secondaire) et en dessous pour le primaire. Si ce score doit être davantage pris en tendance qu'au pied de la lettre (certains pays n'ont pas transmis leurs données de salaire effectif -Allemagne, Mexique…-, ce qui biaise peut-être la moyenne), il livre quelques enseignements.

En effet, difficile de comparer avec les salaires "effectifs" des enseignants allemands puisqu'ils ne sont pas documentés. Mais pour Dominique Seux il est plus sûr de conclure à partir de données incomplètes (salaires effectifs) et sans point de comparaison (qu'inclut les salaires effectifs allemands ?) qu'à partir de données complètes (salaires statutaires).

Un : les revenus des enseignants en primaire restent quelles que soient les façons de voir en dessous des moyennes ; Deux : les revenus sont très disparates entre les enseignants, mais c'est un secret bien gardé ; Trois : le système français est atypique, il paie mal les débuts de carrière, avec un rattrapage fort à l'approche de la retraite, pour bénéficier à fond du régime des fonctionnaires (75% des derniers six mois de salaire).

Ici, Dominique Seux manifeste, comme nombre de commentateurs, sa méconnaissance évidente de la question des salaires des enseignants dans les pays de l'OCDE : l'écart de salaire le plus importante, renseigné par tous les rapports de l'OCDE, est en milieu de carrière.

Pour rappel, le "rattrapage fort à l'approche de la retraite" est lui en trompe-l’œil puisqu'il concerne le salaire à l'échelon maximal avec les qualifications maximales, qui ne concernent qu'une fraction des enseignants (les agrégés en France, typiquement, et au dernier échelon de la classe exceptionnelle cf note 5 de la note pour la France de RSE 2021 : le salaire correspondant à la qualification maximum en fin de carrière "est celui des professeurs agrégés").

La difficile comparaison avec l'Allemagne

Ce qui saute aux yeux, c'est évidemment le cas allemand, avec des rémunérations extraordinairement élevées, globalement au double de la France ! C'est d'ailleurs la référence qu'utilise Anne Hidalgo pour promettre le doublement des salaires si elle accédait à l'Elysée. Le problème n'est pas seulement que cela coûterait plusieurs dizaines de milliards d'euros (30, 35 ?). C'est qu'il faut comparer ce qui est comparable.

Les salaires allemands sont en moyenne plus élevés que les français parce que le pays est plus riche, tout simplement ! C'est vrai dans les entreprises, c'est vrai dans l'enseignement. Ce premier élément explique peut-être un tiers de l'écart.

A quoi il faut ajouter que la proportion d'élèves dans la population est bien inférieure...

Ensuite, les conditions de travail ne sont pas les mêmes : le nombre d'heures devant les élèves (statutaire, pas réel) est compris entre 15 et 20 heures en France, contre 24 à 28 heures en Allemagne.

Nouvelle erreur grossière : en Allemagne, il ne s'agit pas d'heures de cours, mais de sessions de 45 minutes : en fouillant mieux dans les données de l'OCDE, Dominique Seux aurait découvert que cet horaire de 24h à 28h n'est indiqué nulle part mais qu'au contraire "le temps d’enseignement est converti en heures (de 60 minutes) pour éviter des différences résultant de la variation de la durée des cours entre les pays." (RSE 2020 p. 420).

Les heures annuelles d'enseignement sont disponibles dans les données de l'OCDE (cf supra) : il semblerait que Dominique Seux n'ait pas beaucoup "fouillé les données"...

De l'autre côté du Rhin, « les coûts de fonctionnement des établissements sont moins élevés, le temps de présence des enseignants dans les écoles est plus important, il existe une bivalence dans les matières enseignées et l'annualisation du temps de travail facilite les remplacements », détaille un expert de l'OCDE. Il faut y ajouter des difficultés considérables de recrutement - mais c'est le cas en France.

Les coûts de fonctionnement des établissements ou l'impossibilité pour les enseignants français d'être présents dans des établissements qui ne sont pas conçus pour eux seraient donc des raisons justifiant que les salaires des enseignants français soient inférieurs...

Comme les autres commentateurs, Dominique Seux feint d'ignorer que de nombreux enseignants français du second degré sont bivalents ou trivalents sans être payés deux ou trois fois plus, ou que les enseignants allemands du premier degré ne sont pas plus polyvalents que leurs homologues français tout en étant payés le double.

L'autre limite de l'idée d'un doublement des rémunérations est qu'elle ne met rien « en face », pour améliorer l'ensemble du système éducatif.

La conclusion est étrange après la démonstration - il est vrai boiteuse - que les salaires des enseignants français ne connaîtraient pas de retard : il faudrait donc rattraper ce retard qui n'existe pas en exigeant des contreparties qui existeraient bien !

Ce message contient des informations confidentielles

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Sep 2021 19:39 - 20 Sep 2021 16:09 #23565 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le salaire des enseignants
Valérie Pécresse, potentielle candidate à la présidentielle :

www.vousnousils.fr/2021/09/20/salaires-e...aire-pecresse-653963

Arnaud Montebourg propose, lui, un service civique et militaire "vingt fois moins cher" que le plan de revalorisation des salaires enseignants :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Sep 2021 19:28 - 20 Sep 2021 20:41 #23566 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le salaire des enseignants

Gabriel Attal dit: À la fin du quinquennat, il n'y aura pas un professeur qui gagnera moins de 2000 euros net par mois"


Rectification de l'erreur :


Mea culpa. Hier, interrogé sur les salaires des enseignants sur @BFMTV, j’ai voulu rappeler les revalorisations inédites pour les débuts de carrière permises par @jmblanquer. C’est en fait en 2024 qu’aucun enseignant ne gagnera moins de 2000€. Je tenais à rectifier mon erreur.


www.franceinter.fr/politique/il-n-y-aura...el-attal-retropedale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Sep 2021 16:28 - 26 Sep 2021 10:25 #23580 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le salaire des enseignants
Dans "Le Monde" (abonnés) du 25/09/21 cette tribune de Louis de Mesnard : "Doubler le salaire des professeurs conduirait à revoir toute la grille de rémunération des fonctionnaires"

[ Cliquer pour agrandir ]

De façon amusante, M. de Mesnard ne s'inquiète pas - ni même ne mentionne - des "graves distorsions" que l'on observe actuellement sur les salaires des fonctionnaires de catégorie A du fait d'un taux de prime extrêmement élevé.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
10 Oct 2021 16:07 - 10 Oct 2021 16:08 #23607 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le salaire des enseignants

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Oct 2021 17:21 #23618 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le salaire des enseignants
Dans "Le Monde" (abonnés) du 13/10/21 : "Sur le bulletin de salaire des profs : « Je travaille depuis vingt et un ans, je gagne 2 300 euros net par mois »"

[ Cliquer pour agrandir ]

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.091 secondes
Propulsé par Kunena