Le traitement des enseignants

Plus d'informations
13 Mai 2023 14:02 #24457 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
24 Mai 2023 11:28 - 24 Mai 2023 11:41 #24475 par Loys
Dernière édition: 24 Mai 2023 11:41 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
24 Mai 2023 23:14 - 26 Mai 2023 10:59 #24478 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le traitement des enseignants
Pendant ce temps, l'INSEE nous apprend qu'entre 1996 et 2021, les salaires du privé (en euros constants) ont augmenté en moyenne de 15% : www.insee.fr/fr/statistiques/7457170#figure2_radio1

Invalid consumer key/secret in configuration

Dernière édition: 26 Mai 2023 10:59 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Jui 2023 11:52 - 04 Jui 2023 11:52 #24508 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le traitement des enseignants
Dans "Le Télégramme" du 4/06/23 : "Pap Ndiaye : « Il est temps de valoriser les enseignants »"

Au-delà des mesures déjà annoncées, comment comptez-vous redonner de l’attractivité au métier d’enseignant ?

Renforcer l’attractivité nécessite des augmentations de rémunérations mais cela ne suffit effectivement pas. Parmi les autres questions à traiter [...]


Il n'y a pas eu de revalorisation, mais, en regard de l'inflation galopante, la suite d'une dévalorisation, légèrement atténuée par les mesures annoncées.
Dernière édition: 04 Jui 2023 11:52 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
10 Jui 2023 10:29 #24529 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le traitement des enseignants
Dans "Le Figaro" (vox) du 31/05/23, tribune de Sébastien Laye et Valérie Rialland : "Éducation : «La dramatique prolétarisation des enseignants»"


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Juil 2023 16:39 - 01 Juil 2023 16:59 #24575 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le traitement des enseignants
Note de l'INSEE n°1955 le 29/06/23 : "Les salaires dans la fonction publique de l’État"

En 2021, le salaire net moyen en EQTP des salariés civils de la fonction publique de l’État s’élève à 2 688 euros par mois (figure 1), en hausse de 1,8 % en euros courants, soit une augmentation légèrement plus élevée que celle de 2020 (+1,4 %). Cette hausse provient surtout de la création de primes (prime d’attractivité, prime informatique) et de la revalorisation de certaines indemnités destinées aux personnels de l’enseignement. [...] Cependant, compte tenu du regain d’inflation (+1,6 % en moyenne sur l’année, après +0,5 % en 2020), le salaire net moyen augmente faiblement en euros constants : +0,2 % en 2021 [...] Les enseignants, fonctionnaires de catégorie A, qui représentent la moitié des effectifs des fonctionnaires de la FPE, perçoivent en moyenne 2 871 euros nets par mois, soit 0,9 % de plus sur un an en euros constants, sous l'effet, principalement, d'un rebond des heures supplémentaires et de la mise en œuvre des mesures du Grenelle de l'éducation. En outre, les fonctionnaires de catégorie A bénéficient de l’application des dernières mesures relatives au protocole PPCR et de l’augmentation des taux de promotion.


A noter que l'INSEE présente aussi les salaires à travers l'évolution individuelle (qui tient surtout de l'avancement).
Dernière édition: 01 Juil 2023 16:59 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Sep 2023 18:59 - 05 Oct 2023 07:28 #24707 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le traitement des enseignants
A l'Assemblée nationale le 28/09/2023 :

Gabriel écrit: En janvier 2024, un enseignant [en début de carrière] gagnera 1,8 SMIC. Nous avons effacé 20 ans d'effondrement.


Le smic à la date actuelle : 1.747,20€ brut / 1.383,09€ net. Donc au moins 3.144€ brut / 2489€ net ?

Et dans la même veine (dans "Libération" du 29/09/23) : "De nombreux médias enfumés par l’«annonce» de Gabriel Attal d’une «prime exceptionnelle» aux enseignants"

De façon amusante, cette prime est censée concerner plus de la moitié des enseignants, ceux qui gagnent moins de 2.600€.

