L'école normale supérieure... et la crise du recrutement des enseignants

Plus d'informations
21 Sep 2022 09:22 - 21 Sep 2022 10:27 #24090 par Loys
Décret du 9 brumaire an III (30 octobre 1794) : www.persee.fr/doc/inrp_0000-0000_1992_ant_5_1_1722

La Convention nationale, voulant accélérer l'époque où elle pourra faire répandre d'une manière uniforme, dans toute la république, l'instruction nécessaire à des citoyens français, décrète :

1. Il sera établi à Paris une école normale où seront appelés, de toutes les parties de la république, des citoyens déjà instruits dans les sciences utiles, pour apprendre, sous les professeurs les plus habiles dans tous les genres, l'art d'enseigner.
[...]
11. Les élèves formés à cette école républicaine rentreront, à la fin du cours, dans leurs districts respectifs : ils ouvriront, dans les trois chefs-lieux de canton désignés par l’administration de district, une école normale, dont l’objet sera de transmettre aux citoyens et aux citoyennes qui voudront se vouer à l’instruction publique, la méthode d’enseignement qu’ils auront acquise dans l’école normale de Paris.


www.ens.psl.eu/grandes_dates

Le 6 décembre 1845, une ordonnance attribue à l’École normale le titre d’"École normale supérieure". Elle est installée rue d'Ulm en 1847.

Le 26 juillet 1881, une loi crée l’École normale supérieure de Sèvres qui s’installe dans l’ancienne manufacture de porcelaines.

Avec la construction de la Sorbonne nouvelle en 1885, réforme des études. L’École normale supérieure ne délivre aucun diplôme mais prépare ses élèves aux grades de l’Université ainsi qu’à l’agrégation.

En 1954, la qualité de fonctionnaire stagiaire est accordée à l’ensemble des élèves des Écoles normales supérieures.

En 1962, sous la pression des scientifiques tournés vers la recherche, les normaliens ne sont plus tenus de passer l'agrégation : www.lemonde.fr/archives/article/1962/05/...2348579_1819218.html

En 1967, la réforme Fouchet impose aux étudiants de passer non plus une licence mais une maîtrise.

Dans le milieu des années 1970, les élèves de l'Ecole normale supérieure (Ulm-Sèvres) ne signent plus un engagement pour servir dans l'enseignement, mais dans le service public. En 185, cette disposition est étendue aux autres ENS. www.lemonde.fr/archives/article/1985/10/...2737489_1819218.html

En 2010, création de l’Université Paris Sciences et Lettres (UPS), en tant que pôle de recherche et d’enseignement supérieur.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Sep 2022 09:56 - 21 Sep 2022 10:21 #24092 par Loys
Dans "Le Monde" du 1979, cette tribune de Claude Ribbe : "Qui a peur des normaliens ?"

Une tribune qui demande que les normaliens puissent accéder à davantage de postes à l'université plutôt que d'aller enseigner dans le secondaire.





Dans les réactions : www.lemonde.fr/archives/article/1979/08/...2772189_1819218.html

L'agrégation est un concours de recrutement pour l'enseignement du second degré et s'y présenter - comme le font tous les élèves de l'École normale supérieure pour lesquels ce concours constitue l'unique diplôme de sortie (aberration ?), - c'est accepter toutes les nominations possibles.


Dans "Le Monde" du 20/03/1980 : "La grogne des archicubes" .





Dans "Le Monde" (abonnés) du 10/08/80 : "La "restructuration" à petits pas des écoles normales supérieures"



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Sep 2022 10:37 - 21 Sep 2022 10:47 #24093 par Loys
Dans "Le Monde" du 24/11/09 : www.lemonde.fr/societe/article/2009/11/2...on_1271306_3224.html

En 2009, 37 % des admis à l'agrégation sont issus des quatre ENS.



Dans "Le Monde" (abonnés) du 24/10/12 : "Les ENS forment bien plus que des enseignants"



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Sep 2022 10:42 #24094 par Loys
Dans "Le Monde" du 6/02/2019 : www.lemonde.fr/campus/article/2019/02/06...5420075_4401467.html

en 2017, les normaliens constituaient un quart des 1 747 lauréats à l’agrégation externe de l’enseignement public (chiffre qui englobe aussi les admis au concours de l’agrégation spéciale, réservée aux titulaires d’un doctorat, et les auditeurs libres acceptés au sein des préparations au concours des ENS).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Sep 2022 10:58 - 21 Sep 2022 10:59 #24095 par Loys
www.archicubes.ens.fr/espace-carri%C3%A8...es-agr%C3%A9g%C3%A9s

Le rapport n'est malheureusement plus disponible.

Rapport sur les agrégés

Le Service Carrières, depuis quelques années, reçoit de plus en plus de demandes d’aide et de conseils, d'une part, de la part de jeunes agrégés –et souvent docteurs – majoritairement littéraires, mais pas exclusivement, qui se retrouvent dans des situations professionnelles qu’ils n’ont pas souhaitées et, d’autre part, d’élèves qui se demandent s’ils doivent ou non passer l’agrégation.

Nous avons donc décidé d’en savoir plus sur la situation des normaliens agrégés des dix dernières années, afin de mieux orienter nos usagers.

La position de l’Ecole et des directeurs de disciplines par rapport à l’agrégation nous est apparue très difficile à cerner. Certains conseillent à leurs élèves de ne pas la passer car cela ne leur servirait à rien pour faire de la recherche, d’autres au contraire disent que c’est un sésame indispensable pour intégrer l’enseignement supérieur.

Nous avons essayé également de savoir quelle était la réalité de l’attachement ou de la désaffection des élèves à l’agrégation en étudiant le nombre d’élèves qui se présentait chaque année à ce concours et le nombre de ceux qui étaient reçus. Nous avons obtenus des chiffres très divers, selon qu’ils nous aient été donnés par les directeurs de disciplines, la direction des l’Ecole ou le service de la scolarité.

Finalement les éléments transmis par le service de la scolarité semblent les plus fiables, d’après le contrôle que nous avons pu faire en comparant les informations données par le service de la scolarité pour l’agrégation 2012 aux données officielles du ministère de l’Education Nationale.

Ce sont donc ces listes là qui ont servi de point de départ à la base de données que nous avons constituée pour mener notre enquête.

Vous trouverez une analyse de ces résultats aux agrégations des dix dernières années dans les paragraphes suivants.

Lire le rapport

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.072 secondes
Propulsé par Kunena