Le redoublement

Plus d'informations
05 Fév 2015 09:31 - 08 Fév 2015 19:05 #13097 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le redoublement
Dans le "Café" du 5/02/15 : "Les recommandations du Cnesco pour rendre le redoublement inutile"

Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.

Et : www.lexpress.fr/education/pour-ou-contre...blement_1648233.html
Dernière édition: 08 Fév 2015 19:05 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Fév 2015 09:53 - 05 Fév 2015 14:13 #13098 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Le redoublement

Le jury sait que la simple suppression du redoublement ne résoudra pas le problème". Pour André Tricot, président du jury réuni par le Cnesco et l'IFé, "il ne s'agit pas de dire qu'à la rentrée 2015 le redoublement c'est terminé". A l'issue de la conférence de consensus, le Cnesco propose une évolution lente vers la suppression du redoublement grâce à des expérimentations concrètes qui devraient permettre d'apporter une réponse aux difficultés des élèves.

Donc la loi supprime de facto le redoublement mais sa suppression suivrait une "évolution lente" ? :shock: :scratch:
On voit qu'il y a ici une contorsion du CNESCO pour justifier sa "conférence de consensus" rendue inutile par le décret de 2014. :mrgreen:

Deux propositions émergent : un examen de rattrapage durant l'été et le suivi sur trois ans par le même professeur des élèves du cycle 2.

Mais n'est-ce pas pénaliser les élèves en difficulté par une notation traumatisante et des rythmes scolaires non respectés ? :P
Penser qu'un élève qui n'a pas atteint un niveau donné pendant l'année scolaire puisse miraculeusement l'atteindre au cours de l'été est très irréaliste...

Le 4 février, Nathalie Mons, présidente du Cnesco, Michel Lussault, président de l'IFé, et André Tricot ont présenté les recommandations du jury de la conférence de consensus réunie fin janvier. "C'est optimiste de dire qu'un décret peut supprimer le redoublement. Sa fin ne se décrète pas", explique Nathalie Mons.

Un décret ne décrète pas ? :scratch:

"On ne produit pas de circulaire", a prévenu Michel Lussault.

Qui serait bien inutile...
On comprend à cette phrase qu'aucune réponse institutionnelle ne sera proposée en contrepartie de la suppression du redoublement.

A la place le jury propose des expérimentations susceptibles de faire bouger les lignes sur le terrain.

Faisons "bouger les lignes" ! :cheers:
A noter qu'elles ont déjà bien bougé, s'agissant du redoublement depuis des décennies :

"On est