"Professeurs de français : "Il faut revoir les programmes" (Viviane Youx)

Plus d'informations
16 Mai 2014 21:21 #10532 par Loys
Encore des propositions décapantes de Viviane Youx, de l'AFEF, dans le "Café pédagogique" du 16/05/14 : "Professeurs de français : "Il faut revoir les programmes""


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
16 Mai 2014 21:33 #10533 par Loys



Ou plutôt qu'on augmente le volume horaire, en fait. :rirej

Il a diminué de moitié au collège au primaire d'un bon tiers or les programmes ont continué à s'étoffer avec un public plus hétérogène. C'est devenu ingérable.

Tailler dans les programmes est en effet une bonne solution ! :doc:

Soit les enseignants décident de tenir le programme et laissent des élèves au bord de la route soit ils ne terminent pas le programme et c'est dramatique pour les élèves. C'est comme cela qu'on arrive à 20% d'élèves qui sont en difficultés au collège.

En fait 40% des élèves ont déjà des difficultés importantes de lecture en y entrant...

Il faut fixer des niveaux de compétences accessibles. Mettre un niveau qui cadre avec le volume horaire.

C'est ambitieux !

C'est un peu le socle commun ?
Actuellement la socle n'a pas résolu cela. Il y a un grand décalage entre le socle et les programmes de français . Au primaire, les programmes de 2008 ont été faits de manière pléthorique. Au collège ils sont aussi intenables.
Il y aussi la question de la "maitrise de la langue". Il nous semble qu'il faudrait la renommer. D'ailleurs entre nous on parle "d'étude de la langue". Le mot est à chnager car il laiss epenser qu'à un moment donné l'élève doit l'avoir maitrisé.

:shock:
C'est effectivement assez idiot de demander à une élève de maîtriser le français. En revanche qu'un élève "étudie" la langue, c'est beaucoup plus précis (et facile à appliquer).
PS : "maîtrisée".

Or l'apprentissage de la langue est quelque chose de continu.

C'est avec ce genre de considérations qu'on est arrivés où nous en sommes. Vive la pensée des cycles ! Pourquoi apprendre à lire au CP puisque l'apprentissage de la langue est quelque chose de continu ?

Derrière il y a l'idée d'un idéal inatteignable.

:shock:

On préférerait que soit définie une compétence linguistique orale ou écrite, en compréhension, expression. En LP depuis longtemps on a défini cette approche par ces compétences.

Car être compétent et maîtriser son sujet sont deux choses bien différentes. :rirej

On se pose aussi la question des spécificités de l'apprentissage de la langue en cours de français. On devrait travailler davantage sur ce point.

Ce qui signifie ?... :scratch:

Sur l'évaluation on a eu des approches avec l'évaluation positive du brevet et l'évaluation prévue dans le livret du bac. Cette évaluation par compétences est à encourager.

Ah... la compétence, c'est l'évaluation positive. :santa:

Dans ce que vous me dites , ce qui me frappe c'est que je ne vois pas de remise en cause des exercices évalués en français alors qu'ils mes emblent très éloignés des exigences de la vie professionnelle ou de la vie sociale.

C'est à dire, plus concrètement ?

Je ne sais pas si on peut demander de changer cela à un ministre. Les programmes de français sont littéraires.

Quelle idée, aussi, d'enseigner la littérature et les humanités.

La démarche entreprise a une époque de faire entrer différents types de textes, de faire des analyses de discours a été gommée au profit d'un texte littéraire central.

A noter que c'est depuis cette "époque" que se constate l'effondrement. :cheers:

On est revenu à des programmes tournés vers une connaissance livresque de la littérature.

:shock: :P

Quel est le prochain événement de l'AFEF ?

L'AFEF est un évènement par elle-même ! :papy:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.170 secondes
Propulsé par Kunena