Vincent Peillon : "La morale laïque fait le pari de la liberté de jugement de chacun" (Le Monde)

Plus d'informations
22 Avr 2013 13:38 #5313 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Avr 2013 13:42 #5314 par Loys
Je ne retiendrai que ceci :

Et il faut aussi, dans le secondaire, imaginer des modules interdisciplinaires autour d'une question morale, sur le modèle des travaux personnels encadrés (TPE) du lycée général. L'enseignement de la morale doit être un projet collectif. C'est pourquoi, comme les rapporteurs, je considère que tous les professeurs doivent pouvoir transmettre cet enseignement, seuls ou en interdisciplinarité.


Comme les TPE, comme l'accompagnement personnalisé, cet enseignement qui s'ajoutera à tous ceux qu'ont déjà les élèves, avec une épreuve supplémentaire aux examens, aura une vertu certaine, à défaut de celle qu'elle se fixe : apporter encore un peu plus de fluidité dans la gestion des personnels.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Avr 2013 23:12 #5344 par Frist

L'enseignement de la morale doit être un projet collectif.

La morale doit donc être rapprochée du lynchage ? Du jugement et de l'exécution de la sentence par la rue ?

de vivre ensemble selon notre idéal commun de liberté, d'égalité et de fraternité.

Notre idéal commun, avec un président à moins de 22 % de popularité, il représente vraiment un idéal commun ?

C'est exactement l'inverse : elle est une morale commune à tous, et c'est justement son respect qui autorise la liberté et la coexistence des croyances individuelles et privées de chacun.

On répète ça devant des manifestants contre l'avortement ?

C'est pour moi le minimum : un enseignement avec un programme, une progression du CP à la terminale, un horaire clairement identifié, une évaluation, des professeurs formés.

De même pour l'anglais et le latin ?

que la loi de refondation préconise d'inscrire la devise républicaine sur le fronton de chaque établissement scolaire.

On évoque bien la fameuse "liberté, égalité, fraternité" ?

Écrire des mots de plus de deux syllabes ? Mais il se croit où ce ministre ? Il croit que tout le monde à l'école concours pour l’agrégation de littérature ?

Mais l'évaluation n'est pas nécessairement la notation sur 20.

Une notation sur 12.345 ? Ou alors un classement, très moral, moyennement moral, peu moral, délinquant ?

La démocratie républicaine a besoin de l'instruction et de l'éducation. Et celles-ci doivent transmettre les valeurs communes

On a des valeurs communes, mais elles doivent être transmises ? Elle ne sont pas vraiment communes alors ?

Ne faudrait-il pas renvoyer quelques hommes politiques en cours de morale laïque ?

C'est d'un sursaut collectif dont nous avons besoin. C'est une illusion de croire que le redressement économique du pays pourra se faire dans la durée s'il n'est pas aussi un relèvement moral et intellectuel. Une nation et des citoyens se mobilisent toujours autour d'une espérance, c'est-à-dire d'un idéal et de valeurs.

M. Peillon suggère-t-il donc une déclaration des sources de revenus comme dans d'autres pays ?


[Fin de l'article]

Mais a-t-on vu une once de contenu de cette fameuse morale laïque, un soupçon de ce que peut être cette morale universelle ?

Je n'y ai vu qu'un discours politicard, un ard d'aligner les mots sans y mettre le moindre sens derrière. Quelle délicatesse :D

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Avr 2013 23:20 #5347 par Frist
Pour info, le fameux rapport qui est cité je ne sais combien de fois dans cet article :
http://www.education.gouv.fr/cid71583/m ... orale.html

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Avr 2013 23:49 #5348 par Frist
Je lis par exemple la page 24 de ce rapport :

Dans le meilleur des cas, les vertus de la liberté, de l’égalité,
de la solidarité, de la laïcité, sont découvertes et conquises de l’intérieur. C’est la dynamique
même de l’émancipation. Sans cette dynamique, les valeurs communes demeurent
étrangères, lointaines, peuvent même sembler arbitraires tant elles sont dépourvues de
sens pour orienter sa pensée et sa vie. Or, cette dynamique est bien souvent en panne.

Ou page 27 :

Cellesci
renvoient à l’apprentissage des règles de vie comme la politesse ou l’hygiène, bien
entendu nécessaires pour vivre ensemble, mais qui relèvent davantage de l’habitude ou
de l’automatisme que de la morale proprement dite.

J'apprends que l'hygiène, c'est une convention collective car certains ont le nez sensible !!!

Je me lave les dents pour faire plaisir à mon dentiste ?


J'ai peur d'en lire trop sur cette morale laïque... :( :pendu: :papy:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.232 secondes
Propulsé par Kunena