Les professeurs sur les réseaux sociaux

Plus d'informations
10 Oct 2021 12:54 - 10 Oct 2021 16:10 #23606 par Loys
On connaissait les élèves se filmant en classe, les professeurs exposant leur intimité sur les réseaux sociaux. On découvre désormais les professeurs qui s'exposent... avec leurs élèves.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
10 Oct 2021 16:11 - 13 Oct 2021 19:45 #23608 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les professeurs sur les réseaux sociaux
Un exemple très instructif avec bboy.rominou .

"bboy.rominou" est un "influenceur" TikTok à succès :


Sa particularité ? C'est un "prof" (d'EPS). Il filme ses élèves dans des chorégraphies TikTok assez abouties, qui seraient sympathiques si elles ne se retrouvaient pas sur le compte personnel de cet enseignant.

De fait c'est bien son profil d'enseignant qui détonne sur TikTok. Mais attention : d'un enseignant forcément proche des élèves car "fan d'animé" comme eux... et de TikTok puisque son audience est constituée aux trois-quarts de 13-24 ans en 2020 (51,3% d'adolescentes et de jeunes femmes et 23,6% d'adolescents et de jeunes hommes). Les moins de 13 ans ne sont pas recensés.

"rominou" est très attentif à son nombre d'abonnés, qu'il célèbre régulièrement. Le fait d'être "prof" n'est pas pour rien dans son succès : l'essentiel de ses vidéos personnelles TikTok sont en rapport avec sa profession, quand elles ne sont pas filmées dans le cadre de ses cours avec les élèves, ce qui n'est pas sans poser quelques problèmes légaux, puisque l'application chinoise fait l'objet d'enquêtes en France (CNIL) et en Europe pour non-respect des données RGPD, notamment s'agissant des mineurs.

Mais qu'on se rassure : "rominou" propose des vidéos dans lesquelles, même entouré de collégiens et de collégiennes, il est toujours bien au centre des chorégraphies ou des "challenges". Quand il se teint les cheveux en blanc, "rominou" en fait un TikTok et quand il fait découvrir sa teinture à ses élèves, "rominou" en fait un TikTok. Il n'hésite d'ailleurs pas à montrer - entre sa collection de chaussures de sport et sa collection de casquettes - son corps sculptural en exhibant à la moindre occasion, sur son compte public suivi par de nombreux et nombreuses jeunes élèves, son torse musculeux, tantôt en vacances, tantôt dans sa salle de bain ("mes élèves ne doivent pas voir ça"). "rominou" aime beaucoup son corps et aime qu'on regarde son corps.



Et quand beaucoup croient que "les profs sont tous coincés ou ringards", il se donne en exemple de l'exact contraire : il a le style vestimentaire et il est capable de prouesses sportives (au contraire de ses collègues d'EPS : "un prof d'EPS qui pratique ça existe ?").

"rominou" aime rappeler combien il est proche des élèves en flattant leurs goûts : il égrène ainsi, dans ses TikToks, les vertus pédagogiques des jeux vidéo, des animé et des mangas, il préfère le hip-hop à l'endurance ("parce qu'on en a tous marre qu'un prof qu'on n'a jamais vu courir de notre vie nous donne des consignes et nous dise de courir") ou au ping-pong ("ça sert à rien"), il défend les "croc top" (sic). Il se réjouit quand les élèves lisent, pendant le quart d'heure quotidien de lecture au collège... des mangas : "je kiffe trop lire avec eux" ! D'ailleurs, quand un élève bavarde en cours, quelle importance, s'il parle de mangas ! Pour rire (bien sûr), "rominou" s'imagine professeur de français qui ne ferait pas étudier des "livres totalement éclatés" ou des "romans éclatés" mais des mangas, bien sûr !

Car "rominou" aime également exposer sa conception bien à lui de la pédagogie sur TikTok : elle est évidemment pétrie de bienveillance et de bons sentiments : le bien-être avant tout, des élèves qui ont tous "du talent" et sont, avec lui bien sûr, capables du meilleur : "il faut toujours les féliciter et les encourager" (même si on peut aussi se moquer, dans un TikTok, de "l'intello" de la classe). Il n'hésite d'ailleurs pas à se montrer iconoclaste : il prône l'apprentissage "en s'amusant" ("apprendre dans le fun") et se fait tutoyer par ses élèves collégiens ("Moi personnellement en tant que prof je ne ressens pas le besoin de me faire vouvoyer pour avoir quelconque autorité en fait").