Résumons : des néotitulaires à 2.500€ et plus de la moitié des enseignants à moins de 2.600€.
Dernière édition: 05 Oct 2023 07:28 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Oct 2023 18:15 - 02 Oct 2023 18:37 #24716 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le traitement des enseignants
25/09/2023 : "Rémunération au mérite des fonctionnaires : Stanislas Guerini pose les termes du débat"

“Évaluer et récompenser n’est pas suffisamment inscrit dans la culture managériale”

mastodon.social/@loysbonod/111166378843520006
Dernière édition: 02 Oct 2023 18:37 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Oct 2023 07:23 - 05 Oct 2023 13:40 #24724 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le salaire des enseignants
Une courageuse tribune de membres de l'actuelle majorité dans "Le Monde" du 3/10/23 : "Salaire des enseignants : « Le chantier de revalorisation entrepris par le gouvernement doit impérativement se poursuivre pour tous les professeurs »"

Sur "France Info" du 5/10/23 : "Les enseignants gagnent-ils vraiment entre 125 et 250 euros de plus depuis la rentrée, comme l'a assuré Gabriel Attal ?"

Attention : Spoiler !
Dernière édition: 05 Oct 2023 13:40 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Oct 2023 17:21 - 10 Oct 2023 11:09 #24731 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le salaire des enseignants
Gabriel Attal dans "Le Monde" du 5/10/23, Gabriel Attal : www.lemonde.fr/societe/article/2023/10/0...le_6192600_3224.html

Sur les rémunérations, vous soulignez les importantes hausses des dernières années, pour autant les enseignants n’ont pas rattrapé le retard pris en quelques décennies et leurs salaires restent inférieurs à ceux des autres fonctionnaires de catégorie A. Ce chantier de la revalorisation est-il clos pour vous ?

Entre l’élection d’Emmanuel Macron en avril 2022 et janvier 2024, les salaires des enseignants auront augmenté en moyenne de 11 %. Ce n’était pas arrivé depuis le début des années 1990. Depuis cette rentrée, le salaire de nos professeurs est supérieur à la moyenne de l’OCDE en début et en fin de carrière. Restent les milieux de carrière pour lesquels il y a encore du retard. Il faut regarder dans quelle mesure on peut accélérer la progression des carrières. Pour moi, la priorité aujourd’hui, c’est aussi d’avancer sur les autres leviers d’attractivité que sont la formation, le déroulement de carrière, les conditions de travail. Nous devons également réfléchir aux mutations.

Dans "Le Monde" (abonnés) du 10/10/23 : "Salaires des enseignants : malgré la revalorisation de septembre, « le dossier n’est pas clos » selon les syndicats"

Ce message contient des informations confidentielles

Le ministère de l’éducation met en avant les dernières augmentations salariales – près de 200 euros net, notamment, pour les professeurs en début de carrière. Mais les syndicats rappellent que ces hausses sont grignotées par l’inflation et que les rémunérations sont bien inférieures à celles des autres fonctionnaires de catégorie A.

Les plus fortes hausses (+10%) - qui ne concernent qu'une fraction minime des enseignants (14,5% avait estimé "Le Monde" en avril 2023 ) - sont peut-être "grignotées" par l'inflation. Mais les hausses plus modestes (en moyenne, et ene moyenne seulement +5,5% avait estimé "Le Monde") sont annulées par elle pour la majorité des enseignants. Depuis 2020, l'inflation est de +11,9%. Et on ne parle évidemment pas de la dévalorisation historique du point d'indice dans les décennies antérieures : dès lors, la "revalorisation historique"...

Fin septembre, 870 000 enseignants ont vu se matérialiser sur leur bulletin de paie les mesures salariales que le gouvernement leur promettait depuis la réélection d’Emmanuel Macron, en mai 2022. Les 15 % de professeurs travaillant depuis moins de dix ans, dont les salaires ne dépassaient pas 2 000 euros, ont perçu jusqu’à plus de 200 euros net. Ceux qui affichent plus de quinze ans d’ancienneté, soit 70 % de la profession, ont reçu 95 euros, auxquels se sont ajoutés, pour tous, une trentaine d’euros induits par la hausse du point d’indice de l’ensemble des fonctionnaires.

Les promesses de mesures salariales étaient bien supérieures ("Des hausses en réalité bien loin des 10 % promis par Emmanuel Macron" titrait "Le Monde" en avril 2023 ). Les valeurs brutes n'ont d'ailleurs pas de sens : les hausses en pourcentage sont très modestes et diminuent très rapidement avec l'ancienneté.

Dans mon cas personnel, avec 25 ans d'ancienneté : +3,9% de "hausse historique". Mais en septembre 2023, la hausse de des prix à la consommation en septembre 2023 est encore plus historique : +4,9%.

"Le Monde" l'avait annoncé en avril 2023 : "pour 70 % des professeurs, les hausses de 2023 seront inférieures aux pertes de pouvoir d’achat sur un an".
Dernière édition: 10 Oct 2023 11:09 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Propulsé par Kunena