"Le rap, du ghetto au préau" (Le Monde)

Plus d'informations
12 Jui 2014 23:27 #10896 par Loys
Dans "Le Monde" du 11/06/14 : "Le rap, du ghetto au préau".


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Jui 2014 08:16 - 13 Jui 2014 08:43 #10898 par mihailovich
Réponse de mihailovich sur le sujet "Le rap, du ghetto au préau" (Le Monde)

La majorité des programmes sont basés sur “une culture classique”, mais une partie des élèves, souvent issus des quartiers, ne s'y intéressent pas. Ils n'y voient pas d'intérêt »

Il ne viendrait à personne l'idée, parfaitement saugrenue, de les y intéresser.
Ou comment donner aux élèves issus de ces quartiers les meilleures chances... d'y rester. :spider:

« Dans les rangs, la proposition n'a pas fait que des heureux. »

En effet, les élèves n'apprécient pas qu'on les prenne pour des imbéciles.

Ce qui a changé, c'est le rapport des enseignants, et même de l'inspection, à cette musique qui accompagne l'enfance des jeunes générations. Ainsi, Valérie Morel accueille avec plaisir les projets liés au rap. « Au collège et au lycée, nous abordons le rap comme le jazz, le rock ou la musique classique. Il n'y a aucune hiérarchie des styles musicaux. »
Il ne lui viendrait même pas à l'idée d'interroger « la légitimité du rap à l'école vis-à-vis de Mozart ».

Traduction : les IUFM ont bien fait leur travail ! :devil:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Jui 2014 08:29 - 13 Jui 2014 08:44 #10899 par mihailovich
Réponse de mihailovich sur le sujet "Le rap, du ghetto au préau" (Le Monde)
En fait, il y a probablement une erreur dans le titre de cet article qui devrait plutôt s'intituler : "Le rap, du préau au ghetto". :mrgreen:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Jui 2014 14:03 #10906 par archeboc
Réponse de archeboc sur le sujet "Le rap, du ghetto au préau" (Le Monde)

D'ailleurs, le rappeur n'y va pas par quatre chemins, en se demandant à haute voix : « Comment leur dire que les poèmes d'Apollinaire ont moins de verve que “Demain c'est loin” ? »

Bref, il ne faut pas faire de hiérarchie, sauf dans ce sens-là.
Moins de verve chez Apollinaire ? Tous les goûts sont dans la nature :
Soir de Paris ivre du gin
Flambant de l'électricité
Les tramway feux verts sur l'échine
Musiquent au long des portées
de rail leur folie de machine

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.132 secondes
Propulsé par Kunena