Dans deux TikToks, il explique ce qu'est selon lui un bon prof ou un mauvais prof. C'est en réalité très simple : "être un bon prof signifie comprendre et être proche de ses élèves". A ce titre, on peut mesurer en effet à quel point "rominou" est un bon prof ! D'ailleurs "rominou" est si proche de ses élèves qu'il reçoit des vêtements en cadeaux (nouveau TikTok) et, exhibant un caddie de Noël (nouveau TikTok), il offre aux élèves de l'AS une veste américaine stylée pour qu'ils soient à son image : sur TikTok, il n'hésite pas, d'ailleurs, à indiquer la marque et le prix de la veste à ses abonnés, avec un lien Amazon (nouveau TikTok).

Et face aux éventuelles critiques "des vieux profs qui ont des vieilles méthodes", un simple TikTok pour "les haineux" :

Ma direction me soutient car je motive mes élèves à aimer l'école cheh


Pourquoi "rominou" est-il un "prof" aussi hors du commun ? Tout simplement parce qu'il a décidé - en toute humilité - de devenir "le prof que j'ai jamais eu". Et, de fait, "rominou" aime évoquer son passé (mouvementé) d'élève :

Pourquoi j'ai eu envie de faire prof ? alors déjà pour commencer il faut savoir que moi au lycée ça a été très compliqué : j'avais des très bonnes notes mais je foutais rien parce qu'en fait les profs ils arrivaient pas à me motiver, ils m'intéressaient pas, ils te parlaient mal, ils te rabaissaient tout le temps et du coup le courant passait pas du tout et en fait j'ai fait des grosses bêtises et du coup je me suis fait virer de mon lycée.

Il est à noter que "rominou" se pose en victime du système scolaire : ses "bêtises" (non détaillées sur TikTok : "Romain Picot qui cassait les bureaux et insultait ses profs au lycée devient professeur d'EPS !" s'exclame-t-il sur Facebook) ne sont imputables qu'à ses enseignants, incompétents ou malveillants. Pour leur faire la nique, il aime à rappeler son parcours brillant dans le supérieur ("major" au CAPEPS - sur TikTok car sur Facebook il se déclare 55e -, professeur mais également formateur... malgré - il faut bien le dire - une syntaxe très approximative et des fautes d'orthographe de niveau primaire dans ses TikToks ("t'en pense quoi", "je triches", "j’imagines" etc.). Mais, dit-il : "le CAPEPS, une fois que tu l'as, franchement t'as la belle vie".

Car, bizarrement, ce professeur, investi pleinement dans son métier, aime aussi montrer combien il a "le meilleur métier" puisque "j'avoue que, quand t'es prof de sport, t'as pas trop de corrections de copies donc ça, c'est le bon plan" : plusieurs TikToks moquent les professeurs des autres disciplines (placées bien sûr en bas de sa hiérarchie personnelle "des matières scolaires les + utiles dans la vie"), accablés de copies chaque jour, le week-end ou pendant les vacances tandis que "rominou" se la coule douce :


Et de fait "rominou" semble avoir suffisamment de temps pour proposer par ailleurs des services de coach sportif (250€ les 10h de cours, hors frais de déplacement).

Bien évidemment, l'immense visibilité de "rominou" et ses dizaines et dizaines de TikToks n'ont pas le début du commencement de la moindre portée politique : au lieu de défendre le métier et ses conditions d'exercice (au moins de temps en temps), "rominou" préfère ridiculiser ses collègues et les autres disciplines à coups de TikToks hilares pour mieux séduire son public adolescent et asseoir son mérite personnel de professeur d'exception, façon "cercle des danseurs disparus" mais avec des centaines de milliers d'abonnés.

Exhibition narcissique, publicité, indécence, mélange des genres, détestation de l'école et de ses enseignements, prétention pédagogique, absence totale d'humilité... Fascinant comme la fascination pour les médias numériques abolit tout sens critique... mais pas vraiment étonnant.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.153 secondes
Propulsé par Kunena